Saba, Ange de la Mort

14 février 2012

 4ème de couverture et infos

Au cœur d’un univers futuriste dévasté, la quête haletante d’une héroïne exceptionnelle.

Je vais bientôt mourir, il dit très vite.
Non, Pa !
Ecoute. Je ne sais pas ce qui se passe après. Je n’ai eu que des visions. Mais ils vont avoir besoin de toi, Saba. Lugh et Emmi. Et d’autres encore. Beaucoup d’autres. Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es. Et n’abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu’il arrive.

Ecoutez le récit captivant de Saba, jeune fille farouche et attachante, qui va découvrir, lors de sa longue épopée, que le plus difficile n’est pas de se battre, c’est de faire confiance…
Une dystopie émouvante, pour les adeptes du genre comme pour les fans de romans initiatiques. Une série indispensable qui séduira le plus grand nombre.

Auteur: Moira Young

Editeur: Gallimard Jeunesse

Parution: 08/09/2011

LIRE UN EXTRAIT

Chronique d’Evey


Ce roman est tout simplement ENORME! Derrière une couverture qui ne paye pas de mine se cache un roman formidable, plein d’action, de moments forts et de personnages attachants. Bref un roman à dévorer dès sa sortie!

Dès les premières pages, l’action s’impose et vous attrape! Seule la dernière page vous délivrera. Moira Young ne laisse aucun moment de répit aux lecteurs. Et je ne vais pas m’en plaindre car ce rythme soutenu m’a complètement conquise. Aucune lourdeur, aucune lassitude, l’auteur mène avec brio son histoire et ses personnages pour le plus grand plaisir du lecteur.

Moira Young nous propose un univers dystopique fouillé et complet. Soit certaines choses nous restent inconnues, comme les origines de ces changements. (J’espère que l’auteur y consacrera quelques chapitres dans le prochain tome. Je suis vraiment curieuse de voir comment elle va développer cette partie.) Mais cela n’empêche pas l’auteur de nous décrire avec beaucoup de minutie les divers engrenages du monde de Saba.

Ici, les conditions de vie sont difficiles. On peut constater un retour à l’ère « primitive » , « antique ». On retrouve l’adage romain « des jeux et du vin » qui permettait aux gouvernement de Rome de garder son emprise sur le peuple. Ici le vin est remplacé par la drogue, mais on sent bien que le fonctionnement est le même. C’est un véritable petit délice de découvrir les diverses facettes du monde de Saba et ces rapports à notre Histoire.

Qui dit antiquité, dit souvent violence et sang… Saba ne déroge pas à la règle, mais ce texte n’est pas seulement sombre et dur (attention certains passages seront peut être un peu difficiles pour les personnes sensibles et les jeunes lecteurs) il est aussi captivant par bien des aspects. Il nous entraine dans une quête principale qui mène Saba à travers diverses lieux, plusieurs minis histoires s’imbriquant parfaitement au texte fil rouge viennent parfaire l’aventure. Moira Young a ajouté une pincée de romance, d’amitié et de fraternité à Saba, Ange de la mort. L’auteur réussi avec brio l’alliage de tous ces genres et en sort le meilleur. Ce mélange parfait offre au lecteur une aventure épique, complète et addictive.

Les puristes de la langue française vont surement se tirer les cheveux dès les premières pages du livre. La syntaxe peu orthodoxe déroutera plus d’un lecteur. L’absence de tiret de dialogue qui au début peut laisser perplexe, rend la lecture fluide et il est rare que l’on se perde dans les dialogues. Il faut quelques pages pour se faire au style. L’absence de négation complète est surement ce qui est le plus perturbante. Mais une fois que vous avez réussi à passer outre, si vous y arrivez car je conçois que certains ne pourront pas, vous allez savourer l’histoire. Il faut bien comprendre, qu’au final, cette syntaxe sert totalement le texte. Elle lui donne une essence particulière. Le texte et l’histoire prennent une ampleur qu’il n’y aurait pas si la syntaxe était parfaite. Certains auteurs m’étonneront toujours!

Je ne vais pas trop vous parler des personnages, car ils sont vraiment à découvrir par soit même. Ils sont forts et marquants, ils vous font totalement rentrer dans l’histoire.

Les personnages secondaires sont tout aussi importants que les principaux. Vous tomberez aussi sous leur charme. Il ne peut en être autrement. Mes personnages chouchous sont le corbeau et la petite sœur de Saba. Vous verrez, ils sont extraordinaires ;). Mais je ne vous en dis pas plus. A vous de découvrir ces personnages… uniques.

Une fois la première page tournée, on ne peut plus lâcher le roman. L’histoire, les personnages, les mots nous retiennent. Une fois posé, on n’a qu’une envie, retourner dans le monde de Saba, la retrouver. Le rythme est tel qu’à aucun moment il n’est aisé de décrocher. Saba, Ange de la Mort est l’un des romans 2011 à ne pas manquer. C’est un petit bijou de littérature Young Adult! Le mot « captivant » prend vraiment sens quand on lit Saba!

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.