Seuls en enfer!

Présentation de l’éditeur et infos

Trois personnages : quand leurs chemins se croisent, c’est l’enfer qui commence.

Pélagie s’est faite kidnappée par un homme portant un masque de Mickey.

Arturo, un jeune livreur de pizza dans la galère, tente de la retrouver.

Quant à Fabrice Angst, il est amnésique et découvre lors de ses séances chez le psy de lourds secrets.

Auteur: Hubert Ben Kemoun

Editeur: Flammarion

Parution: 06 octobre 2012

 

CHRONIQUE – EVEY

Lorsque Flammarion m’a proposé ce partenariat, j’avoue que j’ai hésité. J’aimais le titre mais le quatrième de couverture ne m’avait pas convaincue et encore moins la couverture. Mais voila, parfois on se fait un peu violence et l’on accepte un partenariat qui nous motive moyennement, mais qui pique notre curiosité. Ai je bien fait ou non…? Réponse dans quelques lignes.

 

L’intrigue de « Seuls en enfer! » est à la base simple. Une jeune fille, Pélagie, est enlevée et séquestrée dans un lieu inconnu. Son seul lien avec le monde extérieur est l’homme au masque de Mickey qui vient lui donner de l’eau. A partir de cette intrigue, l’auteur nous emmène dans une enquête pleine de rebondissements. Une enquête bien plus complexe que ce que l’on peut croire au premier abord.

A ce stade vous vous demandez surement pourquoi « Seuls » dans le titre est au pluriel? Et bien tout simplement parce que le récit, bien que court, se fait à 3 voix.

Celle de Pélagie, celle d’Arturo, un petit livreur de pizza qui n’a aucun but dans la vie et celle de Fabio, un homme ayant perdu la mémoire. L’auteur nous raconte en parallèle trois histoires qui se croisent et s’entremêlent. Trois histoire ayant un enfer différent mais bien réel. Trois histoires touchantes et prenantes qui ne forme au final qu’une seule et même histoire palpitante et forte en émotions. On ne peut pas rester insensible à ce roman, je vous le jure.

Il se crée une véritable empathie avec les personnages. Pélagie est une jeune lycéenne normale, on s’identifie facilement à elle. Et ce, même si la vie l’a déjà bien égratignée. En lisant ses chapitres on ne peut que se demander « qu’aurais je fais à sa place? ». Personnage fort et faible à la fois, Pélagie est tout particulièrement émouvante.

Arturo est un garçon paumé. Il ne va plus à l’école et livre des pizzas pour un tyran. Sa vie n’a rien de brillante. Pélagie fait partie des quelques jeunes filles qui l’ont repoussé. Arturo a besoin de se prouver qu’il vaut mieux que ça. La recherche de Pélagie va lui en donner l’occasion. Arturo est un garçon touchant.

Fabio a perdu la mémoire à long terme mais aussi à court terme. Il vit dans un espèce de brouillard permanent. D’une minute à l’autre il peut oublier ce qu’il vient de faire. L’histoire de Fabio est raconté à travers ses séances de psychanalyse. Malgré ce qui semble une macabre évidence, on s’attache à Fabio.

Je ne peux malheureusement pas vous parler plus de l’intrigue sans vous spoiler, je vous laisse donc découvrir les nombreux rebondissements de « Seuls en enfer! » tout seul.

Bref, « Seuls en enfer! » est un roman policier jeunesse très bien mené. L’intrigue principale est parfaitement maîtrisé par l’auteur et embarque le lecteur dans un univers sombre proche de l’enfer. Une lecture que je vous recommande vivement  que vous soyez fans de policier ou non. Car au final en refermant le roman on se rend compte que « Seuls en enfer! » c’est bien plus que cela…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *