Wilder de Rebecca Yarros chez Harlequin

29 juillet 2017

Présentation de l’éditeur

Le marché semblait honnête : devenir la tutrice d’un étudiant en difficulté en échange d’une bourse qui permettrait à Leah de participer, tous frais payés, au prestigieux programme Study at Sea. Un an sur un paquebot sillonnant les océans. Une expérience académique de premier rang, mais aussi un défi, l’occasion rêvée de sortir de sa zone de confort.
Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est la personnalité de son élève. Paxton Wilder. Un regard d’acier, un corps parfait, recouvert de tatouages aussi intimidants qu’attirants, et un sulfureux parfum de danger. Leah sait qu’elle devrait garder ses distances, mais, chaque jour qui passe, le charme agit un peu plus…
Amour. Trahison. Adrénaline. Le plus addictif des cocktails.

Auteur: Rebecca Yarros

Editeur: Harlequin

Parution: 28 juin 2017

 

Il y a peu un tweet de Francesca ( Le monde de Francesca) parlait en très bien de « Wilder ». J’ai confiance en Fran car généralement les livres qu’elle aime, je les aime (sauf quelques exceptions comme les Nora Robert :p ) . Bref, son tweet m’a inspiré et dès la fin de ma lecture en cours, je me suis jetée sur « Wilder ». Et vous savez quoi ? Je vais avoir du mal à m’en remettre !

 

Leah a eu un énorme traumatisme juste avant de rentrer à la fac. Il lui a fallu beaucoup de temps pour recommencer à vivre un minimum. Sa meilleure amie Rachel la pousse à s’inscrire avec elle pour une année d’étude sur une croisière. Leah n’a pas de gros moyen financier, c’est pourquoi, elle doit devenir la tutrice d’un élève ayant une fortune personnelle assez importante. C’est ainsi qu’elle devient « le garde-fou » de Wilder. Le jeune homme est sublime mais aussi totalement suicidaire ! Il est champion de sport extrême et ne vit que pour l’adrénaline et les frissons. Il va falloir à Leah beaucoup de motivation pour que Wilder ait des notes correctes aux examens et qu’elle puisse ainsi continuer la croisière.

 

Vous aimez les paysages exotiques ? Alors ce livre est fait pour vous. La croisière est propice à faire voyager le lecteur tout autour du monde. C’est un pur bonheur ! Le soleil sort du livre pour nous caresser la peau. On sent l’eau couler entre notre nos doigts de pieds. C’est un délice ! L’auteur réussi parfaitement à nous transporter dans les différents pays où nos protagonistes débarquent. Moi qui avait besoin d’évasion ce roman m’a fait un bien fou.

L’histoire est banale au premier abord et puis elle se transforme en semi thriller et en addiction. La romance est importante mais en même temps elle ne prend pas toute la place. L’intrigue autour des Renegate est bien mené et vraiment prenante. En fait, l’auteur jongle à la perfection entre les deux thèmes et réussi ainsi à maintenir le lecteur totalement dans le livre. Impossible de décrocher. L’écriture est fluide et rythmée, elle sert à 100% le texte et son intensité, que ce soit celle de la romance ou celle des histoires des Renegate.

Leah est un des personnages les plus touchants que j’ai pu rencontrer en NA. Elle est intelligente et forte malgré ce qu’elle peut penser d’elle. Elle a de l’humour et sait manier les sarcasmes. Elle aime écouter sa raison, pourtant petit à petit elle écoute de plus en plus son instinct, son âme, son cœur, son corps. On la voit s’épanouir et c’est formidable car dès les premiers chapitres on devient son ami. Son passé est vraiment lourd et je ne sais pas comment j’aurais réagi à sa place sur plusieurs points. Ce passé fait la puissance du personnage et pourtant on vibre totalement sur son présent, voir son avenir.

Wilder est un petit con, mais quel petit con ! Je ne sais pas pourquoi, mais je l’ai adoré dès notre première rencontre. Il a un magnétisme qui transpire du roman. Alors oui, je n’ai pas toujours approuvé ses choix, mais en même temps il y avait toujours une raison plutôt honorable. Son côté extrême est très attirant. Rebecca Yarros réussi parfaitement à nous faire vivre ce que ressent Wilder. C’est un personnage tout en émotion, vibrant, instinctif. Sincèrement je ne sais pas si une seule lectrice/lecteur pourra lui résister. A noter que Wilder n’est pas vraiment un bad boy et ça dans ce type de roman est un plus pour moi. On n’est pas dans le simple vilain garçon.

Les personnages secondaires sont fouillés et bien intégrés au roman. Ils sont eux aussi vraiment attachants. C’est d’ailleurs avec un énorme sourire que j’ai découvert que le prochain tome était sur Nova et le dernier sur Rebel. J’ai hâte de découvrir leurs parcours. Rebecca Yarros nous offre une petite famille extrême que l’on intègre totalement comme un membre à part entière. Je me sens Renegate !

 

Vous l’aurez compris ce roman est un énorme coup de cœur. Outre la double histoire qui rend le roman vraiment palpitant, l’auteur rend le lecteur totalement accro à ses personnages. On en redemande encore et encore. On veut aussi continuer le voyage, voir encore des paysages à couper le souffle, respirer au rythme des baisers des protagonistes, … Pour clore cette chronique je vais me permettre une petite confidence, je ne pleure pas facilement quand je lis un roman (sauf une grande partie des Colleen Hoover… que voulez-vous elle réussit à toucher mon cœur quasiment à tous les coups). Toutefois, dans « Wilder » tout un chapitre m’a fait pleurer à m’en déchirer le cœur (je précise que ce n’est pas la fin). J’étais totalement bouleversée. Il a fallu que je referme le livre quelques minutes avant de me replonger dedans tellement ce passage a été intense pour moi. J’espère qu’il en sera de même pour vous.

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.