Morganville : l’affrontement final : Vampire City tome 6

18 août 2013

4eme de couverture et infos 

À Morganville, les règles du jeu ont changé. Bishop, le plus terrible des vampires, a pris le pouvoir et avec lui toutes les sangsues de la ville. Même Michael s’est associé au diabolique Bishop. Claire, elle, va tout faire pour sortir de ses griffes et délivrer Shane. Dans l’ombre, la résistance s’organise, il faut empêcher la destruction totale. Vampires et humains pourront-ils, un jour, recommencer à vivre ensemble ?

Auteur : Rachel Caine

Editeur : Black Moon

Parution : 19/09/2012

 

Chronique de Béa

Après avoir lu Blanche Tepes, je me suis retrouvée une fois de plus devant ma bibliothèque. J’avais juste envie de changement. Et là j’ai vu le tome 6 de Vampire City qui m’attendait sagement sur ma PAL, ça a été comme une évidence…

Depuis cette fameuse nuit ou tout à basculer, la ville est aux mains de Bishop, le père d’Amélie. Ce dernier fait régner la terreur sur la ville à force de meurtres et d’intimidations. Claire est perdue car Shane a été jeté en prison avec son père, Michael est sous les ordres du tyran et Eve est furieuse des mauvais choix de son amie. Mais tant qu’Amélie n’est pas morte, l’espoir peut être permis et les alliances peuvent se reformer…

Ça faisait un petit moment que je ne m’étais plus plongée dans les aventures de Claire à Morganville. Lorsque j’ai ouvert ce tome, je me suis de suite remise dans l’histoire comme si j’avais fermé le précédent seulement quelques jours avant… Est ce parce que Vampire City est une de mes séries Jeune Adulte préférée, ou parce que l’auteur a remarquablement bien commencé son récit ? Une alchimie des deux peut être :p

Et dès le début ce savant mélange fait que nous ne pouvons pas lâcher le roman . Les rebondissements s’enchaînent, mais tout en finesse…en discrétion. Les complots se forment et nous, on est prit au jeu; tel des complices. Mais il n’y a pas que la situation qui évolue au cours de notre lecture, il y a aussi les personnages. Claire prend en maturité, et cela ne vient pas que du fait qu’elle a enfin 17 ans, mais elle devient moins naïve, ses expériences portent ses fruits même si elle croit trouver un bon côté dans chaque être ( sauf dans Bishop et ses sbires) Shane, ah Shane (je suis fan de Shane depuis le 1er tome, est ce que c’est son côté bad boy??? je pense oui ^^ ) l’amour que Claire lui porte l’aide à se sortir de sa crise existentielle (justifiée il faut le dire) Les relations entre Shane et son père ou  Amélie et Sam, entre autres, vont aussi prendre un autre tournant. Rachel Caine a mis beaucoup d’émotion dans son roman, et je dois reconnaître que j’ai eu, quelques fois, les larmes aux yeux.

Il y a des histoires qui s’essoufflent sur la longueur mais ce n’est pas le cas de Vampire City. Après 6 tomes l’auteur a gardé intactes les intentions du premier… Donc je ne m’arrête pas sur une si bonne lancée…Le 7 est d’ores et déjà dans mon panier :p

 

Pas de commentaire