Rupture – Le dernier jardin tome 3

by on 20 décembre 2014

download (2)

Présentation de l’éditeur:

Une conclusion à couper le souffle de la trilogie Le Dernier jardin. Un style élégant et romantique Un regard terrifiant sur la société de demain L’heure tourne… Le vingtième anniversaire de Rhine approche… l’âge de sa mort annoncée. Après avoir enduré les pires tortures de la part de Vaughn, son geôlier, la jeune fille trouve un allié inattendu en la personne de son oncle par alliance. Elle se réfugie chez lui, avec la complicité de Cecily, sa soeur-épouse, et de Linden, son mari. Mais, alors que Rhine n’aspire qu’à trouver la paix, un secret de famille que ses parents n’ont jamais eu l’occasion de lui révéler explose, bousculant le peu de certitudes qui lui restait. Les implications de cette découverte remettent en cause l’avenir même de l’humanité…

Auteur: Lauren DeStefano

Editeur : Castelmore

Parution: 17 septembre 2014

 

 

CHRONIQUE EVEY

Je suis tombée amoureuse de la saga « Le dernier jardin » dès le premier tome. Fin et intelligent, il m’avait emmené là où je ne m’y attendais pas. Le second livre, plus fragile et fort, a fait battre mon cœur comme jamais. J’attendais donc cette conclusion avec impatience. Ce roman allait boucler une saga particulière à mes yeux. Moment où on se sent dans un état un peu étrange, hors du temps (#problèmedelecteur). Comment ai-je vécu ce dernier tome. Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Retrouver Rhine a été un véritable plaisir dans un premier temps. Surtout qu’elle est accompagnée de Cecily, Linden et Gabriel. Des personnages auxquels je m’étais accrochée. Cecily est plus forte que jamais et devient enfin un personnage que comme je les aime. Rhine, toujours aussi humaine, a ses doutes et ses moments de bravoure. Linden nous apparaît vraiment humain et perdu, mais amoureux comme jamais.

Je vais tout de suite être franche, j’ai lu le roman il y a maintenant facilement deux bon mois. Et bien, au jour d’aujourd’hui je ne me souviens quasiment de rien tellement ce tome m’a semblé fade. Retrouver le monde sombre et dur du « Dernier jardin », avec son cirque et ses villes, ses labos et ses mensonges, m’a bien évidement beaucoup plu et cela m’a touché, parfois. Mais la plupart du temps je me sentais extérieure à l’histoire. Et je peux vous dire que cela fait mal au cœur quand on s’est autant investie dans une aventure.

Les rebondissements sont là et bons, mais ils n’ont pas suffit à mes yeux à sauver le roman. Et même si on a la réponse à toutes les questions que l’on a pu se poser, c’est avec un goût amer que l’on referme le livre. Comme-ci ce dernier avait été, d’une certaine façon, bâclé par l’auteur, qu’elle ne souhaitait pas l’écrire. Et j’avoue que cela est bien dommage. Car la mythologie de son univers était vraiment géniale et ses personnages tellement particulier que l’on ne pouvait pas les lâcher.

Vous l’aurez compris, j’ai été énormément déçue par ce dernier tome. J’ai l’impression que Lauren DeStefano m’a volé ma fin. Et ce n’est pas une sensation agréable. J’aurais aimé que le côté sombre soit encore plus présent et nous mange de l’intérieur. J’aurais aimé plus. J’aurais aimé tout sauf cela…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.