Un blog trop mortel!

25 avril 2012

[fblike layout= »standard » show_faces= »true » font= »arial » colorscheme= »dark »]

4 ème de couverture et infos

Je m’appelle Allison Hewitt. Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m’accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S’il existe vraiment. Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez… Aidez-nous !

Auteur : Madeleine Roux

Editeur : Fleuve Noir / Territoires

Parution : 7 avril 2011

Note : Il faut savoir que Madeleine Roux a commencer le blog d’Allison sur internet, c’est pour cela que vous pourrez trouver dans le roman des vrais commentaires fait sur le blog originel du roman. Un éditeur a repéré le blog de Madeleine Roux et lui a proposer d’en faire un livre à part entière. C’est ainsi qu’a commencé une nouvelle aventure bloggeuse d’Un blog trop mortel.

Blog Originel du roman

 

CHRONIQUE – EVEY

Rien ne sert de courir, il faut partir avec une hache!

Je vous préviens de suite, cette chronique va surement être confuse et étrange… Pourquoi? Parce qu’il est difficile de parler de ce roman, qui est un peu un ovnis parmi mes lectures. Que j’aimerai trouver plus souvent dans ma PAL ce type d’ovnis!

Je ne suis pas zombies… mais alors pas du tout. C’est quasiment un repoussoir à Evey. Et pourtant « Un blog trop mortel  » m’a complètement bluffé. J’ai adoré ce roman! Ce roman est destiné aux 15/25 ans et c’est exactement la bonne tranche d’âge. Autant les scènes de cœur et les relations sentimentales sont proches de la Young Adult, autant  les scènes d’action sont faites pour un public averti. Le sang, les viscères, etc, sont au rendez-vous. Âmes sensibles… passez votre chemin.

L’écriture sous forme de blog nous pousse à tourner les pages encore et encore! On se doute que si Allison écrit c’est qu’elle est toujours en vie et pourtant on ne peut pas s’empêcher de frissonner de peur. Vous la verrez « morte » à de nombreuses reprises, vous demandant comment elle a pu s’en sortir. Vous voudrez savoir comment est ce possible qu’elle est pu écrire le message que vous lisez, alors vous tournerez les pages. Le suspense est l’un des éléments importants de ce roman.

Allison est un personnage attachant. Elle est un bel exemple. Son humour permet de ne pas être totalement prit dans l’atmosphère pesant du roman. Elle allège les mots. Allison devient sous les yeux du lecteur une survivante. Elle s’impose et fait des choses qu’elle ne pensait pas possible, et pourtant… La vie et les évènements la pousse à devenir une guerrière sans pourtant oublier la femme. Vous ne pourrez que vous accrocher à Allison et espérer qu’elle survive. Ce personnage force le respect. Plusieurs fois en lisant le roman, je me suis demandée « Et si c’était moi? Aurais-je ces réactions? Ce courage? » Vous ne pourrez pas rester indifférent face à Allison ;).

Les personnages secondaires amplifie l’impact des évènements.  Les amitiés se lient a une vitesse surprenante, tout simplement parce qu’on n’a pas de temps à perdre. Il faut faire confiance de suite, même si cela va contre la nature profonde de l’homme. Les sentiments sont exacerbés à cause du contexte et on se demande parfois si les sentiments sont réels ou pas. Mais au final, les évènements nous apportent la réponse.

L’univers contemporain et réaliste du roman, permet aux lecteurs de rentrer facilement dans le roman. Si vous êtes un peu sensible comme moi, je pense que vous vous retournerez une paire de fois pour voir si il n’y a pas de zombies derrière vous ^^ ». Dans « Un blog trop mortel », il n’y a rien de surnaturel, pas d’armes qui viennent du futur ou de voitures qui volent. Cela aide à encrer dans le présent les évènements. L’atmosphère lourde et de désolation m’a beaucoup impressionné.  Ca s’immisce petit à petit en vous. Au fur et à mesure des pages, vous devenez vous aussi un protagoniste du roman. C’est vraiment un superbe tour de force, de la part de Madeleine Roux, que de nous faire vivre de l’intérieur cette aventure. Certains passages vous prendrons aux tripes, rien ne sert de résister ;).

 

J’aurais encore pleins de choses à vous dire sur ce roman… et pourtant je me sens bloquée par les mots. « Un blog trop mortel » est un roman qu’il vaut mieux découvrir par soi même car je ne sais pas si il plaira à tout le monde. Mais surtout ne vous laissez pas arrêter par l’aspect « histoire de zombies » car ce roman est plus que ça… Il vous montre à quel point on peut se dépasser pour vivre, comment survivre est inscrit dans nos gênes et comment l’horreur peut nous ouvrir au monde.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.