Soeur de sang : Vampire Academy tome 1

4éme de couverture et infos 

Seule votre meilleure amie peut vous protéger de vos ennemis immortels…
Saint-Vladimir est une école privée hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie.
Rose Hathaway est une Dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse Moroï. Elles ont fugué pour fuir la menace qui pesait sur Lissa au sein même de l’Academy, mais elles ont été ramenées de force à Saint-Vladimir. Ces menaces sont-elles réelles ? Quelles sont les véritables raisons qui les ont poussées à partir ? Entre intrigues, rituels nocturnes étranges et premières amours, elles doivent rester sur leurs gardes sinon les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, feront de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité.
Auteur : Richelle Mead
Edition : Castelmore
Parution :08/10/2010
Chronique d’Evey

J’ai lu de nombreuses critiques positives sur cette saga et surtout une personne (Fran… si tu ne te reconnais pas :p ) en parlait d’une passion presque indécente ;). Connaissant (en gros) ce qu’elle aime et n’aime pas, je me suis dit que cette saga devait vraiment valoir le coup.

Je me suis donc lancée dans la lecture de ce premier tome avec une très grosse attente.

Verdict ? Et bien je ne suis pas déçue ! Malgré un début, qui je dois l’avouer, ne m’entrainait pas autant que je l’aurais voulu dans l’univers de Vampire Academy, ce roman est une petite merveille en matière de YAB-LIT (Young Adult Bit –Lit , terme que je viens d’inventer car il y a de plus en plus de romans qui pourraient entrer dans cette catégorie. Je l’explique dans un futur article). Ce livre est LA passerelle entre Twilight et Anita Blake. Tout ce qui fait le charme du personnage d’Anita se retrouve chez Rose (Vampire Academy), le tout transposé pour une jeune femme qui va encore en cours. L’intrigue, le style, l’univers, … sont dignes des autres romans de Richelle Mead. Les personnages sont extras ! Et tous autant qu’ils sont. L’univers est envoutant, prenant, entrainant, … bref ce roman est une petite bombe à l’état pur !

Ce roman n’est pas un roman de Young Adult comme les autres. Ici l’héroïne n’est pas la fille la plus belle de l’école, elle ne tombe pas amoureuse du mec le plus canon du coin, elle n’a pas du mal à se décider, elle fonce (soit ce n’est pas toujours le meilleur choix, mais au moins elle agit). On retrouve le bad boy, le rejeté, les menteurs, les frimeurs, les pestes, les « je me crois mieux que toi », les bons amis fidèles, les timides, les passionnés, bref le panel de personnalités qui nous entourent dans le monde réel. Ici les traits ne sont pas vraiment forcés, on n’est pas dans le cliché. On sent que c’est le premier tome et que Richelle Mead a vraiment pensé en profondeur ses personnages, mais qu’elle n’a pas pu tout mettre. Heureusement sinon le tome serait énorme.

Richelle Mead aborde un certain nombre de problèmes souvent liés (à juste titre ou non) à l’adolescence. Elle le fait de face, sans détours, sans tourner autour du pot. Je trouve cela vraiment bien pour le lectorat, que ce dernier soit adulte ou ado. J’espère que certains lecteurs se diront, « si on en parle dans un roman… c’est que je suis loin d’être seul dans ce cas ». Quand on sait que la saga est un best-seller outre-Atlantique, on ne peut que penser que de nombreuses personnes se retrouvent dedans. (Désolée, le côté maman et ado ayant fait les 400 coups ressort).

Ce roman parle de soucis profonds et destructeurs, et cela l’ancre profondément dans la réalité. Oui, les personnages évoluent dans un univers fantastique avec des créatures que nous ne verrons certainement jamais, mais on se sent tellement proche d’eux, ou d’au moins de l’un d’entre eux. Que le fantastique et le réel se mêlent dans une danse entrainante.

L’univers créé par Richelle Mead à l’air dense et vraiment intense, j’ai hâte d’avoir le deuxième tome entre les mains et je dois avouer qu’il est fort possible que je m’achète la suite en VO pour ne pas attendre… (Ce qui est assez rare…) Je ne parle pas plus de l’univers pour que vous le découvriez  vous-même.

Bref pour conclure, Richelle Mead nous offre un roman vraiment excellent à la hauteur de sa très très très bonne saga Succubus. J’en redemande encore et encore ! Comme vous le voyez… je suis complètement sous le charme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.