Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Pas celle que tu crois
formats

Pas celle que tu crois

pas-celle-que-tu-crois-812091-264-432

 

Description et infos 

 

Lorsque, suite à un énorme malentendu, Edie est surprise en train d’embrasser le marié lors du mariage d’un de ses collègues, elle se laisse condamner sans réagir, incapable de se défendre. Aussitôt mise à l’écart au bureau et par tous ses contacts sur les réseaux sociaux, elle finit par accepter la proposition de son patron : quitter Londres pour la ville de son enfance, Nottingham, afin d’y suivre un acteur en vogue dont elle doit écrire la biographie.
Sauf que, faute de moyens, elle doit s’installer chez son père et cohabiter avec sa sœur excentrique et définitivement insupportable. Comme si ce n’était pas suffisant, la première rencontre avec Elliot Owen, le fameux acteur, est catastrophique. Quand le destin s’acharne à ce point, il ne reste plus que deux possibilités : subir ou réagir. Alors, Edie laissera-t-elle les autres décider à sa place ou bien choisira-t-elle de leur prouver à tous, ainsi qu’à elle-même, qu’elle n’est pas celle qu’ils croient ?

Avec cette comédie romantique pétillante, à la fois drôle et pleine d’émotion, Mhairi McFarlane nous offre un nouvel exemple éclatant de son talent.

Auteur : Mhairi McFarlane

Editeur : Harlequin

Parution : 05/10/2016

chronique-bea

Une couverture colorée et girly, un titre un brin mystérieux… Des fois il n’en faut pas plus pour avoir un déclic, et c’est ce qu’il s’est passé pour ce roman. Je remercie les éditions Harlequin et Netgalley pour l’envoi de celui ci !

Dire que l’incident qui s’est produit entre Edie, invité, et Jack, le marié et collège de travail, le jour du mariage de celui ci, est un euphémisme. Enfin, si ils avaient été discrets, ça aurait pu passer, mais là Charlotte, la marié également collège de travail, est arrivée au moment ou Jack embrassait Edie …donc c’est un drame ! Devenue persona non grata au bureau, Edie, éditrice dans une boite de pub, se voit confier un projet afin de conserver son job ET se faire oublier momentanément. Ça aurait pu être une super option sauf qu’il faut qu’Edie retourne dans sa ville natale, vivre avec son père et sa sœur ainsi que devenir la biographe d’Elliot Owen, un jeune acteur aussi beau que désagréable. Se sentant au fond du gouffre, Edie peut elle tomber encore plus bas ? Ce retour aux sources va t il lui faire du bien ? Et si les apparences étaient trompeuses ?

Je dois reconnaître que j’ai eu un peu de mal à ma plonger dans la vie d’Edie… j’ai été pas mal remuée après ma lecture précédente et cela a été compliqué de m’en sortir… mais une fois dedans je me suis régalée, même si je ne m’attendais pas du tout à ça ! Le roman de Mhairi McFarlane cache bien son jeu. Sous couvert d’une « simple » romance, l’auteur fait, pour moi, une satyre de notre société. Elle aborde des sujets récents et très contemporains comme l’intrusion des réseaux sociaux dans nos vies : le fait qu’un incident tout bête peut prendre des proportions hallucinantes parce qu’internet est bien plus rapide que le bouche à oreille (ou les signaux de fumée ^^), les répercussions que cela engendre (on peut comparer cela à du harcèlement), et de l’emprise que nous pouvons donner aux gens sur nos vies par rapport à cela. Elle nous parle aussi de la surexpositions des personnes célèbres : l’image que les peoples montre en public, leurs comportements de diva etc sont souvent de la poudre aux yeux pour se protéger des dérives d’internet, des paparazzi et des fans hystériques, dans leurs vies personnelles. Mhairi McFarlane aborde des sujets plus durs comme le suicide ou l’adoption (et leurs répercussions sur les proches), ainsi que celui de l’amitié, la vraie, celle qui dépasse le concept de l’éloignement et qui résiste à tout.

Edie est une jeune femme dynamique, intelligente et drôle mais elle est aussi très secrète et à peu confiance en elle. Alors certes le côté mystérieux est intéressant au premier abord mais il va lui causer pas mal de désagrément. Je me suis sentie proche d’Edie, j’ai souvent eu envie de lui faire des câlins pour la rassurer et la réconforter à certains moments gris.

Elliot est extra. Ses airs froid et hautain laissés de côté, c’est un homme chaleureux et drôle, j’ai beaucoup aimé faire sa connaissance.

Les personnages secondaires font beaucoup aussi , entre Meg, la frangine perchée, Hannah la meilleure amie qui se cherche, Nick le meilleur ami dépassé, et Fraser le frère dragueur, on ne s’ennuie pas une seconde… Une mention spéciale pour Margot.

Pas celle que tu crois est une romance bien plus complexe qu’elle en à l’air … mais sans prise de tête ! Une jolie leçon de vie, émouvante et drôle, bercée par le rock des années 90 ( INXS, Simple Minds, Depeche Mode ou Radiohead je suis fan ^^) La fin du roman est frustrante et mystérieuse … affaire à suivre !

mhairi-mcfarlane-707107-250-400

Mhairi McFarlane est née en Ecosse en 1976. Depuis, elle n’a de cesse d’expliquer comment prononcer son nom.

Elle vit aujourd’hui à Nottingham – avec son homme et son chat – où elle écrit des livres et anime des blogs. Ses petits plaisirs ? Un bon vin, un bon plat et du shopping. Rien d’extravagant, mais largement suffisant !

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *