Poison

25 mai 2014

Présentation de l’éditeur

Blanche-Neige revisité, dans une magnifique édition illustrée : prenez tous les éléments du conte de fées classique que tout le monde connaît (le beau prince, la reine jalouse, la belle princesse, et bien sûr l’empoisonnement) et ajoutez un côté moderne à tous les personnages, à leurs motivations et leurs désirs. Drôle, contemporain et sexy.

Auteur: Sarah Pinborough

Editeur: Milady

Parution: 20 mars 2014

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

Une couverture cartonnée et tout simplement sublime… Voila ce qui m’a fait craquer. Oui je plaide coupable… Bon évidement j’avais bien compris que ce livre était une réécriture moderne et « sexy » de l’histoire de Blanche Neige. Je ne suis pas contre, mais je ne suis pas non plus spécialement pour… Bref je me suis lancée dans ce roman toute contente de l’objet que j’avais entre les mains. Et puis là… Ca a été le drame… Vous avez déjà eu l’impression de perdre du temps en lisant un roman? C’est rare que j’ai cette impression mais là je peux vous dire que ça a été le cas.

Aller rentrons dans le vif du sujet.

Je n’ai pas aimé l’intégration d’autres personnages de contes dans l’univers de Blanche Neige. Exemple: Aladin n’a rien à faire là! Alors oui j’aime les psychopathes et autres tueurs en série, mais là c’est du grand n’importe quoi. Ils n’apportent rien à l’histoire et ne m’a même pas fait sourire…
Je n’ai pas aime le rythme, bien trop lent à mon goût. On s’ennuie…
Je n’ai pas aimé le personnage de Blanche Neige, trop extrême et caricatural. La princesse qui boit de la bière perso ça ne me fait pas « kiffer ». Mais alors pas du tout. Je m’attendais même à un bon vieux rôt histoire de faire « trashouille ». D’ailleurs soit on fait du trash soit on en fait pas mais on ne tente pas d’en mettre un peu histoire de se dire qu’on est subversif.
Je n’ai pas aimé le prince qui est vraiment une lavette. Voila un personnage a qui les collants doivent bien aller. A priori dans chaque conte il faut un personnage culculniannian et là c’est tombé sur le prince. Bon je lui décerne quand même la palme de la fin la plus inattendue des contes de fée.
Je n’ai pas aimé l’épilogue qui sert à rien. Mais alors vraiment à rien. Mon seul espoir c’est que le second tome reprenne ces éléments pour en faire quelque chose. Car si c’était juste pour montrer qu’untel était méchant, bah on l’avait déjà compris.
Je n’ai pas apprécié les scènes de sexe qui semblent être là juste parce que c’est la mode. Aucune sensualité, c’est grossier et mal écrit. Le sexe débridé c’est comme pour le trash, soit on plonge à 100% dedans soit on s’abstient.
J’aurai aimé un monde plus sombre. Mais où est la forêt dangereuse ? Ici le monde essaie d’être sombre…
J’aurais aimé des personnages un peu plus profonds. En dehors de Lilith les autres sont vraiment vu de façon superficielle.
J’ai aimé le personnage de Lilith même si il est un brin pathétique.
J’ai aimé la fin qui, a elle seule, mérite une des étoiles.
Bref ce ne fut pas la lecture du siècle. Je tenterai la lecture du second tome pour voir un peu si il y a une amélioration. Mais si ce n’est pas le cas, malgré les superbes couvertures cette saga ne sera pas pour moi…

 

Please follow and like us:

Un commentaire

  • Elodie R 30 juin 2014 à12:20

    Comme quoi il ne faut pas se fier à une jolie couverture cartonnée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.