Story of a Girl de Sara Zarr chez Hachette

12 juillet 2017

Présentation de l’éditeur

Deanna voudrait se débarrasser de cette réputation de fille facile qui lui colle à la peau. Elle l’a décidé : cet été sera celui de la seconde chance. En trouvant un petit boulot dans la pizzeria du coin, elle compte mettre de l’argent de côté. Suffisamment pour partir loin de cette ville, loin des préjugés, loin de cette image qui ne lui ressemble pas.
Elle n’imaginait pas que le prix à payer pour se racheter une vie serait si élevé : devoir affronter chaque jour la présence de Tommy, qui travaille avec elle…

Auteur: Sara Zarr

Editeur: Hachette

Parution: 5 juillet 2017

 

Je l’avoue de suite, j’ai voulu lire ce roman juste en voyant la couverture. Après j’ai appris que le roman avait fait un tabac aux USA, je me suis donc dit qu’il fallait que je le lise. Je me suis donc lancée pleine d’espoirs dans un livre qui semblait prometteur. Malheureusement, j’ai rapidement déchanté… Toutefois, j’ai pris sur moi pour terminer le roman et ça a été laborieux.

 

Deanna s’est fait surprendre à 13 ans avec son petit ami Tommy (17 ans) à l’arrière d’une voiture dans une situation très intime par son père. Depuis ce dernier la considère comme un fantôme, une trainée inexistante.

Bien entendu, toute la ville est au courant puisque Tommy a raconté « l’histoire » à qui voulait l’entendre et à sa manière. La jeune fille n’a donc maintenant plus que 2 amis…Vu que le reste du lycée la voie comme une péripatéticienne.

Deanna a un rêve, partir de chez ses parents avec son frère, la petite amie de ce dernier et leur enfant dans un appartement bien à eux. Pour cela, la jeune fille va devoir trouver de l’argent pour aider son frère à payer le loyer. C’est ainsi qu’elle se retrouve à travailler dans une pizzeria un peu vieillotte durant l’été. Et qui sera à ses côtés pour faire les pizzas ??? Tommy !

 

L’histoire a la base était sympathique. Le questionnement sur les rapports enfants/ parents quand il est question d’intimité n’est pas souvent évoqué en littérature YA. Ce roman aurait pu être une bonne base sur le sujet. Toutefois, rapidement le soufflé retombe… Le style est lent comme l’été de Deanna en fait. Peut-être est-ce un parti pris de l’auteur de rendre l’écriture aussi ennuyeuse et endormie que l’été de notre héroïne. Ce roman difficile à lire… On n’est intéressé par rien, tout est sans intérêt. L’auteur n’arrive pas à faire décoller l’histoire et le caractère des personnages enfonce encore plus le livre dans sa médiocrité. De plus les « rebondissements » sont aussi intenses qu’un épisode de Derrick.

 

Deanna a des relations conflictuelles avec ses parents. Point qui aurait pu être intéressant, malheureusement il n’est pas exploité. Elle est seule … Mise à l’écart par sa famille, elle est d’autant plus seule que la rumeur qui circule sur elle depuis ses 13 ans l’isole totalement des autres ados. Deanna n’a pas vraiment de caractère et vit surtout de fantasmes. Elle a du mal à se lancer et quand elle le fait ce n’est pas vraiment le bon timing… On a envie de lui hurler dessus, de lui dire que rien n’est prédéfini. Qu’il faut se bouger, s’exprimer, hurler, vivre et ce même quand rien ne va autour de nous. Qu’il faut se battre encore et toujours. Que la vie est, pour certains, une chienne mais que c’est ainsi, qu’il faut jouer le jeu.

Les personnages secondaires sont importants mais pas assez étayés à mon goût. Il serait pourtant très intéressant de comprendre mieux le père de Deanna ou son frère. De comprendre le comportement de la femme de son frère. Pourquoi elle est ainsi maintenant et ce qui l’a autant changé. Ce qui l’a fait rechanger. En fait, l’auteur a un gros potentiel entre ses mains, mais elle ne l’exploite pas.

 

Vous l’aurez compris, je suis totalement passé à côté de ce roman. Je n’y ai rien trouvé d’intéressant, je ne suis pas rentrée dedans. L’auteur a de bonnes choses entre les mains mais rien n’en sort… J’espère que d’autres personnes le liront et me diront ce qu’eux ont vécu.

 

 

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.