Revanche

 

Présentation de l’éditeur et informations

Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l’homme idéal s’il ne préférait les garçons… A la fin d’une soirée d’ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C’est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un e-mail de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d’un garçon qu’il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d’e-mails agressifs qu’il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n’avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide… A la suite à ce drame, Jem prend alors trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu’elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d’approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?

Auteur: Cat Clarke

Editeur : Collection R

Parution: 17 octobre 2013

 

 

CHRONIQUE EVEY

Des chroniques dithyrambique sur ce roman, j’en ai lu. Je me suis donc précipitée dessus (oubliant qu’il fallait que je lise d’autres romans en priorité dans ma PAL ^^’ ). Alors à votre avis? Bonne pioche? Coup de cœur? Déception? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Jem a un meilleur ami pas comme les autres, Kai. Kai est gay, ce qui est presque un crime dans leur petite ville bien pensante. Alors le jour où une vidéo « hard » montrant Kai faire une petite gâterie à un autre garçon sort sur le net, le jeune homme ne voit plus qu’une solution… mourir. Kai laisse donc Jem et sa famille dans un état de tristesse inimaginable. Un mois après la mort de son ami, Jem décide de mettre fin à ces jours. Mais c’était sans compter sur Kai. Le jeune homme a laissé à sa meilleure ami 12 lettres. Jem doit en lire une tous les mois. A l’intérieur, des textes sincères et forts, des défis et des conseils. En hommage à Kai, Jem suit les instructions des lettres. Cela va la mener dans un monde complètement opposé au sien, le monde des Populaires. Ce qui arrange Jem puisque cette dernière n’a plus qu’une idée en tête ; venger la mort de Kai! A laquelle les Populaires ne semblent pas étrangers.

Les lettres de Kai sont vraiment belles et bouleverseront plus d’un lecteur. Pour ma part, je les ai aimé mais n’ai pas ressenti les émotions auxquelles je m’attendais. Kai est un jeune homme intéressant. J’ai aimé le découvrir à travers ces lettres et les souvenirs de Jem. J’ai été triste de ne pas avoir pu le connaitre plus car rapidement une certaine empathie s’est créée entre nous.

Jem est une jeune fille forte et faible à la fois. Le départ de son meilleur ami la bouleverse (ce qui est parfaitement normal) et la seule solution que Jem voit est d’aller le retrouver. Vivre n’est plus une option pour elle. J’ai vraiment aimé le personnage de Jem et son ambivalence. Jem s’interdit d’être heureuse dans un premier temps, puis elle comprend que certaines fois elle n’a pas le choix, le bonheur s’impose à elle. Dans les dernières pages on ne peut que se dire que notre héroïne en a fait du chemin…

L’idée de la vengeance arrive rapidement dans le roman. On se demande comment la jeune fille va faire pour faire payer le prix fort aux Populaires. C’est le fil d’Ariane du roman pour moi. Je n’avais qu’une envie savoir comment elle allait faire. J’avais envie de jubiler avec elle. Et je pense que la plupart des lecteurs seront comme moi. Même si on sait que la vengeance n’est pas une solution. Qu’elle n’apporte pas le bonheur. On ne peut s’empêcher d’avoir envie de voir Stu (personnage Populaire) se faire malmener.

Le thème de l’homosexualité plane au dessus du livre de la première à la dernière page. C’est un thème qui me tient tout particulièrement à cœur. D’ailleurs n’hésitez pas à soutenir « Act Up », le Refuge ou toutes les autres associations agissant contre l’homophobie. Bon j’en reviens au livre. Cat Clarke parle de l’homosexualité avec justesse et tendresse. Elle n’hésite pas à montrer comment au 21ème siècle, on en est encore au « Les PD sont des malades ». C’est encore de nos jours une honte d’être gay. Et l’histoire de Kai le montre bien. Je trouve formidable qu’une auteur à succès s’approprie le sujet, le traite sans tomber dans le culcul et réussisse à faire passer sans moralisation un message fort.

Le thème du suicide est en arrière plan, mais étrangement m’a presque autant marqué que celui de l’homosexualité. Encore une fois Cat Clarke l’aborde sans langue de bois et sans moralisation.

Comme vous l’avez compris j’ai vraiment aimé « Revanche », pourtant ce dernier n’est pas un coup de cœur. Et non… Pourquoi? Tout d’abord parce que dès le premier quart du roman j’avais trouvé les réponses aux questions principales de Jem. (Je ne vous en dévoile pas plus pour ne pas vous SPOILER). Ensuite, j’ai vraiment souffert avec les personnages, j’ai ressenti beaucoup de choses mais à aucun moment les larmes ne me sont venues aux yeux. Je m’attendais à plus. Si tout le roman avait été comme les 50 dernières pages… Alors là j’aurai crié au « coup de cœur ». Mais malheureusement ce n’est pas le cas.  Toutefois ce roman mérite bien ces 4 étoiles sur 5 ^^. Je le conseille grandement aux lecteurs de plus de 15 ans.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.