Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Rowdy : Marked Men tome 5
formats

Rowdy : Marked Men tome 5

Description et infos

C’est le cœur brisé par son unique et grand amour que Rowdy St James a quitté son Texas natal pour se consacrer à son art, la tatouage. Bien déterminé à ne plus jamais tomber amoureux, il souhaite juste profiter de la vie et de ses amis, et surtout, de toutes les jolies femmes de Denver. Mais c’était avant qu’un des fantômes de son passé ne fasse irruption dans sa vie.

Pin-up tatouée aux formes affolantes, Salem Cruz a quitté une maison remplie de règles et de tristesse, sans jamais se retourner, pour vivre une vie de nomade. De son enfance, elle ne garde qu’un seul bon souvenir, celui d’un garçon aux yeux bleus, bourré de talent et amoureux de sa petite sœur.

Aujourd’hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy qu’il a choisi la mauvaise sœur et qu’ils sont faits pour être ensemble. Mais on n’échappe jamais à son passé et la seule personne qui, autrefois, les liait, ressurgit, menaçant de les séparer pour de bon.

Auteur : Jay Crownover

Editeur : Hugo Roman New Romance

Parution : 30/03/2017

 

Rule

Jet

Rome

Nash

Attention cet avis peut contenir des spoilers si vous n’avez pas lu les tomes précédents.

A la fin de l’opus précédent, Jay Crownover avait amorcé l’intrigue qui concernait Rowdy, le troisième tatoueur du Marked, et cela m’avait laissé sur ma faim… J’avais hâte de m’y plonger et je remercie les éditions Hugo Roman de m’avoir envoyer ce tome.

Peu avant son décès, Phil, le père de Nash et mentor de Rowdy, avait suggéré à son fils de contacter une certaine Salem Cruz pour gérer les salons de tatouages pendant le congé maternité de Cora. Salem n’était pas trop tenter de plaquer son super job à Las Vegas pour les montagnes de Denvers mais quand elle a vu le beau blond au style rétro sur le site internet du Marked elle a desuite reconnu le petit garçon qui vivait prés de chez elle quand elle était enfant, et cela à suffit à la décider. Lorsque Rowdy a reconnu Salem, une grande partie de son passé est remontée et malheureusement pas la meilleure… Salem est bien décidée à montrer à Rowdy qu’elle n’est plus la jeune femme qui l’a abandonné dix ans auparavant et qu’elle est là pour lui mais lui, arrivera t il à passer outre ses ressentiments et enfin réussir à ouvrir son cœur ?

A chaque nouveau roman, à chaque nouveau personnage, je me demande ce que nous réserve Jay Crownover, et à chaque fois c’est une super surprise ! Je pensais avoir trouver mon top trois des Marked Men après avoir lu Nash mais en refermant l’opus de Rowdy, je ne sais plus trop quoi penser… je pense qu’il va falloir que j’agrandisse mon podium ! J’ai adoré Rowdy, et Salem aussi ! L’auteur n’avait pas trop développer le personnage de Rowdy au cours des premiers tomes, on le connaît certes mais peu. Elle nous avait montré un artiste de talent, au look atypique, plutôt calme et surtout le meilleur ami de Jet et Cora. Cet homme discret m’avait intrigué à plusieurs reprises et j’ai adoré connaître son histoire et son passé. Le retour de Salem dans sa vie, va l’amener à se poser les bonnes questions. J’ai adoré sa manière de voir les choses, son côté fataliste. Pourtant je suis plutôt optimiste comme personne mais j’ai vraiment compris sa manière d’appréhender sa vie. Il faut dire qu’une fois de plus, Jay Crownover n’a pas épargné ses protagonistes, une enfance difficile, une adolescence frustrée, Salem comme Rowdy n’ont pas eu la vie facile, et cela à laisser de sacrés cicatrices. L’auteur aborde des sujets très durs de façon très juste et avec beaucoup d’émotions. A plus d’une reprise, mon cœur s’est serré devant les événements qui se dressent devant Rowdy et Salem, surtout que pour nous, spectateur, les voir ensemble est une évidence, malgré des années de séparations, ils se ressemblent (que se soit dans leur manière de vivre comme dans leurs look ^^) et leur enfance commune les a marqué à jamais… Alors on enrage de les voir se tourner autour, s’éviter, reculer et avoir peur mais lorsque enfin ils se retrouvent, c’est tellement bon. Les scènes de sexe sont torrides à l’image de leur relation passionnée et exigeante ! Et c’est beau, ils sont beaux !

J’ai adoré Salem ! Rebelle dans l’âme, frustrée par un père rigide et une mère soumise, elle n’a trouvé que la fuite pour se sortir de son carcan, même si elle a du laisser derrière elle Rowdy et sa petite sœur. Salem s’est faite seule, elle a mangé de la vache enragée pour pouvoir arriver là ou elle est aujourd’hui et elle est fière de ce qu’elle a accompli. Salem force le respect, elle est forte, indépendante, têtue, drôle et super sexy, ses tenues de pin-up m’ont fait rêver tout au long de ma lecture ( j’adore ce look mais jamais je n’oserais le porter ^^) Son attachement à Rowdy est sincère.

Je ne sais pas trop quoi dire sur Rowdy a part qu’il m’a énormément touché ! Le début de sa vie a été marqué par l’abandon et l’a laissé avec cette sensation de vide qui m’a serré les tripes une paire de fois. Mais malgré ça, Rowdy est un homme bien, il est aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur ( et pourtant je suis pas fan des blondinets gominés ^^) c’est un artiste de talent dans son style et un ami fidèle. Il a une belle âme. Le retour fracassant de Salem dans sa vie va faire ressortir ses squelettes de leurs placards, certes, mais cela va également l’aider à se comprendre, à s’épanouir et ouvrir son cœur…

Nous retrouvons, évidement, les autres membres de leur famille « recomposée » J’ai adoré retrouver Rule, Jet, Rome, Nash et leurs femmes. Ils sont toujours aussi soudés, si ce n’est plus et les aléas de leurs vies ne pourront pas les séparer … à part peut être physiquement… Tout doucement, Jay Crownover met en avant ses prochains protagonistes comme Asa ou Zeb, ainsi que les sœurs de Salem et Rowdy

Cette fois encore, Jay Crownover m’a surprise et m’a rendu accro à son tatoueur sexy et sa chérie tout feu tout flamme. Des larmes de joie et d’émotions se mêlent dans cet arc en ciel de couleurs, c’est un régal ! L’auteur a lancer les perches pour le prochain (et dernier) volet … j’ai vraiment hâte !

 

D’abord autopublié, Jay Crownover est aujourd’hui une auteur de best-seller. Comme ses personnages, elle est passionnée de tatouages. Accro à la musique, elle aurait aimé être une rock star mais c’est finalement vers l’écriture qu’elle s’est tournée. Elle vit dans le Colorado avec ses trois chiens.

 

« Beaucoup de gens me disent que mes personnages masculins sont des bad boys. Ces gens se trompent. Il est vrai que les hommes que je décris sont souvent grande gueule, arrogants et couverts — à des endroits improbables — de tatouages et de piercings ; mais selon moi, ça ne fait pas d’eux des bad boys. Au contraire, cela les définit comme des mecs bien dans leur peau, qui vivent selon leurs propres règles. Des mecs qui ont quelque chose à dire. »
Extrait de : Bad- Amour interdit 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *