Un pieu dans le coeur : Void City tome 1

14 février 2012

Couverture

4éme de couverture et infos 

Incorrigible, blasé et totalement vamp.

Eric ne demande pas grand-chose : gérer sa boîte de striptease, boire du sang de temps en temps et qu’on le laisse tranquille. Mais ça ne peut jamais être aussi simple ! Sa copine, Tabitha, le tanne pour qu’il la transforme. Or, chaque fois qu’il vampirise une fille, il finit par la quitter.
Et ce garou qu’il a tué, c’était de la légitime défense ! Allez expliquer ça à la meute qui veut le venger.
Ça en fait des soucis pour Eric, surtout avec son léger problème de mémoire…

« Extrêmement divertissant. »
LoveVampires.com

Auteur : J.F. Lewis

Editeur : Milady

Parution : 21/10/2011

Chronique de Béa

J’ai découvert cette nouvelle saga, en promenant sur Amazon , une fois de plus.  J’ai été séduite par la couverture en première et puis par le titre . En comme ça arrive régulièrement, après quelques clics et quelques jours, le roman se retrouve sur ma PAL.

Comme à chaque fois que je termine un livre, je me plante devant ma bibliothèque pour savoir quel sera le prochain. Ben ce coup ci c’est Void City qui m’a fait de l’oeil lol!

Et pour le coup il m’a vraiment séduite car il m’a fallu deux jours maximum pour le terminer ( pour info : j’ai une vie comme vous, avec un ptit monstre ( comprendre un enfant adooooorable de 5ans), et que je ne peux malheureusement pas passer ma journée à lire pfff!!!!!)

Eric est un vampire quelque peu particulier. Il est caractériel, sarcastique, limite solitaire…mais son plus gros soucis c ‘est sa mémoire! Elle lui joue des tours régulièrement, et c’est plus que fâcheux! Surtout quand il se retrouve dans une ruelle avec le corps d’un vampire dans les mains, sans savoir ni pourquoi ni comment il en est arrivé là, se fait asticoter par un loup garou, pète un plomb  pour finir par le tuer également! Et encore le problème n’est pas là! Mais quand la meute de ce dernier réclame vengeance, Eric a plutôt intérêt de se rappeler les petits détails qui pourraient bien lui sauver  la « non-vie ».

L’histoire est très sympa et elle change un peu des clichés sur les vampires du moment. Eric est un vampire un vrai, un qui a pas vraiment de coeur, qui ne se nourri que de sang, qui n’a pas de reflet. Son histoire , sa création sont , je pense , laissées floues consciemment par l’auteur qui nous faire languir en dévoilant seulement des petits indices sur la personnalité de son « héros » . L’entourage d’Eric également reste un peu mystérieux. Tabitha, sa petite copine qui veut devenir vampire; Talbot, son bras droit ; Marilyn son ex petite amis vivante ou encore Roger , son meilleur ami.Certaines scènes m’ont fait éclaté de rire, j’ai adoré l’humour d’Eric, le calme de Talbot et l’inconstance de Tabitha!!!

J.F. Lewis a aussi revu la classification des vampires,  nous plonge dans une ville qui est régie par le surnaturel et il nous montre que l’on est loin, mais alors très loin d’un monde de bisounours ou tout le monde vit en harmonie. La vie à Void City est dure et violente. D’ailleurs les scènes de « bagarre » sont très explicites et particulièrement sanglantes.

Même si on se doute que l’auteur est un homme, on le reconnait à son écriture, sa plume est légère, son style sans lourdeur et il arrive à nous captiver sans problème. On est dans l’action du début à la fin du roman sans pour autant être étouffer, juste ce qu’il faut de tension pour nous tenir en haleine, et le zeste d’informations qui nous fera nous précipiter sur le prochain…

Vivement avril, moi je vous le dis ;o)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.