Rebecca Kean – Tome 3 – Potion macabre

Présentation de l’éditeur et infos

Avoir une fille en pleine crise d ado quand on a 27 ans, ce n est déjà pas de la tarte mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insurmontable. Comme si je n avais déjà pas assez à faire avec une bande de potioneuses complètement disjonctées qui sème la pagaille dans toute la région et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais sûrement à l horizon…

Auteur: Cassandra O’Donnell

Parution: 21 mars 2012

Editeur: J’ai Lu

 

 

CHRONIQUE EVEY

Rebecca Kean est une saga que je suis depuis le début, le tout début :). Il m’a donc fallu un peu de temps et surtout de recul pour pouvoir lire ce troisième tome. Cela m’a pris du temps, mais voila, c’est fait! A quelques semaines de la sortie du quatrième tome, je vous livre mon avis sur ce troisième opus.

Dans ce tome, Cassandra O’Donnell nous emmène chez les potionneuses. J’attendais avec impatience ce tome car le clan des potionneuses est l’un de mes clans favoris. Dès les premiers chapitres l’auteur nous plonge dans l’action pour n’en ressortir qu’à la toute dernière page. Une petite pause nous est offerte dans le troisième tiers du roman avec un petit passage en enfer :). J’ai tout particulièrement aimé cette visite guidée.

Bon je vais tout de suite aller dans la partie « chose qui fâche » :p. De l’action du début à la fin je ne suis pas contre, loin de là. Cassandra O’Donnell respecte le cœur du lecteur en lui offrant des petites pauses. Mais voila parfois j’ai trouve que trop d’action tue l’action. Je n’avais pas l’impression d’avancer, de pédaler dans la semoule.

L’intrigue de ce tome est tout particulièrement intéressante, l’univers des potionneuses est fait de secrets et de trahisons. Un vrai bonheur pour les fans du genre. Et bien que certains choses soient évidentes, les rebondissements sont au rendez-vous.

Les dialogues sont toujours aussi drôles et pleins de mordant. Et même si Rebecca est loin d’être parfaite, on ne peut que jubiler devant ces répliques et ses pensées. Rebecca est plus mère que jamais dans ce tome. Léo a bien grandi et se trouve dans l’âge ingrat (pour les parents).

L’univers démoniaque est très intéressant, j’espère que Cassandra O’Donnell le développera dans les tomes à venir. Elle crée sa propre mythologie en combinant d’autres mythologies avec son propre univers.

Le gros manque dans ce tome vient de … l’absence de Bruce!!!!! OMG moi je veux le voir encore et encore! Le peu de scènes où il est présent sont « grrrrrr »!

Les personnages secondaires sont toujours aussi prenants. Gordon est mon chouchou :).

La plume de Cassandra O’Donnell s’affûte petit à petit. On sent dans ce troisième opus que l’auteur à prit de l’assurance. Cela ne l’empêche pas de garder sa fraîcheur et sa french touch!

 

Bref j’ai vraiment aimé ce tome et c’est avec délectation que je vais me plonger dans le quatrième tome :). Rebecca Kean reste une valeur sure pour les fans de Bit Lit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.