Ténèbres

10 juin 2013

 

Présentation de l’éditeur et informations

Alma, 17 ans, est une adolescente comme les autres. Ou presque… Son univers bascule le jour où elle achète un magnifique cahier violet et se met à écrire dedans, une nuit, en proie à un cauchemar. Le lendemain, elle découvre que le crime qu’elle a imaginé s’est produit – dans des circonstances strictement identiques. Et ce n’est que le début d’une longue série… Qui sont ces mystérieux assassins qui mettent en scène ces meurtres ? Comment Alma peut-elle connaître leurs mouvements à l’avance et les retranscrire sur ce mystérieux cahier ? La jeune fille n’est pas au bout de ses surprises…

Auteur: Elena P. Melodia

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution: 04 avril 2013

 

 

CHRONIQUE EVEY

Comme vous le savez déjà, la couverture joue pour beaucoup dans mes choix de lecture. Celle de « Ténèbres » est simple, intrigante et sombre. Tout ce que j’aime :). Je n’ai donc pas hésité longtemps avant de commencer ce roman. La couverture m’a t-elle roulée dans la farine… Vous le saurez dans quelques lignes.

 

« Ténèbres » c’est tout d’abord une atmosphère lourde, pesante, sombre. L’auteur a parfaitement réussi à donner une impression d’étouffement au lecteur. Plusieurs scènes font froid dans le dos et ce sans gore, ni sang. Tout se joue sur le psychisme. Et j’avoue que j’aime ça; trembler la nuit sous ma couette en lisant un bon thriller. Vous savez quand vous avez cette impression que quelqu’un vous regarde, que vous avez des picotements dans la nuque. Elena P. Melodia a parfaitement réussi l’ambiance de « Ténèbres », c’est un vrai régal!

 

C’est l’heure maintenant des aveux. Je ne vais pas vous le cacher, mais durant plus d’une centaine de page, j’ai cru que j’allais abandonner ma lecture. Et ce pour plusieurs choses.

Tout d’abord, Alma et sa bande… OMG! Alma est à baffer, elle est prétentieuse, archi sure d’elle, désagréable avec les autres, elle se prend un peu pour la reine. Ses copines ne valent pas vraiment mieux. On est dans la caricature; on a la fille timide qui se laisse totalement marcher dessus, l’ado complètement folle et la fille qui ne pense qu’aux garçons. Prenez ces quatre jeunes filles et vous aurez une bande détestable. Il m’a fallut plus de la moitié du roman et surtout de véritables changements de personnalité pour commencer à apprécier les filles. Ce qui est triste c’est que ces changements passent obligatoirement par la douleur. Une fois le blocage dépassé, on réussi mieux à rentrer dans l’histoire et surtout s’accrocher un peu aux personnages principaux et secondaires.

Ensuite, Elena P. Melodia a voulu intégrer pour chaque personnages une histoire qui lui est propre et en même temps qui renforce l’idée de groupe. En soit l’idée est plutôt alléchante, mais délicate. Ce n’est donc pas sans écueil que l’auteur a développé 4 histoires différentes dont le seul point commun est Alma. Elena P. Melodia a construit des intrigues intenses et complexes se qui rend assez souvent le récit confus et lourd. Après je concède,  j’ai vraiment aimé chaque histoires.

Pour finir, je vous dirai « Non mais c’est quoi cette fin! ». Sans vous en révéler trop, sachez que le livre se termine de façon abrupte. Aucune réponse à l’intrigue principale n’a été faite. On est dans le flou total par rapport à Alma. J’avoue que je ne comprend pas tellement le parti prit de l’auteur. Même si la saga est faite de plusieurs tomes, une fin un peu moins brusque aurait été plus judicieuse à mes yeux.

 

Vous l’avez surement déjà compris, « Ténèbres » est loin d’être un coup de cœur. Pourtant, je sais que je vais lire le second tome. Je veux savoir! Trop de questions sont restées en suspens. Et puis on s’attache à Alma malgré tout, même si cela prend du temps. Étranges ces livres qui ne sont pas des coups de cœurs mais auxquels on sait que l’on va inévitablement lire la suite dès sa sortie…

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.