Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Rome : Marked Men saison 3
formats

Rome : Marked Men saison 3

Publié le 21 mai 2016 par dans Actu Chronique, Actu Livre

marked-men,-tome-3---rome-751883-250-400

 

Description et infos 

Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis  » bad boys  » tatoueurs, dans le salon  The Marked où elle officie comme pierceuse. Pourtant derrière son apparente joie se cache un cœur brisé et Cora est bien décidée à ne plus jamais se laisser embraser par une passion dévorante. Elle attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager. Et elle tome sur Rome Archer.

Sous ses airs rassurants d’ancien soldat, Rome est en fait têtu, autoritaire et rigide. Pas très  » homme parfait  » ! Et surtout il revient du front… Si Rome avait l’habitude d’être le grand frère protecteur, le fils aimant, le bon soldat, aujourd’hui il n’est aucun de ces hommes-là. Traumatisé, il cherche un moyen de survivre et de reprendre le cours de sa vie, malgré les démons de la guerre qui le rongent. Pour cela, il pensait être seul, jusqu’à ce que Cora débarque dans sa vie et l’éclaire de mille couleurs.

Parfois les mauvais choix sont les meilleurs.

Des bad boys sexy et marqués par la vie. Une plongée dans l’univers du tatouage et des concerts de métal. Un groupe d’amis et colocataires attachants

Auteur : Jay Crownover

Editeur : Hugo Roman

Parution : 12/05/2016

Avis de Béa 

Dire que je suis accro aux écrits de Jay Crownover est un euphémisme…. Dès la réception du ce tome ( Merci les éditions Hugo Roman / New Romance pour cet envoi), il a atterri directement sur le top de ma PAL … J’avais hâte de connaitre l’histoire de Rome et Cora …

Dans le tome précédent, nous avions remarqué que l’ambiance entre Cora et Rome était loin d’être cordiale. Et c’est à ce moment précis que commence le roman. Rome est revenu du front complètement bouleversé et n’arrive pas à reprendre pied. Il s’en prend régulièrement à ses proches, et cela agace véritablement Cora qui défend ses amis comme une louve ses louveteaux. Il faut dire qu’elle est un peu à fleur de peau également avec ses propres démons qui refont surface. C’est son côté « Saint Bernard » qui va les rapprocher… Ces deux âmes blessées vont apprendre à s’apprivoiser, à panser leurs blessures … et plus si affinités…

Même quelques jours après avoir tourné la dernière page de ce roman, j’ai encore du mal à exprimer mon ressenti. Une fois de plus, la plume de Jay Crownover m’a prise par le cœur, dés le début de ma lecture, pour ne le lâcher qu’à la fin.  Dans ce tome, nous sommes un peu moins dans le Rock’N’Roll et plus dans l’émotions car les deux personnages principaux sont en pleine reconstruction. Après un départ chaotique, l’idylle de Cora et Roma arrive rapidement mais met plus de temps à s’épanouir. J’ai été moins surprise par les rebondissements car je les ai quasiment tous « vu arriver » mais cela ne m’a pas déranger tellement j’étais plongée dans leur bulle et bercée par les mots de l’auteur. Cette fois encore, sous couvert d’une belle histoire, Jay Crownover aborde des sujets plus profonds comme les traumatismes des soldats, laissés par la guerre, les secrets de famille, l’abandon, … Ce maelström de sentiments fait de cette histoire un petit bijou d’émotions.

Cora est une boule d’énergie et de couleurs. Elle est pétillante et n’a pas la langue dans sa poche. Elle est super protectrice avec ses amis et n’hésite pas de se mêler de leurs affaires (souvent contre leur gré) Rapidement on se rend compte que Cora, cache beaucoup de choses sous sa cape de super nana. Sa quête de l’homme idéal est une couche qu’elle rajoute à sa carapace pour se protéger. Son histoire avec les gars de The Marked est bien plus profonde qu’on ne le pense. J’ai adoré découvrir les liens entre eux.  Cora est touchante, c’est une tempête d’amour et d’affection. Elle s’éclipse régulièrement au profit de ceux qu’elle aime, même si c’est un peu une fuite en avant pour elle et une autre manière de se protéger. L’aptitude de Rome a être loyal va l’aider à s’épanouir.

Rome… c’est le héros qui revient du front et qui est complètement paumé. Il garde en lui ce sentiment qu’il doit tout gérer et sauver le monde, son monde. Le retour à la vie civile est dur et il a du mal à accepter les changements qui en découlent. On a rencontré un Rome fort dans le premier tome de la série et là on le voit sombrer et cela fait mal. Mais Rome est un battant, c’est un homme intelligent qui va savoir se ressaisir, apprécier les opportunités qui s’ouvrent à lui et ce, dans tous les domaines. Rome a une bonne étoile au dessus de sa tête. Nous allons le suivre dans sa reconstruction : brique par brique. Ses chutes sont douloureuses mais il se relève et assume ! Il apprend de ses erreurs et grandit. Il faut dire que le fort caractère de Cora l’aide considérablement.

Les autres membres de cette grande famille ne sont pas en reste. On peut apprécier l’évolution de Rule (je l’aime de plus en plus) et on découvre Asa (le frére d’Ayden), Rowdy et Nash, protagoniste principal du prochain tome, qui nous promet de grands moments.

Bref j’ai passé un super moment avec Rome et Cora, j’ai hâte d’en apprendre plus sur leur avenir…. Ils me manquent tous déjà :'( Jay Crownover prépare le terrain en nous donnant des indices sur le prochain opus… Comme si on avait besoin de ça pour être impatients !!!!

jay-crownover-400636-250-400

D’abord autopublié, Jay Crownover est aujourd’hui une auteur de best-seller. Comme ses personnages, elle est passionnée de tatouages. Accro à la musique, elle aurait aimé être une rock star mais c’est finalement vers l’écriture qu’elle s’est tournée. Elle vit dans le Colorado avec ses trois chiens.

 

« Beaucoup de gens me disent que mes personnages masculins sont des bad boys. Ces gens se trompent. Il est vrai que les hommes que je décris sont souvent grande gueule, arrogants et couverts — à des endroits improbables — de tatouages et de piercings ; mais selon moi, ça ne fait pas d’eux des bad boys. Au contraire, cela les définit comme des mecs bien dans leur peau, qui vivent selon leurs propres règles. Des mecs qui ont quelque chose à dire. »
Extrait de : Bad- Amour interdit 

 

 

Encore merci à l’équipe d’Hugo New Romance pour cet envoi … j’adooooore !!!!!! Mais je ne sais lequel choisir… les 3 surement ^^

#tatoo #Rule #Jet  #Rome #MonMarkedMen

IMG_20160521_092447_edit

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *