Tes mots sur mes lèvres

21 décembre 2013

 

Présentation de l’éditeur et informations

Je m’appelle Nastya.
Voilà 452 jours que je ne parle plus. À personne. Depuis que quelqu’un m’a volé ma vie et ma seule passion.
Dans mon nouveau lycée, personne ne sait qui je suis et tout le monde me fuit.
Sauf Josh Bennett.
Il est toujours seul, comme moi.
Un jour, il me parle.
Et ma vie change.
Encore une fois.

Auteur: Katja Millay

Editeur: Territoires (Fleuve Noir)

Parution: 2 janvier 2014

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

J’avais entendu beaucoup de bien sur ce roman. C’est donc avec un peu d’anxiété que j’ai commencé « Tes mots sur mes lèvres ». La peur d’être un peu déçue était bel et bien là. Cela ne m’a pas empêché de me lancer à 100% dans la lecture de ce livre. Coup de cœur? Déception? Vous le saurez dans quelques lignes.

Natsya a vécu un traumatisme étant jeune et depuis plus de 450 jours elle ne parle plus. S’habillant en prostituée au lycée, rapidement une réputation peu flatteuse la suit. Un soir, alors qu’elle court jusqu’à s’en rendre malade, elle atterrie devant le garage de Josh. Josh est un garçon étrange qui passe tout son temps seul au lycée. De cette rencontre va naître une belle histoire d’amitié, puis d’amour.

L’histoire de « Tes mots sur mes lèvres » est émouvante. Elle vous prend au cœur et ne vous lâche qu’une fois la dernière page tournée. Cela faisait un certain temps que je n’avais pas lu un roman qui me prenne autant aux tripes. Ce livre m’a tellement retourné que j’avoue ne pas vraiment trouver les mots pour vous en parler. Le passé de Natsya est comme un puzzle que nous reconstituons peu à peu, lorsque la jeune femme veut  bien nous donner de nouvelles pièces. Alors comme Josh, on attend qu’elle daigne nous donner des informations, des réponses. Cette attente dans un premier temps est assez facile. Puis plus on avance dans le livre et plus on a envie d’en savoir plus. Notre envie, tout comme celle de Josh, devient de plus en plus pressante. On veut savoir ce qui à pu transformer ainsi notre héroïne. On veut connaitre qui elle était.

Le rythme est tranquille, certain le trouveront même surement trop lent… Personnellement, je trouve que c’est le rythme idéal à cette histoire. Le lecteur vit au rythme des protagonistes. J’ai aimé que la première partie soit un peu longue. Cela ne fait que renforcer l’intensité de l’histoire. On se balade au gré des mots. Puis petit à petit le rythme s’emballe, les événements s’enchaînent, les révélations tombent, … On est pris au piège, on ne pourra refermer le livre qu’une fois ce dernier terminé.

Nastya est, dans un premier temps, agaçante. Qu’elle ne parle pas c’est une chose, qu’elle s’habille comme une prostituée ou qu’elle soit provocante en est une autre. N’ayant aucune information sur son histoire, on ne comprend pas ses réactions, son comportement. J’avoue qu’au début du roman je n’aimais pas du tout ce personnage. Et puis son passé se dévoile et même si on ne cautionne pas son comportement, on le comprend. On devient moins critique envers elle. On se met à l’aimer. Puis on ne veut plus la quitter.

Josh n’a pas eu une vie facile. A huit ans, il a perdu sa mère et sa sœur, puis son père et enfin ces grands-parents. Josh vit maintenant seul. Passionné de menuiserie, les meubles sont ces meilleurs amis. Josh est un jeune homme à fleur de peau. Et malgré quelques bourdes on ne peut que l’aimer. Sa sincérité et sa gentillesse viendront à bout des lecteurs.

 

Vous l’aurez surement déjà compris, ce roman est un véritable coup de cœur! Les personnages sont attachants à un point que l’on ne peut imaginer, l’histoire est pleines d’émotion, vous ne pourrez pas rester de marbre. La narration alternée permet au lecteur de vraiment s’investir au près des personnages… Et malgré le caractère grave de l’histoire, l’auteur n’oublie pas de mettre un peu d’humour dans son texte.

Si vous aimez les bonnes histoires d’amour. Les livres qui ont une âme. Alors surtout n’hésitez pas! Lancez vous dans « Tes mots sur mes lèvres ».

 

2 commentaires

  • Cajou 13 janvier 2014 à12:29

    Pffioouuu je suis tellement heureuse d’avoir reçu ce roman en cadeau et je me le garde bien précieusement pour une petite journe lecture afin de pouvoir le lire d’une traite !
    Merci pour ce joli billet,
    Cajou

  • Cajou 13 janvier 2014 à12:30

    PS : chaque fois que je poste un commetaire sur le blog, je dois « taper à l’aveugle » car ce que j’écris ne s’affiche pas dans la case, qui est d’ailleurs minuscule… une idée de ce que je peux faire ou si je suis la seule à avoir ça ? Merci ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.