On n’oublie pas les petits n°24

25 novembre 2013

Il était une fois, une petite fille nommée Vassilissa que sa marâtre détestait. Un jour, pour se débarrasser d’elle, celle-ci l’envoya chercher du fil et une aiguille chez la terrible Baba Yaga. La fillette, conseillée par sa marraine, prend bien soin d’amadouer les valets de la sorcière, qui vont l’aider à s’enfuir. Furieuse, Baba Yaga se lance à sa poursuite… Dans cette interprétation du célèbre conte russe, Paul Echegoyen s’est inspiré pour ses costumes des motifs des broderies traditionnelles russes, et pour ses personnages du monde des insectes, Baba Yaga évoquant elle-même une araignée. Avec ses splendides peintures, il nous livre donc une version toute personnelle de Baba Yaga, jonglant avec sa propre interprétation des personnages et les codes traditionnels du conte (l’isba de Baba Yaga reste montée sur des pattes de poulets éclairée de crânes flamboyants, la sorcière se déplace dans un mortier qu’elle fait avancer avec un balai et un pilon…).

 

Les +

+ Une jolie adaptation du conte russe.

+ Des illustrations à tomber par terre.

+ Un choix juste et tendre des mots.

+ Texte proche de la poésie.

+ Un grand format qui met bien en avant les illustrations.

+ Calligraphie très poétique.

 

 

Les –

– Un grand format peu facile à manier pour une lecture.

 

COUP DE COEUR de Puce et Evey!

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.