Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Si on nous l’avait dit
formats

Si on nous l’avait dit

Publié le 10 mars 2016 par dans Actu Chronique, Actu Livre

si-on-nous-l-avait-dit-726603-250-400

Description et infos

Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant avec bienveillance sa routine dans la ferme familiale. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…

Auteur : Laura Trompette

Editeur : Collection &Moi

Parution : 09/03/2016

 

Avis de Béa 

Je ne connaissais pas les écrits de Laura Trompette, enfin j’en avais entendu parler mais je n’avais encore rien lu de cette jeune auteur française. J’ai été séduite par la couverture, le titre énigmatique et le sourire communicatif de la demoiselle sur la photo. Je tiens à remercier la collection &Moi pour l’envoi de ce roman.

Alice vit et travaille dans la ferme familiale, située en Corrèze (c’est dans le Sud Ouest de la France). Elle aime sa vie à la campagne entourée de sa famille et des animaux mais Alice a des rêves d’évasions, qui se réalisent un peu lorsqu’elle poste ses vidéos sur internet. Nolan vit et travaille à Londres dans la City. Alors qu’un problème technique les met sur la route l’un de l’autre, un coup du sort va venir sceller leur relation …

J’ai bien aimé cette romance toute douce ou les sentiments prennent place et s’ancrent progressivement. J’ai aimé les descriptions de l’auteur concernant les lieux de vie des deux protagonistes. Pour Alice, Laura Trompette nous décrit avec justesse la vie à la ferme : la dureté du travail quotidien, la précarité du niveau de vie mais aussi le bonheur d’être tous les jours au grand air,entouré d’animaux et des siens. Pour Nolan, l’auteur nous montre les bons et les mauvais côtés de la vie citadine, avec l’effervescence qu’elle procure tout en étant un anonyme dans la foule. J’ai aimé me plonger avec eux dans leurs environnements respectifs, suivre leurs vies… mais je n’ai pas réussi à vraiment accrocher avec les personnages, à m’imprégner d’eux, je n’ai réussi qu’à les accompagner. Même si l’auteur aborde très bien certains sujets (comme travailler et/ou vivre avec sa famille), d’autres ne le sont que superficiellement comme par exemple la vie virtuelle d’Alice et certains juste évoqués (comme les troubles alimentaires de son amie) et j’ai trouvé que cela n’apportait rien de concret à l’histoire.

Au niveau du caractère j’ai eu un peu de mal au départ avec Alice, j’ai trouvé qu’elle avait beaucoup d’à priori sur Nolan au départ et qu’elle lui prêtait beaucoup de mauvaises intentions sans le connaitre. Alors certes je comprend qu’elle se méfie dans un premier temps, mais elle est beaucoup sur la défensive. Alors que lui, je l’ai trouvé un peu naïf pour un homme de son age. Il est sensé avoir plus « vécu » qu’elle mais au final c’est celui des deux qui est plus « fleur bleue » . Ils sont  opposés dans leur manière de vivre mais ce ressemble beaucoup en fait, ils se contentent de ce qu’ils ont, leur rencontre va leur ouvrir les yeux et j’ai aimé les voir s’épanouir en même temps que leurs sentiments.

Laura Trompette signe une jolie leçon de vie dans un cadre magnifique. La lecture est fluide, on tourne les pages sans s’en rendre compte et j’ai passé un agréable moment avec, la plupart du temps le sourire aux lèvres.

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *