Shatter Me Tome 1 : Shatter Me


4ème de couverture et info
( trad. perso. On copie, on crédite. )

« Tu ne peux pas me toucher« ,
je murmure.
Je mens,
est ce que je ne lui dis pas.
Il peut me toucher,
est ce que je ne lui dirai jamais.
S’il te plaît, touche moi,
est ce que je rêve de lui dire.

Mais des choses arrivent lorsque n’importe quel être humain me touche.

Des choses étranges.
Des choses mauvaises.
Des choses mortelles.

Personne ne sait pourquoi le toucher de Juliette est fatal, mais les Rétablisseurs ont des plans pour elle. Des plans qui consistent à l’utiliser comme une arme. Mais Juliette possède ses propres idées sur l’avenir.
Après une existence sans aucune liberté, elle va finalement trouver la force de se rebeller pour la toute première fois – et de vivre un futur avec le garçon qu’elle pensait avoir perdu à jamais.

Auteur : Tahereh Mafi

Éditeur : Harper Collins

Parution : 15 Novembre 2011

CHRONIQUE – JORDAN
( à partir de la VO, le roman n’est pas encore sorti en français )

Shatter Me m’a brisé, m’a détruit, m’a fait voler en éclats. Tout comme l’histoire que le roman renferme. Tout comme le merveilleux style d’écriture de l’auteure. Tout comme Juliette et Adam. Tout comme l’univers du livre. Shatter Me est parfait sur tous les points de vue. J’ai adoré. J’ai ri, j’ai eu les larmes aux yeux, j’ai senti mon coeur louper des battements à certains moments, j’ai eu des papillons dans le ventre pendant que je voyageais dans ce monde fascinant. Ouaw. Ouaw. Ouaw.

Pour celles et ceux qui me suivent sur la page facebook du blog, vous savez que je n’ai jamais caché mon impatience pour lire ce roman. Je l’attendais depuis des semaines, et, maintenant que je l’ai terminé, je crois que je vais faire une petite déprime. J’en veux encore plus. Plus de Juliette. Plus de son pouvoir. Plus de mots de Tahereh Mafi. Plus de passion. Plus, plus, plus. Je crois que je suis devenu accro à Shatter Me.

Dès les premières pages, c’est une tornade force cinq qui nous percute et qui nous dévaste de l’intérieur. L’écriture de l’auteure est la première chose qui fait que ce livre se démarque des autres. Tahereh Mafi a une manière de décrire les choses si puissante et si intense que j’ai immédiatement été transporté dans son univers. Au départ, je me demandais même s’il ne manquait pas des virgules et si écrire d’aussi longues phrases était possible. Mais en fait, après quelques pages, j’ai compris pourquoi l’auteure nous offrait d’aussi nombreux mots dans une même expression. Elle veut nous faire ressentir au maximum les pensées de Juliette. Vous pouvez d’ailleurs remarquer ceci dans l’extrait proposé en fin d’article.

Haaaaaaaaa Juliette… Quelle héroïne. Elle m’a ému dès que je l’ai rencontré. Nous la retrouvons dans une prison, enfermée par les Rétablisseurs qui la maintiennent captive pour une raison : Warner, le chef, sait qu’elle possède le pouvoir de tuer n’importe quel être humain rien qu’en le touchant. Il veut se servir d’elle comme une arme pour, celui lui, exterminer les personnes qui ne servent à rien d’autre qu’à consommer les dernières sources de nourriture de la planète.

Car oui, Shatter Me nous embarque dans un monde purement dystopique : tout en dehors de la prison de Juliette et du bâtiment dans laquelle elle se trouve n’est plus que chaos et ruine. Les saisons sont complètement inversées, les animaux sont tous morts, les humains les plus faibles sont décédés et l’eau, l’électricité et l’alimentation commencent à sérieusement manquer.

C’est donc dans cette atmosphère inédite et saisissante que Juliette a appris à se construire après avoir été arrachée à ses parents qui la détestait. On la découvre murée dans sa solitude, totalement détruite psychologiquement par le manque d’amour, de sentiments et de sensations. Mais Juliette n’est jamais devenue une mauvaise personne. Ses intentions ont toujours été et sont encore bonnes. Elle ne se résignera jamais à suivre le plan diabolique de Warner et est bien décidée à faire les bons choix. Juliette est enfermé dans une pièce avec 4 murs, 1 fenêtre, 16 mètres carrés d’espace, et ce depuis 264 jours. Mais cela change lorsqu’on attribue à notre protagoniste un colocataire. Un jeune homme qu’elle va reconnaître instantanément mais qui n’a aucun souvenir d’elle : Adam.

Et là, ouaw. Dès qu’il rentre dans son existence, Adam va tout bouleverser. Juliette, l’intrigue, et nous. A eux deux, ils vont tout faire pour s’en sortir et pour s’échapper du contrôle de Warner. Nous sommes alors submergés par un tsunami d’ardeur, d’action, de frénésie et de rage. Tous ses sentiments nous consument, nous bousculent, nous assaillent et nous calcinent. Haaaaaa, quelle frustration je ressens de ne pas pouvoir vous faire lire le roman et vous faire comprendre tout ce que j’ai ressenti ! Shatter Me est une perle, une vraie. C’est un diamant brut. Du début à la fin, j’ai été scotché. Amour, suspense, haine et pouvoir se mêlent et dévorent chaque parcelle de notre être. J’étais complètement ailleurs pendant ma lecture.

Juliette et Adam sont tellement humains, tellement doux l’un envers l’autre, tellement beaux que j’avais des frémissements de plaisir à chaque fois qu’ils se retrouvaient ensemble. L’intrigue est parfaite. Tout est fait pour que nous ne puissions pas décrocher du roman. Chaque page, chaque mot, chaque lettre sont faits pour nous ronger, nous anéantir, et pour nous forcer à en redemander toujours plus. Je suis tombé amoureux de chaque moment passé avec Shatter Me, c’est aussi simple que ça.

Nous traversons tellement de différents sentiments et de différentes étapes dans le livre qu’on ne se rend même compte que nous arrivons à la fin avant d’avoir lu la dernière phrase. Et ouaw, quelle fin ! Je l’ai vraiment adorée. Elle m’a pas mal fait penser au film X-men, sans pour autant le copier. Elle nous laisse dans l’attente de beaucoup de réponses, mais attendre 2012 ne sera pas insupportable. Bon ok, je VEUX la suite. Sur-le-champ ! Comment vais-je faire pour vivre sans Juliette et Adam ? Sans leur désir de vivre, d’aimer, de se battre contre le mal ? Je ressens déjà les effets du manque.

Shatter et donc un roman dévastateur, puissant et ardent. J’ai succombé à tout dans cet ouvrage. Tout, vraiment tout. Je ne vais pas vous conseiller de lire ce livre, je vais vous obliger à le faire. Toutes les émotions qu’il nous envoie explosent en nous, nous incendie corps et âme. Je ressors complément conquis de ma lecture, plein de rêve et d’espoir dans le coeur.

3 Responses to “Shatter Me Tome 1 : Shatter Me”

  • Jean-Noël says:

    Je suis en train de le traduire et dois rendre ma copie fin avril chez Lafon… Je fais appel à vous si j’ai des problèmes ? 😉
    Non seulement mon éditrice me met la pression mais les blogueuses aussi… 😉

    Bonnes lectures

    http://www.jnchatain.com/p/next.html

    • Evey says:

      Bonjour Jean-Noël et MERCI pour ce message.

      Aucune pression de la part de l’équipe ;), juste une envie tonitruante de lire ce roman en français :).

      Pensez vous qu’une interview serait possible? J’aimerai beaucoup savoir comment vous travailler et comme se déroule votre métier.
      Amicalement

      Evey

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.