Révolte : Les Ecorchés tome 4

by on 31 mai 2018

Description et infos 

Résister, sans jamais se soumettre !

152 a été enlevée par les Arziani, une famille mafieuse de Géorgie, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Elle a été dressée pour devenir une mona – une esclave sexuelle destinée à servir le maître des Fosses de Sang. Belle et douce, elle rend fou de désir le maître qui, pour s’amuser, la donne à son plus grand et plus effrayant champion des combats à mort… mais elle comprend très vite qu’un physique menaçant peut cacher un grand cœur. Toutefois, l’amour peut-il naître dans les profondeurs d’un tel enfer ?

« Cette romance sombre, belle et atypique mérite cinq étoiles. » Night Owl Reviews

Auteur : Tillie Cole

Editeur : Milady / New Adult

Parution : 23/05/2018

Ruine    Tourmente   Ravage

Attention risque de spoilers si vous n’avez pas lu les premiers tomes 

On est y … c’est le dernier tome annoncé pour cette série aussi sombre qu’addictive, et avec les ultimes pages du volume précédent, Tillie Cole nous mettait l’eau à la bouche… J’avoue que je trépignais de l’avoir entre les mains … Un grand merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman.

901 est LE champion des Fosses de Sang du maître Arziani, le « Saigneur », cela fait des années qu’il n’a pas perdu de combats, qu’il n’a même pas subit le moindre dommage et pour cela, il a une règle… ne compter que sur lui même et ne s’attacher à rien. C’est comme cela qu’il a pu réussir à survivre dans cet enfer. Quand le maître lui « offre » 152, sa grande mona, son esclave sexuelle attitrée, 901 reste sur ses gardes car il sait que le maître a une idée derrière la tête … Mais la beauté et la douceur de 152 vont attaquer la couche de glace qui entoure le coeur du combattant. Et si, contrairement à ce qu’il avait pensé, l’Amour est il un meilleur moteur que la solitude ?

J’aime la dark romance et cette série est une vraie petite pépite du genre. L’univers est original, sombre et dépaysant. Avec les infos que j’ai découvert au court de mes précédentes lectures, et de la fin du dernier tome, je me doutais sur qui allait porter le récit et, franchement, je me doutais que ce serait dur et intense. Et j’ai été servie ! Tillie Cole ne nous ménage pas, et cela pour notre plus grand plaisir. 152 a été enlevée dans un orphelinat alors qu’elle était enfant, arrachée aux bras de son frère. Sa beauté l’a cantonné dans le rôle de mona, une esclave assujettie par une drogue qui provoque des douleurs atroces, uniquement apaisées par l’acte sexuel et le sperme… Voilà ce qu’est la vie de 152 depuis aussi loin qu’elle s’en souvienne, les drogues bloquant tous souvenirs. En plus de son fardeau, elle était choisie pour être la « grande mona » du maître Arziani, le créateur des Fosses de Sang et des goulags. Cet homme pervers et sans coeur a jeté son dévolu sur elle, grâce à cela, elle a un cadre de vie plus correct, les injections de drogue sont moins fréquentes… mais elle seule subit les variations d’humeur du maître. Quand ce dernier se rend compte que 152 est peut-être le seul moyen pour faire plier et manipuler son champion, 901, Arziani n’hésite pas à utiliser la jeune femme. Seulement dans l’humidité de la cellule de 901, les deux esclaves vont trouver du réconfort l’un auprès de l’autre, de l’humanité et de l’amour au coeur de l’enfer… En parallèle, Valentin, soutenu par ses deux amis Luka et Zaal, est bien décidé à retrouver sa petite sœur et à exterminer le responsable de tous leurs maux. Tillie Cole reprend les mêmes ingrédients que dans ses précédents tomes, quoiqu’ici elle a relevé le tout. Et pourtant nous n’avons pas l’impression de redite. Alors oui, cette fois encore les « monstres » cachent un coeur d’or, mais ce qui est différent ici, c’est que les deux protagonistes vivent dans la même horreur, chacun de leur coté, ancré dans leur carcan personnel. Ils sont tous les deux à la merci des frasques du maître, même si il n’y a que 901 qui tue, entre les mains du maître, 152 peut devenir une arme. Dès les premières lignes, la tension nous prend aux tripes, et nous fait tourner les pages, motivé par une curiosité malsaine, pour voir jusqu’ou va la cruauté et l’abomination. L’auteur nous plonge au sein des fosses de Sang, nous imprègne de cette ambiance glauque faite de drogue, de torture et de mort. Nous obligeant à vivre les sévices subis par 152, et les autres, infligé par ce maitre autoproclamé, pervers et cruel… Et on tremble pour eux ! Puis 901 et 152 se rencontrent, entre eux, les débuts sont difficiles mais très vite, des liens vont se créer, vivre le même enfer va aider à les rapprocher. Leur détresse est telle qui le semblant de réconfort qu’ils s’apportent, contraints souvent, est une bouée dans leur océan de malheur et devient rapidement, une nécessité, leur propre drogue en quelques sorte, et ainsi leur faiblesse… Mais dans toute cette noirceur, une lueur d’espoir se profile, et l’on s’y accroche de toute nos forces ! Dans ce tome, j’ai trouvé que les émotions étaient plus fortes, car dans le coeur de tous les esclaves retenus dans les fosses, il n’y a plus d’espoir, cela nous frappe et nous coupe le souffle,tant de tristesse… J’avoue que sur la fin, avec ce trop plein de sensations, je n’ai pas pu retenir mes larmes !

Malgré sa condition, 152 a réussit à se préserver un minimum. Les drogues lui ont pris une partie de sa mémoire, et même si le sevrage lève le voile sur certains moments de sa vie, beaucoup sont flous. Les hommes, en l’utilisant pour leur plaisir, contre son gré, lui ont pris son innocence et sa naïveté mais 152 est une belle âme, elle arrive à garder espoir et à avoir un œil bienveillant sur son entourage. C’est une femme forte !

901 s’est condamné à la solitude. L’expérience lui a montré que porter de l’intérêt à quelqu’un était une preuve de faiblesse. Il fait tout pour rester en vie, même si il sait que pour sortir des fosses, il faut mourir. 901 n’a peur de rien, même pas du maitre. La seule chose qui lui reste s’est son honneur, et il fait tout pour le garder intact. Sa rencontre avec 152 va ébranler toutes ses convictions et lui faire voir le monde d’une autre manière…

Les personnages secondaires sont très importants car ils jouent tous un jeu primordial dans le ressenti des évènements. Je pense que je n’ai jamais autant insulté un personnage que ce que j’ai maudit Arziani, il est le mal incarné, c’est une souillure, il est malsain, sadique et fourbe ! La petite Maya m’a beaucoup touchée… Nous retrouvons évidement les personnages des tomes précédents, Luka va montrer l’étendu de son talent pour diriger, soutenu par Zaal et Valentin… ils m’ont fait vibré et j’ai adoré !

Avec cette série, Tillie Cole arrive à faire rimer horreur avec bonheur. Un univers oppressant et original (j’ai adoré découvrir le monde de la mafia russe^^), des personnages attachants, des émotions fortes, tout est fait pour nous rendre accro… et ca fonctionne à merveille ! N’hésitez plus, venez découvrir les Ecorchés ^^

***

 Tillie Cole est originaire du nord de l’Angleterre, où elle a grandi dans une ferme, entourée de nombreux animaux recueillis par sa famille. Titulaire d’un diplôme en sciences des religions de l’université de Newcastle, elle a parcouru le monde en compagnie de son mari rugbyman et enseigné les sciences sociales avant de s’installer à Austin au Texas. Elle a écrit de nombreux romans dans des genres très différents, pour les adultes et les jeunes adultes, rencontrant chaque fois un grand succès.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.