Toi + Moi + Lui de Tijan chez Hugo

21 juin 2017

Présentation de l’éditeur

Tijan nous livre un romance punchy qui joue avec nos émotions comme des montagnes russes ! Je suis littéralement restée scotchée à chaque page. Les personnages viennent vous chercher au plus profond du coeur et des tripes. Bon courage pour lâcher le livre une fois la lecture commencée.  »
J.B. Salsbury, auteure de la série Fight

Summer Stolz est amoureuse de Kevin Matthews depuis le collège. Qui ne le serait pas ? Toutes les filles du campus en sont folles, et il reste rarement célibataire très longtemps…

Alors, quand une liaison naît entre leurs père et mère respectifs, et que Summer se retrouve en cohabitation avec son coup de coeur 24 heures/24, la situation prend un tournant… épicé.

Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec le mystérieux Caden Banks. Un jeune homme rebelle, insoumis, dangereux… mais, surtout, terriblement sexy. Summer va alors devoir répondre à son coeur : peut-il battre pour deux garçons à la fois ?

Auteur: Tijan

Editeur: Hugo New Way

Parution: 11 mai 2017

 

Quand Hugo New Way m’a proposé ce roman en avant première j’ai sauté dessus. Bien que le résumé soit assez banal si on n’y prête pas trop attention, j’avais une petite voix dans ma tête qui me disait « ne passe pas à côté ». Comme toujours, j’ai suivi la petite voix. Et elle avait raison !

 

Summer rentre à la fac et doit y retrouver son demi-frère dont elle est « secrètement » amoureuse. Kévin (le demi-frère) est un tombeur et il le sait. Il enchaine les petites amies comme j’enchaine les petits œufs Kinder quand j’en ai à la maison. Summer se voit déjà habiter avec lui et devenir sa petite amie officielle, celle qui le fera changer. Mais voila, les choses ne vont pas du tout se passer comme ça. Kévin est en couple, enfin oui et non… En tout cas il ignore plutôt sa demi-sœur…

Dès son arrivée sur le campus, Summer se retrouve à une fête où elle pense surprendre son demi-frère et avoir des retrouvailles plus qu’amicales. Malheureusement, elle le découvre au lit avec sa petite amie. Summer s’échappe et dans sa course heurte Carden. Le jeune homme est bourru et Summer lui donne directement le surnom de « Connard ». Mais la situation tourne vite au vinaigre, le petit ami de la jeune fille étant dans le lit de Kévin arrive (et est aussi le frère de Carden), il accuse Kévin devant toute sa fratrie de lui voler son amour. Summer, là par hasard se retrouve à devoir mentir pour son demi-frère. Elle n’est pas à l’aise mais le fait malgré tout. L’amour que voulez vous….

Si dans un premier temps, l’histoire peut sembler banale, petit à petit l’auteur donne de la profondeur à ses intrigues. Elle nous emmène dans les parties les plus sombres de chacun tout en nous permettant régulièrement de revenir à la lumière et de ne pas désespérer. Elle maitrise parfaitement les émotions qu’elle souhaite donner aux lecteurs et à quel moment du récit. Je n’ai pas pu faire de pause durant les 100 dernières pages tellement elles sont intenses et révélatrices. Tijan nous emporte dans un cyclone et ne nous lâche qu’au dernier mot. L’écriture est fluide et permet aux lecteurs de ne pas buter sur un passage. Tijan sait parfaitement manipuler le vocabulaire pour rendre son texte et les émotions les plus justes possibles.

Summer est une jeune femme qui je dois l’avouer me faisait un peu peur au début. J’avais la hantise de tomber sur une héroïne gentillette qui ne savait pas se défendre et limite cul-cul. Mais là, j’ai été bluffée ! Déjà elle a un humour singulier que j’ai adoré, parfois à la limite du cynique.  Attention, elle fait aussi des blagues nazes mais j’ai tout autant adoré.  Ensuite, elle est nature. Mon dieu que ça fait du bien.

Et même si parfois elle fait midinette qui a besoin d’aide, on a juste envie d’être son amie, voir sa meilleure amie. Ce qui m’a fait le plus plaisir avec ce personnage est qu’elle a du caractère. On n’est pas face à une potiche, non elle a de la répartie et s’en sert bien. Et même si parfois elle sèche et ne sait pas quoi répondre juste un regard et elle rétablie les choses.

Summer est altruiste et a une vraie belle sensibilité. On ne peut que tomber amoureux d’elle. J’ai vraiment aimé ce personnage féminin et pourtant je suis très exigeante au niveau des personnages féminins dans les New Adult. J’ai régulièrement envie de les baffer, mais là, Summer, même quand elle fait un truc de « fille trop mimi ou cruche », bah je n’arrive pas à vouloir le faire.

Kévin, je l’ai détesté bien avant son véritable arrivée dans l’histoire. Pas avec ce qu’évoque Summer, non juste que je ne le sentais pas. Il me semblait trop tout, extrême. Et chose étonnante, je n’avais même pas envie de comprendre ses motivations et si un évènement particulier avait fait de lui ce qu’il était. Je ne l’aimais pas. C’est tout. En apprendre plus sur lui m’a fait relativiser les choses sans toutefois changer mon avis sur le personnage.

Cander est un personnage très difficile à cerner et ce, du début à la fin. Je crois d’ailleurs qu’à aucun moment, on ne sait vraiment ce qu’il a en lui. On le touche du doigt, on en voit une partie mais c’est tout. Il restera une énigme sur certains pans de sa vie. J’ai beaucoup aimé Cander, même si je peux vous l’avouer j’ai eu une terrible envie de le prendre par le col et de lui mettre mon point dans la figure lors de sa première apparition. Toutefois, on apprend à comprendre la Bête. Je crois que Cander est l’un des personnages les plus profonds et complexes que j’ai pu découvrir dans du NA (en dehors je dirais de quelques personnages de Colleen Hoover). C’est un personnage abouti et pensé de A à Z.

 

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman. Au premier abord j’étais septique, mais il m’a totalement conquise :).

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.