Une guitare pour deux

30 mai 2013

 

Présentation de l’éditeur et informations

La mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu’il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Le matin de la rentrée, Tripp décide d’emprunter en cachette la vieille guitare du lycée. Lyla, quant à elle excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s’entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents doivent occuper la même salle de répétition du lycée, Tripp les jours impairs, Lyla les jours pairs. Ils entament une correspondance, d’abord acide puis plus complice, en se laissant des petits papiers dans la salle. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique. Cette relation intense leur apprendra à se découvrir eux-mêmes et les aidera à traverser les pires drames…

Auteur: Mary Amato

Editeur: Nathan

Pubication: 23 mai 2013

 

 

CHRONIQUE EVEY

Il y a des thèmes qui nous attirent plus que d’autres: les vampires, les loups ou encore l’amour. Chez moi, l’un des thèmes « il faut à tout prix que je lise ce roman » est la musique. J’aime les histoires qui parlent de musique et de musiciens, de guitare et de piano. C’est donc tout naturellement que je me suis jetée sur « Une guitare pour deux ». Bon roman? Mauvais roman? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Tripp un jeune garçon solitaire, n’aime qu’une seule chose; sa guitare. Malheureusement ces notes sont en chutes libres et son comportement ne plait pas aux adultes. C’est pourquoi sa mère décide de lui enlever sa guitare. Heureusement le destin va lui permettre d’emprunter une guitare au collège et d’en jouer un midi sur deux dans l’une des salles de répétition de son établissement scolaire.

Lyla est une jeune fille « parfaite », bonnes notes, comportement irréprochable, amie parfaite, violoncelliste de talent, tout lui souri. Lyla a perdu sa mère (violoncelliste) quand elle était petite et depuis son père est devenu surprotecteur et très exigeant avec elle. Tout comme Tripp, Lyla va avoir besoin de la salle de répétition du collège.

Pour que tout les élèves puissent répéter le professeur de musique a divisé la semaine en jours pairs et impairs. Cette répartition va pousser nos deux héros à se rencontrer. Echanges de petits mots, puis de sms ou de mails, Tripp et Lyla deviennent de plus en plus proche.

Comme vous avez pu le constater l’histoire de « Une guitare pour deux » n’a rien d’originale. Même les « rebondissements » ne sont pas surprenants. J’avais l’impression d’avoir déjà lu cette histoire plusieurs fois sous des formes à peu près similaires. Malgré tout, le roman reste agréable à lire.

 

Tripp est le stéréotype du garçon mal dans sa peau. Pourtant c’est peut-être lui l’élément le plus original dans l’histoire. J’ai bien aimé ses comportements et ses réflexions. Comme on peut s’y attendre, il « grandi » au contact de Lyla. Il s’assagi. C’en est presque dommage.

Lyla est un personnage un peu plus profond que celui de Tripp. Son passé , sa soumission totale à son père et surtout son parcours durant le roman sont vraiment intéressant et attendrissant.

Les personnages secondaires donnent un peu de peps à l’histoire, mais ne réussissent pas malgré tout à lui donner plus de profondeur.

Si vous aimez la guimauve, les bonnes intentions et êtes fleur bleu alors ce roman vous plaira. Si au contraire vous n’avez pas envie d’un roman « gentillet » alors passez votre chemin, « Une guitare pour deux » n’est pas fait pour vous.

 

Malgré un certain nombre de point négatifs, « Une guitare pour deux » reste une lecture plaisante et rapide. Ça ne sera pas le livre de l’année, mais il donnera à votre petit cœur en recherche de « beauté » et de « douceur », ce qu’il lui faut pour remonter sa batterie « jolie histoire ».

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.