Troublée : De Mon Sang tome 3

18 juin 2018

Description et infos

Rien ne va plus !

Milo se découvre une vie amoureuse, Mae perd la tête, Jane est accro aux morsures de vampire. Et, surtout, si Alice ne parvient pas à contrôler sa soif, elle risque de tuer quelqu’un.

Est-il bien raisonnable, dans ces conditions, de se porter volontaire pour affronter de redoutables vampires ? Alice s’en moque : quand la vie de ceux qu’elle aime est en jeu, la jeune fille ne recule devant aucun sacrifice.

Auteur : Amanda Hocking

Editeur : Milady

Parution : 23/05/2018

De Mon Sang   Destinés

Attention spoilers si vous n’avez pas lu les tomes précédents 

La fin du tome précédent nous avait laissé sur les dents (oui, je sais c’est facile) et j’avais hâte de savoir comment Alice allait embrasser sa nouvelle condition. Un grand merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

Ca y est, Alice est devenue vampire. Mais la vie est elle plus facile pour autant ? Pas vraiment. Elle avait certainement moins de problèmes lorsqu’elle était humaine, ce qui était il n’y a pas si longtemps au final. En peu de temps tout s’accumule : elle a du mal à contrôler ses nouvelles capacités, surtout sa soif de sang, ce qui empêche également tous rapprochements avec son petit ami, Jack. Elle se porte volontaire pour partir à la recherche de Peter qui est en danger à l’autre bout du monde, car elle se sent responsable de sa fuite. En rentrant, elle apprend que son jeune frère Milo a un copain, qui s’est installée avec eux et cerise sur le gâteau, Jane, sa meilleure amie, met sa vie en péril en offrant son sang aux vampires du coin. Alice arrivera t elle à tout gérer ?

J’ai bien aimé les deux premiers tomes de cette série, et même si quelques points m’ont chiffonné, je me suis prise au jeu de la vie d’Alice et de ses amis vampires. Il faut reconnaitre que la plume d’Amanda Hocking, fluide et addictive, y est pour beaucoup. Elle a le chic pour titiller notre curiosité et transformer un évènement  banal en rebondissement. C’est d’ailleurs avec un de ses retournements de situation qu’elle nous avait laissé, sur notre faim, avec le volet précédent : le moment où la vie d’Alice bascule pour s’ouvrir sur un nouvel univers. Et c’est exactement là ou elle reprend. Cela fait trois semaines qu’Alice est devenue une vampire et elle tente de s’habituer à son nouveau mode d’existence, et pour elle c’est pas très évident. Elle ne vit pas très bien le fait de mal gérer sa soif de sang parce qu’à cause de cela elle doit rester cloitrer dans la maison, et surtout cela empiète sur sa relation avec Jack. Tant qu’elle ne contrôle pas son appétit, le moindre moment intime peut déraper… Et c’est évidement exclu ! Malgré cela, elle reste égale à elle même. Un peu capricieuse, mais surtout têtue. Quand elle décide de partir avec Ezra, afin de récupérer Peter noyé dans les ennuis, elle ne se doute pas de ce qu’elle va découvrir lors de ce voyage et ce que cela risque de changer pour elle. A son retour, les contrariétés vont s’accumuler : Milo vit avec son petit copain humain à la maison et dans sa chambre (et oui, lui il peut), vivre avec Peter sous les yeux, tous les jours, va se révéler bien plus compliqué que ce qu’elle penser, Mae a une crise existentielle et pour couronner le tout, depuis que Jane a été mordue par Milo, elle est devenue accro aux morsures de vampires et risque sa vie toutes les nuits pour quelques minutes de plaisir. Alice veut être sur tous les fronts, aider tout le monde mais cela va s’avérer bien plus complexe que prévu. Ce que j’apprécie dans cette série, en plus de la prose de l’auteur, c’est que les événements s’enchainent, et que les pages se tournent d’elles même car nous voulons savoir comment va se résoudre telle ou telle situation. Mais ce qui m’a dérangé ici, c’est vraiment les personnages. L’immaturité d’Alice devient pénible, elle est indécise sur pas mal de chose et sur la longueur c’est un peu fatiguant. Le triangle amoureux est très présent dans ce tome, avec le retour de Peter à Minneapolis. Les sentiments de Peter pour Alice sont flous, on ne sait pas vraiment ce qu’il ressent, le coeur d’Alice est ballotté entre les deux jeunes hommes et Jack est égal à lui même, quasiment transparent. La vie de tous les personnages est bouleversée dans cet opus. Mae a une décision à prendre, Milo a un petit ami, Jane s’enfonce dans son addiction aux morsures, mais je n’ai pas réussi à m’attacher à eux, bien au contraire leurs petites crises individuelles cumulées saturent le récit, bien qu’elles forment l’histoire. Alors c’est peut etre parce qu’il y a eu beaucoup d’un coup et que cela fait trop ! A mes yeux, seuls Ezra et Peter tirent leur épingle du jeu. Un point continue à m’intriguer : mais qu’est ce qu’ils trouvent tous à Alice, pourquoi a t elle autant de succès auprès des vampires… J’imagine qu’Amanda Hocking va garder ce secret pour elle un certain temps ^^

Alice est un « bébé » vampire et elle n’arrive pas à assimiler toutes ses nouvelles facultés. Elle reste maladroite, n’arrive à contrôler ni sa soif, ni sa force. En fait, elle reste fidèle à son comportement en tant qu’humaine, juste plus forte. Autant j’apprécie son sens de la loyauté (elle part chercher Peter car elle s’estime responsable de son départ, et elle veut sauver Jane car c’est elle qui l’a introduite dans le monde des vampires), autant sa non capacité à prendre une décision est énervante. J’espère qu’elle va évoluer parce que je l’ai vraiment trouvé agaçante.

Je trouve Jack insipide. Je ne comprend pas pourquoi Alice l’a choisit, lui, je n’arrive pas à m’attacher à leur couple. Il reste un grand adolescent. Certains évènements vont le pousser à prendre des décisions… A voir si il va s’y tenir.

Peter est toujours un mystère, c’est peut être pour cela qu’il a ma préférence. On se sait pas trop ce qu’il pense, ce qu’il ressent. Il donne l’impression d’avoir volontairement saboter sa relation avec Alice, mais pourquoi ?

Milo est amoureux, Mae limite hystérique et Jane, égale à elle même, un peu égoïste… Heureusement Ezra est là pour tenter de gérer toute sa famille, et ce n’est pas une mince affaire.

J’ai trouvé ce tome un peu lourd car il contient beaucoup d’informations qui, sur le moment, ne paraissent pas vraiment utiles. Avec le recul, certains évènement ressortent et promettent des bouleversements futurs… que nous avons envie de les connaitre, évidement. Même si mon attrait est un peu diminué, il est certain que je lirais la suite… Ils sont forts ces auteurs ^^

***

Amanda Hocking a toujours écrit des histoires. Elle a fini son premier roman a dix-sept ans. Puis elle en a écrit d’autres. Beaucoup d’autres. Elle a décidé d’autopublier une des ses séries, De mon Sang, en livre numérique. Des blogueurs l’ont lue, adorée et chroniquée. Aujourd’hui, à vingt-sept ans, elle a vendu plus d’un million d’exemplaires dans le monde entier.
Amanda Hocking est très proche de ses lecteurs et communique sur tous les réseaux sociaux ainsi que sur son blog, où elle partage son expérience d’écrivain avec ses fans.

 

 

 

 

 

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.