Trois nouvelles séries sur lesquelles se pencher (ou pas)

6 octobre 2012

Vous ne savez pas dans quelles nouvelles séries jeter vos soirées esseulées et votre besoin pathologique de procrastination? Le programme télé de ce soir vous déprime plus que l’heure sombre où vous avez appris que le père noël n’existe pas? Karma vous présente sa petite sélection personnelle des nouvelles séries de la rentrée qui, elle l’espère, feront battre son coeur.


 

Mais si, octobre, c’est encore la rentrée! Et moi, à la rentrée, j’adore faire des listes. Fourniture scolaire à acheter, papiers administratifs à fournir, lectures à finir pour hier, et la plus importante de toutes: la liste des séries à suivre, le sacro-saint calendrier de sorties des épisodes. On attend avec amour la reprise des anciennes séries qui nous ont déjà conquis, c’est rassurant comme un vieux couple dans un vieux canapé. Mais tout au fond de nos pantoufles moltonnées, on espère secrètement une passion nouvelle qui viendra nous défriser le bigoudis, un coup de foudre pour affoler notre palpitant en attente d’une crise cardiaque.

Je vous propose donc de voir sur quels chevaux j’ai misé cette saison pour cette grande chevauchée, qui espérons-le, ne se révélera pas trop décevante.

Elementary:

La série policière de la rentrée, reprenant le déjà très (trop?) visité personnage de Sherlock Holmes, en le catapultant à notre époque. Alcoolique, il se retrouve à New York avec sur le dos Joan Watson, sorte de nounou personnelle chargée de veiller à sa sobriété, le tout en résolvant des affaires pour la police new-yorkaise. L’argument majeure qui m’a poussé à ajouter cette série à ma liste? La superbe Lucy Liu, qui a toujours su faire battre mon petit coeur.

Ce show s’annonce sans doute dans la lignée des Mentalist et autres Docteur House, mettant l’accent sur un personnage sortant du cadre. Reste à savoir s’ils vont réussir à nous accrocher ici, j’attends de voir. Quoi qu’il en soit, la guerre entre cette nouvelle série et la version anglaise a déjà commencé sur la toile, choisissez votre camp camarades!

Last Resort:

Attention, série de destruction massive en perspective. L’équipage d’un sous-marin nucléaire américain décide de ne pas suivre les ordres de tir, lorsqu’on leur ordonne de railler de la carte le Pakistan et tous ses habitants. Forcement, ça fait pas trop plaisir aux supérieurs qui essaient de noyer le poisson (ohoh), et la bande de militaires, ne pouvant plus rentrer chez l’Oncle Sam, décide de se trouver un coin sympa pour créer leur propre pays, rien que ça. Alors bon, une brochette de guignols qui s’installent sur une île pour créer leur petite communauté, on pourrait vite penser à des hippies. Mais ils ont l’arme nucléaire, alors on rigole pas. Et ça vient du créateur de The Shield, rien que ça. Regardez par vous même:

Deux épisodes pour l’instant. Mais c’est sur ce show que j’aurais tendance à tout miser.

Revolution:

Alors elle, elle me fait franchement peur, mais un espoir suicidaire me pousse quand même à tout tenter. Sur le papier, ça vend du rêve, laissez moi vous conter ça. Imaginez notre monde, brutalement privé d’électricité, comme ça, sans prévenir. Dur, pas vrai? Déjà, vous ne pourriez plus me lire, ce qui est déjà suffisamment atroce je vous l’accorde, mais en plus, comme si ça ne suffisait pas, il faudrait tout repenser, transports, communication, production… 15 ans plus tard, le monde s’est plus ou moins réorganisé comme il a pu, mais la vie d’une jeune fille bascule quand son père est tué par une milice le soupçonnant d’avoir quelque chose à voir avec le black-out électrique. Rajoutons que c’est produit par J.J.Abrams (Monsieur Lost). On est d’accord que le speech tabasse? Moi qui suis une fan de post-apocalyptique, j’étais prête à signer de suite, avec mon sang. Puis la bande-annonce est arrivée. Retour sur un drame:

Comment dire… Jme suis sentie un peu orpheline après ça. Ca manque carrément de cohérence et d’épaisseur. Et puis la diffusion a commencé, et les critiques négatives s’enchaînent  mauvais jeu d’acteurs, scénario qui part de plus en plus en cacahuète… Résultat, j’ai les trois premiers épisodes à disposition, mais j’ose toujours pas m’y risquer.

De toute façon, si aucun de ces jeunes prétendants ne se montre à la hauteur, il nous restera toujours les Oldies but Goodies!

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.