Zander Devlin : La Meute Mercure tome 3

18 mai 2018

Description et infos

L’amour n’a pas de limites.
Gwen est humaine, mais les métamorphes la fascinent depuis toujours et elle refuse de croire à la supériorité de son espèce. Aussi, lorsqu’elle assiste à l’agression d’une métamorphe, elle accepte de témoigner en faveur de la victime. Touché par sa détermination, le loup Zander lui offre sa protection contre les menaces de la famille du coupable, prête à tout pour l’obliger à se rétracter. Alors que le danger la cerne de toutes parts, il est peut-être plus sûr de se jeter droit dans la gueule du loup !

Auteur : Suzanne Wright

Editeur : Milady

Parution : 25/04/2018

Derren Hudson    Jesse Dalton

J’ai quitté la meute Mercure il y a peu mais c’est avec beaucoup d’envie et de curiosité que je me suis plongée dans cette lecture, me demandant ce que Suzanne Wright nous avait réservé pour  cette histoire. Un grand merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

Gwen Miller est une humaine, mais elle est une fervente partisante de la cause métamorphe. Elle estime que toute les espèces sont égales. C’est pour cela qu’elle n’hésite pas à se mettre au milieu lorsqu’elle est témoin de l’agression d’une jeune couguar par une bande de petits voyous locaux humains. Cette action de courage lui vaut les foudres des familles influentes des jeunes gens qui tentent par tous les moyens de lui faire changer son témoignage. Zander Devlin vient loger dans le gite tenu par la famille de Gwen, avec un de ses meilleur ami, membre de la meute Mercure comme lui, Bracken, pour régler des problèmes familiaux. Il est touché par la force de caractère, la détermination et la beauté de la jeune femme… Son loup est d’accord avec lui, il ne peuvent pas la laisser affronter ça toute seule, ils vont tout faire pour la protéger… et plus si affinités ^^

Ce n’est pas une nouveauté, je suis fan de la plume de Suzanne Wright et des divers univers qu’elle a crée. L’immersion dans celui des loups est un vrai plaisir. Quand je commence ma lecture, la question n’est pas est ce que je vais aimer, car ça c’est une certitude mais plutôt que va t il se passer ? L’auteur arrive toujours à nous surprendre et c’est ça qui est bon ! Après avoir unis des métamorphes d’espèces différentes, elle va se faire rencontrer un loup et une humaine. Gwen vit avec sa famille adoptive et ils tiennent un gite. Humains, ils sont tous ouverts d’esprit et estiment que tous les espèces sont égales. C’est pour cela qu’elle n’a pas hésité à prendre la défense d’une jeune métamorphe, Andie, qui se faisait agresser et de témoigner contre ses agresseurs devant la loi. Comme la justice humaine n’a pas fait son travail, c’est le conseil des métamorphes qui prend le relais. Après maintes intimidations de la part de son assaillant et de sa famille, Andie a retiré sa plainte mais Gwen est une dure à cuire et elle tient bon malgré les menaces. C’est à ce moment là que débarque Zander, qui a réservé au gite avec Bracken, car il doit régler des affaires de famille. Il va être impressionné par la détermination de la jeune femme, mais aussi par son caractère et son physique… Il va lui être impossible de ne pas se mêler des affaires de la jeune femme et il va être pris d’une envie incontrôlable de vouloir la protéger, mais pourquoi ? D’abord réticente, Gwen va accepter l’aide des loups de la meute Mercure… J’ai beaucoup aimé ce tome car il change un peu du schéma classique car d’une part,  il est délocalisé : nous ne sommes pas au sein de la meute, pour une fois ce sont les loups qui se sont déplacés, ils se trouvent en terrain inconnus et ils vont nous monter à quel point ils peuvent s’adapter à toutes les situations. Et d’autre part car il met en scène une romance entre une humaine et un loup et, j’ai adoré … On pourrait presque s’identifier ! Surtout que Gwen va donner du fil à retordre à Zander ! J’ai aimé retrouvé ses personnages complexes et torturés. Suzanne Wright arrive à nous présenter, à chaque fois, des protagonistes venant d’univers différents avec des histoires propres et originales. C’est en grande partie pour cela que nous ne nous lassons pas de ses séries. Avec l’histoire entre Gwen et Zander, l’auteur aborde des sujets actuels comme la mixité. J’ai aimé que cela ne leur pose pas de problème d’être de nature différente, qu’ils arrivent à détourner les soucis que cela pourrait engendrer pour n’en tirer que le positif. Leurs différences importent peu seul compte les sentiments qu’ils ressentent, la passion qui les attirent et leur respect commun. Il y a évidement, comme dans chaque tome, une intrigue de fond, qui avance progressivement, et qui nous captive. Ici, il y en a même deux : une concernant Gwen et les humains et une autre plutôt basée sur les métamorphes avec la famille de Zander, les deux vont se mêler, pour nous surprendre, nous faire trembler et cela, pour notre plus grand plaisir.

Gwen est une héroïne comme je les aime, elle est forte, grande gueule et avec du caractère. Elle a tout d’une louve ^^  Alors oui évidement elle se camoufle derrière une carapace pour cacher de vieilles blessure mais celles ci ne l’empêchent pas d’avancer, bien au contraire elles nourrissent son  courage et sa détermination. Elle est indépendante, elle s’occupe du gite familial et veille sur les siens. Elle n’a pas l’habitude d’être soutenue donc l’attitude de Zander va la déstabiliser. La vie lui a appris de ne pas accorder sa confiance facilement et ce n’est pas parce qu’un métamorphe super sexy veut connaitre ses secrets qu’elle va se laisser faire… J’ai aimé son comportement rebelle, bravache, ses réparties bien senties et son talent pour titiller Zander. J’ai adoré Gwen !

Zander est LE mâle par excellence : dominant, autoritaire, protecteur Grrrr :D… Et ce n’est pas parce qu’il craque devant les beaux yeux d’une humaine qu’il va atténuer ses traits de caractère. J’ai vraiment aimé qu’il reste égal à lui même. Ce que vit Gwen va faire remonter à la surface de vieilles blessures et cela va lui donner encore plus de respect pour la jeune femme. Il est fidèle et loyal vis à vis de ceux qu’il aime. Pour lui ce n’est pas les liens du sang qui compte, ce sont les liens du cœur les plus importants, et j’ai vraiment aimé sa façon d’agir et de réagir.

Nous retrouvons également certains membres des meutes Mercure et du Phénix, que nous avons déjà rencontrés et apprécié. Ils apportent de la bonne humeur et surtout un sentiment d’unité et de loyauté qui caractérise les meutes de métamorphes.

Malgré les tomes qui passent, cette série ne baisse ni en qualité, ni en attrait. Elle est toujours aussi fascinante et addictive. A peine terminée, j’ai déjà hâte d’avoir le prochain entre les mains.

***

Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Suzanne Wright a toujours inventé des personnages et raconté leurs aventures. Lectrice passionnée de récits fantastiques, elle apprécie particulièrement l’œuvre de Christine Feehan, Nalini Singh ou encore Stephen King. Elle vit à Liverpoll avec son mari et ses deux enfants, et ne fait pas de mystère dans son incapacité totale à cuisiner quoi que ce soit, ni de son allergie à toutes formes de ménage. Cela dit, elle a répertoire sans fin d’histoires drôles et est toujours prête à partager son chocolat

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.