Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
formats

Phobos 2

12196280_968464779866544_2377800905803945307_n

 

Présentation de l’éditeur

Reprise de la chaîne Genesis dans 3 secondes… 2 secondes… 1 seconde…Ils croyaient maîtriser leur destin. Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d’avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées. En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations. Elle croyait maîtriser ses sentiments. Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger. En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé. Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.

Auteur: Sir Victor Dixen

Editeur: Collection R

Parution: 18 novembre 2015

 

 

CHRONIQUE EVEY

 

Je ne sais pas si vous vous souvenez mais j’étais tombée amoureuse du premier tome de cette saga. C’est donc avec une véritable impatience que j’attendais ce second opus. Et j’avoue que pour une fois, je n’étais pas stressée sur la qualité du roman. Je me doutais que Victor Dixen allait assurer (ne me demandez pas pourquoi, c’était une intuition). Et je ne me suis pas trompée, « Phobos 2 » est juste magique !

 

Nous reprenons l’histoire exactement là où nous l’avons laissé. Les prétendants sont sur la base marsienne de New Even et l’heure des mariages est arrivée. Romantique, comme je suis, j’étais comme une petite fille demoiselle d’honneur en lisant ces chapitres. Un sourire béat sur les lèvres et des étoiles dans les yeux. Mais le bonheur fugace de la cérémonie va vite laisser place à la réalité de la base marsienne. Nos héros vont devoir rapidement trouver la faille et des explications si ils veulent survivre.

Voila je m’arrête là pour le pitch de ce second tome, car plus d’informations vous gâcheraient les intrigues du roman. Et cela enlèverait beaucoup de sensations à votre lecture. Donc NO SPOILER !

« Phobos 2 » est tout simplement un énorme diamant de rebondissements. Dès que l’on pense que plus rien ne peut arriver, que les choses vont se stabiliser et que l’on va enfin pouvoir souffler un peu et se concentrer sur les failles de New Even, un nouveau rebondissement arrive et bouscule tout. Les événements vont  crescendo et nous embarque dans une valse où nous ne guidons pas les pas. Tout comme les personnages nous sommes baladés d’un événement à l’autre sans vraiment pouvoir changer la donne. C’est terriblement frustrant ! Mais c’est aussi un réel bonheur.

Dans ce second tome, nous découvrons encore plus en profondeur les personnages de la saga « Phobos ». Et je ne vais pas m’en plaindre car je suis très friande de ce type d’informations.

Serena est encore plus diabolique que ce que l’on peut penser. Elle est prête à TOUT pour arriver à ses fins. C’est terrifiant ! Très bonne actrice et manipulatrice elle réussi à construire le monde qui l’entoure à son dessein. Par moment, elle donne même l’impression que Léonor n’est qu’un petit caillou minuscule dans sa chaussure. Ce personnage est détestable et magnétique en même temps.

Léonor est toujours aussi passionnée. Et même si elle se dit réfléchie, elle est beaucoup dans l’émotion. C’est ce que j’aime chez elle. Léonor est, encore plus dans ce tome, vraie et forte. Parfois, il arrive qu’on lui râle après car elle n’en fait qu’à sa tête sans prendre en compte l’avis des gens qui l’aiment. Mais elle reste un personnage vraiment très attachant.

Marcus dévoile de plus en plus de choses sur lui. Il est touchant et dévoué à Léonor. Marcus est un personnage que j’affectionne tout particulièrement. Mais attention, je ne lui laisse pas tout passer !

Tous les personnages de cette saga sont intéressants et produisent sur le lecteur des réactions différentes. On ne peut pas en ignorer un ou deux. On ne peut que réagir à leurs faits et gestes. Et ça c’est très fort. Victor Dixen est vraiment un prodige quand il s’agit de lier avec des menottes en acier inoxydable son lecteur à ses personnages.

 

 

Je ne vous en dit pas plus. Sachez juste que « Phobos 2 » est pour moi un cran au dessus du premier tome et est surtout un coup de cœur. La fin est frustrante et intense. Je sens que je vais ronger une paire de table en attendant la suite. Ce qui est sur, c’est que Monsieur Dixen a mis la barre haute ! Très haute !

 

 

Biographie de l’auteur

De mère française et de père danois, Victor Dixen a vécu une enfance faite d’éclectisme culturel, de tours d’Europe et de somnambulisme. Il a fait de ses longues nuits ses meilleures alliées, le berceau de son inspiration. Ainsi remporte-t-il en 2010 le Grand Prix de l’Imaginaire jeunesse pour le premier tome de sa tétralogie Le Cas Jack Spark. Il récidive en 2014 avec un nouvel opus, Animale, la malédiction de Boucle d’Or. Dans sa nouvelle série, Phobos, ce jeune auteur de trente-six ans embarque ses héros dans une épopée spatiale haletante, au bout de l’espace et au bout d’eux-mêmes. Après avoir vécu en Irlande et dans le Colorado, Victor Dixen habite maintenant à Singapour.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *