Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Trois épines : Rose Morte tome 2
formats

Trois épines : Rose Morte tome 2

download (2)

Descriptions et infos 

France, 1789.
Aux quatre coins du pays, la révolte gronde. Lady Rose quitte la cour de Russie pour retourner auprès d’Artus. En effet, son mentor requiert son soutien car l’équilibre de la société obscure est aussi menacé. Or, malgré deux siècles d’existence, Rose reste une immortelle inexpérimentée encore étrangère aux menées de ses pairs. Sera-t-elle de taille à affronter ce chaos ? Artus et elle pourront-ils s’entendre après dix ans d’absence ?

Auteur : Céline Landressie

Editeur : Milady

Parution : 18/09/2015

 

Avis de Béa 

Le tome 1 m’avait laissé sur ma faim alors autant vous dire que j’étais ravie d’avoir le second opus entre les mains. Merci aux éditions Milady et à Aurélia pour cet envoi.

Rose revient en France après avoir passée dix ans à la cour de Russie. Ce retour se fait dans une atmosphère lourde car le pays entre dans une crise entre le peuple et la noblesse. Mais des bouleversements se font sentir également dans le monde obscur. Effectivement des alliances se créent et tentent de déstabiliser son mentor, Artus. Sur un fond de révolte et des guerres intestines, les retrouvailles entre la comtesse de Greer et le comte de Janlys ne vont pas être de tout repos…

 

Cette fois encore je termine ma lecture avec un sentiment étrange. Je ne sais pas vraiment comment l’expliquer en étant claire … mais bon pour vous, je vais faire de mon mieux.

L’histoire est très intéressante. Afin de nous expliquer les différents qui menacent le monde obscur, l’auteur va lever le voile (enfin un peu) sur les origines des diverses castes qui le compose. J’ai vraiment aimé cette partie car cela nous aide à comprendre certaines choses. Céline Landressie nous fait voyager dans le temps avec son roman. Entre ses descriptions et le vocabulaire soutenu qu’elle emploi, c’est un dépaysement total. Par contre, cela  entraîné, pour moi, certains désagréments. J’ai trouvé les descriptions longues et de ce fait, un peu lourdes. A plus d’une reprise, je n’arrivais pas à rester concentrée sur ma lecture, car je la trouvais  « fatigante » à cause du nombre important d’informations données qui, pour moi, n’était pas nécessaire. Donc plutôt que de me forcer et de « m’écœurer », j’ai préféré fermer mon livre, faire autre chose et le reprendre plus tard car ce roman requiert toute notre attention, pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur. J’aime l’atmosphère sombre, pesante et dangereuse dans laquelle on baigne en permanence ainsi que la manière qu’à l’auteur de mêler fiction et faits réels.

J’ai trouvé Rose aussi agaçante, nombriliste et égoïste. Elle ramène tout systématiquement à elle, et même après ses deux cents ans d’existence elle me fait l’effet d’une petite fille gâtée ( l’exemple est flagrant lors de la révélation d’Artus) mais à certains moments je l’ai compris, elle m’a touchée… pour mieux m’énerver ensuite lol (je pense qu’elle gère mal le sentiment d’abandon, certainement suite à sa propre expérience avec ses parents) Artus, je l’aime beaucoup, il me fait vraiment penser au Lestat d’Anne Rice, c’est en tout point, pour moi, la représentation classique du vampire. Il est sombre, solitaire et mystérieux mais on sent bien qu’il y a plus et c’est là tout l’attrait de ce personnage. Adelphe a une position qui n’est pas évidente dans cette histoire, ballotté entre son amour pour son frère et son amitié pour Rose et sa relation avec Vassily m’intrigue

En bref, même si, personnellement, j’aurais levé quelques pages de description, j’aime beaucoup cette série, ces personnages et cette auteur. Céline Landressie nous mène (en calèche.. je sais c’est facile) à travers le temps et l’histoire et nous laisse trépigner, en attendant la suite …

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *