Respire

6 mars 2019

Description et infos 

Il lui suffit d’un instant pour se rendre compte que sa vie n’est pas parfaite et découvrir que Sebastiano, l’homme pour lequel elle a renoncé à son rêve de devenir danseuse étoile, n’est qu’un menteur. Aussi, pour oublier immédiatement la trahison, Bianca choisit de suivre son instinct comme elle ne l’a jamais fait et d’écouter son corps. Au diable cette existence, le moment est venu de changer les règles du jeu : elle achète un aller simple pour Ibiza où sa mère – morte quand elle était petite – a passé l’été le plus heureux. Son cœur lui dit que c’est le bon endroit pour se retrouver. En effet, l’air incomparable de cette île est un baume qui régénère l’âme et parvient à transformer ce rigoureux professeur de danse classique en une nouvelle femme, désireuse de séduire et, pour la première fois, d’explorer une autre dimension des sens. Sur le podium d’une discothèque, Bianca laisse ses boucles se désagréger ; avec ses yeux bleus comme la mer des Baléares, elle se sent finalement libre de suivre le rythme du désir et de partir à la conquête des sentiments… jusqu’à ce qu’elle croise le sourire chaleureux et envoûtant de Mattia qui, attendant d’obtenir quelque chose en plus de sa part, l’amènera à s’abandonner à l’irrésistible alchimie des sentiments passionnés.

Auteur : Irène Cao

Editeur : JC Lattès / Collection &Moi

Parution : 06/02/2019

Lorsque ce roman m’a été proposé, j’ai eu un véritable coup de coeur pour sa couverture, je la trouve magnifique, très sensuelle. Cela m’a suffit pour me décider et j’avais hate de me plonger dans ses lignes. Un grand merci à Elise de la Collection &Moi pour l’envoi de celui ci.

Bianca vit une vie tranquille dans une ville du nord de l’Italie, où elle a toujours vécu. Son mari, Sébastiano, ayant une position importante à Bassano, elle occupe son temps entre l’entreprise familiale et l’école de danse. Le fait d’enseigner cet art à de petites filles lui rappelle le passé qu’elle a du laisser derrière elle. Mais Bianca reste positive… Jusqu’au jour ou sa vie vole en éclat et qu’elle s’aperçoive que tout son quotidien n’est que poudre aux yeux… Trahie et brisée, Bianca fuit ! Elle décide de quitter l’Italie pour Ibiza où sa défunte mère avait passé le plus bel été de sa vie, et où vit toujours la meilleure amie de celle ci. Sur île, la jeune femme va pouvoir se recentrer sur elle même, panser ses blessures, se redécouvrir et pourquoi pas retrouver l’amour…

Je ne connaissais pas du tout Irène Cao avant de découvrir ce roman dans la programmation JC Lattès, j’ai vraiment été attiré par la couverture, et je n’ai que survolé la quatrième. C’est donc libre de tout a priori que j’ai commencé ma lecture. L’autrice nous entraine dans le quotidien de Bianca. La jeune femme vit une existence (trop) tranquille dans la ville de Bassano de Grappa, qui l’a vu grandir. Mariée avec son amour de jeunesse, elle passe le temps en s’occupant de quelques taches dans l’entreprise familiale de Sebastiano, ou il fabrique de la Grappa et l’école de danse ou elle transmet sa passion à des petites filles. Même si elle est consciente qu’elle ne mène pas la vie qu’elle aurait aimé, Bianca est reconnaissante pour tout ce qu’elle a … Jusqu’à ce que la vérité éclate, qu’elle se rende compte que son mari n’est pas celui qu’il prétend être et que sa vie n’est que mensonge. Brisée, elle décide de fuir et de se cacher dans un endroit où sa mère, qu’elle a perdu jeune, a passé des moments heureux et qui abrite toujours sa meilleure amie, Ibiza. Arrivée sur l’ile, Bianca va donc trouver refuge chez Amalia, l’accueille les bras ouvert. Dans ce cocon, avec la vue sur la mer, Bianca va pouvoir prendre du temps pour elle, pour réfléchir à sa vie, à sa passion et à son futur. Ibiza la belle va t elle lui donner la seconde chance dont Bianca a désespérément besoin ? Cette année, j’ai envie de sortir de ma zone de confort, de découvrir de nouveaux horizons et avec Respire c’est exactement ce qu’il s’est passé. Il ne rentre pas dans les cadres que j’ai l’habitude de lire et cela m’a fait du bien. Irène Cao nous présente une histoire de renaissance à travers la vie de Bianca. Je dois avouer que dans un premier temps, j’ai été surprise par la plume de l’auteur. Alors c’est très fluide, limite aérien et les mots filent sans que l’on s’en aperçoive. Le texte est en majeure partie du temps au présent et à la troisième personne du singulier, jusque là rien de spécial. Ce qui m’a un peu perturbée c’est que l’autrice ne prévient pas quand elle change de narrateur. Elle passe de Bianca, à Amalia ou à Sebastiano juste en passant à la ligne du dessous, nous nous rendons compte du changement juste à l’évocation des faits. A plusieurs reprises, j’ai du revenir sur les lignes lues pour bien comprendre. Cela m’a semblé étrange mais pas vraiment dérangeant, c’est juste un coup à prendre… Irène Cao nous fait voyager, nous passons de la petite ville de Bassano (enfin pas si petite si j’en crois Google :o) et l’ile réputée d’Ibiza. J’ai adoré qu’elle évoque les deux côtés de cette ile : la folle, celle des fêtards et des excès, et la douce, celle des habitants à l’année. J’ai aimé qu’elle développe le côté mystique de celle ci, en lien avec son histoire et celle des hippies. Mais si il y a quelque chose qui m’a frappé dans ce récit, c’est la douceur : celle de Bianca, d’Amalia et véhiculée par Ibiza. Malgré les émotions fortes, nous avons l’impression d’être dans un cocon agréable et réconfortant durant toute notre lecture.

J’ai beaucoup aimé Bianca. Déjà, c’est une femme mure, elle a presque quarante ans, c’est agréable de pouvoir vraiment se projeter car c’est ma génération. Elle a en elle une grande générosité, elle a fait beaucoup de choix en pensant aux autres avant soi. Et même si elle n’est pas totalement satisfaite de sa vie, elle assume ses choix et vois le côté positif des choses. La trahison de Sebastiano va être un électrochoc, elle va prendre des décisions pour elle pour la première fois. Bianca est une femme forte, bien plus qu’elle ne le croit mais qui est pleine de doute et passionnée. Son arrivée à Ibiza va la transformer et révéler le papillon qu’elle est réellement. Bianca est une belle personne qui mérite d’être heureuse.

Les personnages secondaires sont très présents autour de Bianca. J’ai adoré la bienveillance d’Amalia, et la folie de Diana et de Javi…

Respire est pour moi synonyme de douceur et de beauté. Un roman qui nous transporte, qui nous apaise corps et âme… Une ode à la Vie et à l’Amour. Laissez vous tenter, vous ne serez pas déçu !

***

Irène Cao est née à Pordemone en 1979. Elle a fait des études de lettres classiques à Venise, où elle a également soutenu un doctorat en histoire ancienne. Elle vit actuellement dans un petit village du Frioul

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.