PURE

 

4 ème de couverture et infos

Depuis les Détonations qui ont ravagé le monde, Pressia vit avec son grand- père dans les décombres, la cendre et le danger. Demain, elle aura 16 ans, âge où la milice vous enlève pour entraîner les plus forts… ou achever les plus faibles. Pressia n’a plus le choix, elle doit se préparer à fuir. Au loin brille le Dôme : un lieu sécurisé et aseptisé où une petite partie de la population, les Purs, s’est réfugiée avant la catastrophe. Partridge n’a qu’une idée en tête : sortir. Mais comment survivre dans ce monde post-apocalyptique où tout est presque mort ?

 

 

Chronique – EVEY
Difficile de vous parler de « Pure » en quelques lignes car ce roman fait parti de ces romans indescriptibles, ceux que vous vivez à 200%, qui vous bouleversent et changent un petit truc en vous. Oui « Pure » est comme ça.

Julianna Baggott a réussi à créer un univers complet et complexe qu’elle nous expose en partie dans ce premier tome.Oui, oui, j’ai bien dit « en partie ». Donc quand je dis complet, je pèse mes mots. On sent  que l’auteur a longuement réfléchi sur les moindres détails, qu’elle connaît parfaitement le monde de « Pure ».
L’idée du dôme est pertinente. Julianna a matérialisé le dôme que nous avons tous ou presque autour de nous. Le dôme invisible fait par notre culture, notre éducation, nos peurs,… On a toujours l’impression qu’il est plus simple de vivre dans sa bulle. Julianna nous démontre que ce n’est pas toujours le plus heureux dans ce dôme. Même si tout y est beau et brillant.
Les diverses terres autour du dôme sont véritablement effrayantes. Enfin dans un premier temps, car lorsque vous y voyez évoluer les personnages, lorsque vous entrez complètement dans le roman, tout cela devient relatif. La beauté n’est pas toujours où l’on croit… Parfois elle est aussi dans la différence.

Julianna est la maîtresse du rebondissement. Elle sème par petites touches des indices, nous guide dans le bon ou le mauvais sens, fais travailler notre imaginations et nos méninges. J’ai pris un plaisir fou à lire « Pure », l’intrigue est tellement bien menée que s’en est jouissif.

« Pure » est un roman engagé. Plusieurs thèmes y sont abordés en filigrane: l’écologie, l’utilisation des savoirs et des technologies, le beau, la différence, la religion, la politique … « Pure » est une réflexion complète sur la vie et le futur. Ce texte nous montre ce que le monde pourrait tout à fait devenir si nous ne faisons pas attention, si nous ne nous engageons jamais ou pour les mauvaises causes. Julianna ne tombe jamais dans le moralisme, non les faits et le monde de Pure n’en a pas besoin, ils se suffisent à eux même pour faire passer le message.

Attention, je ne conseille pas ce roman au jeune public. Julianna s’est énormément renseignée sur les transformations et ravages de l’arme nucléaire, donnant à lire des scènes vraiment dures et réalistes. Julianna maîtrise l’art de la description, les mots se font réels, matériels. Je ne suis pas particulièrement sensible, pourtant en lisant « Pure » j’ai plusieurs fois eux des hauts le cœur. Âmes sensibles…

Le choix de la narration à multiples points de vue permet de voir l’histoire dans son ensemble. Et si dans un premier temps on ne voit pas obligatoirement les liens entre les personnages, rapidement on comprend que tout est lié. Les engrenages se mettent en route, tout devient cohérent, l’histoire devient un tout. Elle nous englobe.

Ce qui est étrange avec « Pure » c’est l’empathie, que l’on développe petit à petit, envers les personnages. Et je peux vous dire cela renforce l’intéraction entre les personnages et le lecteur. Une intimité se tisse entre eux,et nous,

« Pure » fait partie des romans, de moins en moins rare, qui vous bouleversent, retournent, chamboulent. Milles réflexions se pressent dans votre tête dès que vous refermez le livre. « Pure » c’est un électrochoc. J’adhère à 200% . J’en veux encore.
MERCI JULIANNA!

One Response to “PURE”

  • laura says:

    Hate de pouvoir le decouvrir aussi! Je m’ennuie un peu en ce moment cote lecture et il a l’air d’etre ce qu’il me faut!;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *