Pestilence : Les Cavaliers de l’Apocalypse tome 4

by on 21 mars 2015

1411-apocalypse4_3

4éme de couverture et infos 

La fin des temps approche. Les Cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre.
Perdu au milieu de nulle part, Reseph ignore tout de sa propre vie excepté son nom. Lorsqu’une jeune femme, Jillian Cardiff, lui porte secours, il tombe immédiatement sous son charme. Et c’est réciproque.
Mais Reseph se révèle être l’effrayant Pestilence, qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes. Un passé terrifiant qu’il devra affronter s’il veut sauver le futur qu’ils désirent tous les deux.
Auteur : Larissa Ione
Editeur : Bragelonne – Milady
Parution : 19/11/2014 – 22/04/2016
Avis de Béa 
 Ayant lu les trois premiers opus de cette série, oh combien addictive, je ne pouvais pas attendre pour la clôturer. Mon cerveau tourmenté de lectrice compulsive s’inventait moult et moult scénarios. Une seule solution pour le calmer… lire ce quatrième et dernier tome…
Suite aux divers événements survenus à la fin de l’opus sur Thanatos, Reseph a récupéré son corps à Pestilence mais à un certain prix : il a perdu une grande partie de sa mémoire, il se rappelle qui il est mais pas ce qu’il a fait. C’est nu et dans la neige que le découvre Jillian, une jeune femme qui vit seule dans sa ferme. La vie avec Jill redonne à Reseph des forces et le gout de vivre, mais petit à petit la mémoire lui revient ainsi que la culpabilité. Il va falloir qu’il canalise ses capacités afin d’empêcher le retour de Pestilence et sauver le monde, sa famille et la femme qu’il aime…
Au court de la lecture des tomes précédents, nous avions beaucoup entendu parler de Reseph, le troisième homme de la fratrie,  c’était quelqu’un d’insouciant et sans attache, selon les dires de ses frères et sœur. Par contre, nous avions été les témoins des actes monstrueux perpétrés par son alter égo maléfique Pestilence. Donc, il n’était pas vraiment mon personnage préféré….et pourtant j’ai adoré son histoire. Peut être est ce le fait que justement, n’ayant vu que le mauvais côté de sa personne, découvrir le bon n’est que plus agréable. Reseph est un homme foncièrement gentil, agréable et taquin. On comprend mieux pourquoi Thanatos, Limos et même Ares voulait le sauver coûte que coûte, car il est vraiment à l’opposé de Pestilence. Jill vit seule, dans une ferme isolée, elle a perdu ses parents et panse des blessures aussi bien physiquement que psychologiquement. L’arrivée de Reseph dans sa vie, va être un bouleversement total. Elle est forte, et loyale tout comme Reseph d’ailleurs, leur amour est soudain, profond et une révolution pour elle comme pour lui … 🙂 Une fois de plus, il y a beaucoup d’émotions dans ce roman.
Reparler de la plume de Larissa Ione n’est pas nécessaire, c’est juste excellent. Elle sait comment nous attraper pour nous emmener avec elle, dans son univers. C’est clair, net et sans bavure … une valeur sûre quoi !
J’ai beaucoup aimé également de retrouver les autres membres de la fratrie ainsi que leurs alliés, ce qui me donne encore plus envie de lire l’autre série de Larissa Ione, Démonica.
C’est avec un petit pincement au coeur que j’ai tourné la dernière page de Pestilence. Au fil des pages, j’avais trouvé ma place dans cette fratrie hors du commun.
Je vous conseille cette série qui allie l’Ancien et le Nouveau, le Bien et le Mal, pleine de rebondissements et de personnages captivants. Lisez Les Cavaliers de l’Apocalypse
Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *