Tourmente : Les Ecorchés tome 2

22 février 2018

Description et infos

La rencontre de Roméo et Juliette et du Parrain.

Constamment drogué par son maître, 221 tue avec une efficacité redoutable. Il est l’atout majeur qui permet de faire fructifier les affaires du parrain de la mafia géorgienne de New York. Jusqu’au jour où il est capturé par le clan adverse. Captif, il rencontre Talia Tolstaia, la fille d’un parrain russe. D’abord attendrie par ce colosse puis fascinée, elle décèle en lui bien plus qu’une machine à tuer et se donne pour mission de le faire s’ouvrir à la vie et à ses plaisirs… Mais la famille de la jeune femme la laissera-t-elle convoler avec leur ennemi de toujours ?

« Des personnages masculins aux cinquante nuances de mâle. Tillie Cole est une auteure talentueuse. » AudioGals

Auteur : Tillie Cole

Editeur : Milady / New Adult

Parution : 24/01/2018

Ruine

Depuis que j’ai découvert la plume de Tillie Cole, je suis devenue accro aux divers univers qu’elle a crée en New Adult . Celui des Ecorchés n’a pas fait exception à la règle et j’avais hâte de savoir ce que l’auteur  nous réservait. Un grand merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

221 a été asservi, il a été formaté pour n’obéir qu’à son maître depuis son plus jeune âge. Il sert d’ailleurs de modèle d’obéissance pour convaincre de l’efficacité de la drogue qui lui a été inoculé pendant des années. Sous les mots de son maitre, il se transforme en machine. Mais cela n’a pas suffit quand les ennemis de son maître ont débarqué et l’ont capturé. Pourquoi ? De nouveau en cage, il va rencontrer Tallia. Elle n’a rien à voir avec les femelles qu’il a l’habitude de côtoyer. Talia, fille de Parrain russe, ne doit pas s’approcher de lui mais il exerce sur elle une attraction qu’elle n’arrive pas à expliquer. Arrivera t elle à garder ses distances ou se laissera t elle guider par son cœur quitte à s’attirer les foudres de sa famille ?

Dans le premier tome de cette série, j’ai été (plus que) séduite par l’ambiance sombre et violente que Tillie Cole a mis en place. J’ai trouvé l’histoire de Luka et Kisa dure mais vraiment magnifique et je me demandais ce que nous réservait l’auteur pour la suite. Talia Tolstaia, est la fille d’un des parrains de la Bratva russe qui régit New York. Une guerre menace d’éclater entre les siens et les Georgiens qui tentent de leur prendre le contrôle des rues de la ville grâce à une nouvelle drogue. 221 a été le cobaye de cette drogue et il est totalement sous la coupe de son « maitre », le géorgien Jakhua. Devenu, au fil des ans une machine de guerre lobotomisée, il ne vit que pour obéir à celui-ci. Arraché des griffes de son bourreau par les Russes, 221 va changer de cage mais la nouvelle va lui faire rencontrer Talia. D’abord réticente à l’idée de se retrouver à proximité d’un des ennemis de sa famille, Talia va découvrir, au fil des semaines, l’homme sous la bête et il va se créer entre eux une connexion en dépit des efforts de la jeune femme qui tente de résister à cette attirance qui est, pour elle, contre nature. Talia va devoir faire un choix entre son honneur et son cœur. Avec l’histoire de Ruine, Tillie Cole avait mis mon cœur à rude épreuve. Avec celle de Tourmente, je crois qu’elle est montée d’un cran. L’auteur nous plonge dans la vie de 221, enfin si l’on peut qualifier cela de vie, et en faisant cela elle nous rappelle que cela existe, que des êtres humains sont retenus contre leur volonté, asservis et drogués pour le bon plaisir d’autres, et très rapidement un sentiment du colère nous envahie, les mots sont durs, acérés et nous touchent directement dans le cœur. La rencontre entre 221 et Talia n’est pas simple car de nombreux éléments se mettent en travers de leurs chemins mais il parait que les âmes sœur s’attirent et rien ne les empêcher de se retrouver. J’ai été vraiment émue par le comportement de Talia par rapport à l’homme qui est enfermé près d’elle. Elle fait tout pour rester de marbre face à sa captivité pour c’est une belle personne et elle ne peut décemment pas rester indifférente. Le rapprochement de nos deux protagonistes est rapide certes mais il faut remettre les choses dans leur contexte : l’enfermement, la proximité et l’instinct rentre en ligne de compte, 221 est régit par la bestialité qui lui a été inculquée de force, Talia laisse parler son cœur et se mélange va s’avérer détonnant. La chose qui va les relier, dans un premier temps, va être le sexe. Ce lien intime mais terriblement fort va être leur planche de salut, à tous les deux. Cela va être pour eux une sorte de communication. Le sexe va les aider à faire passer une quantité d’émotions qu’ils n’arrivent pas à verbaliser : frustration, envie, désir, douleur … tout y passe !  J’ai adoré la relation entre Talia et 221, avec ce gout d’interdit qui rend les sentiments plus intenses. Mais j’ai également beaucoup aimé l’histoire de fond… celle qui les a réunit, celle que je vous invite à découvrir 😉

Talia est un femme de la Bratva, élevée dans un monde violent où le danger est omniprésent, et où les femmes doivent être dociles. Mais Talia est à part, elle est rebelle et donne du fil à retordre à son père, qui tout parrain de la mafia russe qu’il est, ne peut rien refuser à sa fille. Mais Talia a dans ses veines la loyauté à sa famille et son rapprochement avec 221 va à l’encontre de son éducation. J’ai aimé la personnalité de Talia, même si je l’ai trouvé un peu inconsciente à certains moments, elle fait preuve d’empathie, elle a un cœur en or. J’ai adoré son caractère entêté et révolté, rien ne lui résiste quand elle veut quelque chose !

221 a été réduit à l’état d’un animal. Il a été dressé, à force de drogue et de coups,  pour satisfaire les besoins d’un homme manipulateur.  J’ai réellement été touchée par la condition de 221. Sa capture va être une bénédiction pour lui et j’ai adoré assister à sa résurrection. On ne peut qu’être séduite par cet homme qui peut tuer un homme à main nue mais être capable de grande douceur lorsqu’il a dans ses bras, la femme qui est tout pour lui. J’adore ce contraste, la lumière qui émane de la noirceur…et 221 est très noir …

J’ai adoré retrouver Luka et Kisa. Ils sont très présents dans la vie de Talia (Luka est son frère) J’ai aimé voir les progrés de Luka dans sa nouvelle vie, son adaptation à sa nouvelle condition, et l’évolution de son amour avec Kisa.

Tourmente est une histoire faite d’amour, de colère, de vengeance, de loyauté et  de rancœur, qui fait naitre en nous un tourbillon de sentiments et d’émotions qui nous prend aux tripes et au cœur. Je pense qu’on ne ressort par indemne de cette lecture. Ce tome, un cran au dessus du premier, est un coup de cœur, qui m’a vraiment fait vibrer, et je le vous recommande chaudement.

***

Tillie Cole est originaire du nord de l’Angleterre, où elle a grandi dans une ferme, entourée de nombreux animaux recueillis par sa famille. Titulaire d’un diplôme en sciences des religions de l’université de Newcastle, elle a parcouru le monde en compagnie de son mari rugbyman et enseigné les sciences sociales avant de s’installer à Austin au Texas. Elle a écrit de nombreux romans dans des genres très différents, pour les adultes et les jeunes adultes, rencontrant chaque fois un grand succès.

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.