On n’oublie pas les petits n°21 – SPECIAL JEUNESSE

4 novembre 2013

Présentation de l’éditeur et infos

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle  magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

Entrez dans la légende…

Auteur: Chris Colfer

Editeur: Michel Lafon

Parution: 17 octobre 2013

 

Chronique  EVEY

Fan des contes de fées, je suis friande des adaptations. Cerise sur le gâteau, le roman est écrit par Chris Colfer !!!! Mon Kurt dans Glee ^^. C’est donc comme une gamine de 5 ans que je me suis précipitée sur « Le sortilège perdu ».

Alex et Conner sont des jumeaux que tout oppose. Alex est studieuse et réfléchie alors que Conner est impulsif et s’endort en cours (en même temps cela n’a pas l’air d’être totalement de sa faute 🙂 ). Un jour, leur grand-mère leur offre le livre de contes familial. Un livre que les jumeaux connaissent par cœur. Enfin presque par cœur… Alex n’en revient pas quand le tome se met à briller et surtout à avaler les livres qu’elle place dedans. Rapidement les enfants vont « franchir » le pas et se rendre dans le livre. Ils découvrent un monde féérique, loin d’être tout rose.

Le point fort de ce roman est l’originalité de l’univers des contes. Bien que Chris Colfer reprenne parfaitement la base de ces derniers, il nous projette dans l’après « Ils vécurent heureux… » Blanche Neige ou Cendrillon sont mariées à leur Prince Charmant, le Petit Chaperon Rouge est reine, … L’auteur a parfaitement choisi les situations de chacun. On ne peut qu’approuver ses choix. Mais revenons en à l’originalité. Le monde du Pays des contes est constitué de contrées très différentes les unes des autres. C’est avec brio que Chris Colfer réussi à retranscrire, avec la nature et les arbres, l’atmosphère que l’on ressent dans chaque contes. Même si l’on sent l’énorme influence des frère Grimm ou d’Anderson, le jeune auteur réussi à nous donner une version personnelle et originale des événements, des paysages, …

En lisant « Le sortilège perdu », on retombe en enfance. Qui n’a jamais rêvé de rencontrer Cendrillon ou La Belle au bois Dormant ? Alors on comprend Alex ! Moi aussi je crois que j’aurais été surexcitée en voyant la chaussure de verre de Cendrillon. Chris Colfer réussi à nous emmener dans notre petit monde secret, celui où l’odeur de la colle nous rappelle de bons souvenirs… Alors tout comme les personnages, on ouvre grand les yeux pour ne rien manquer. On savoure les mots et les images qu’ils provoquent en nous.

Que les lecteurs plus jeunes ne s’inquiètent pas. Ce livre est totalement fait pour eux. L’histoire qui pourrait paraître un peu trop « facile » aux yeux d’un adulte, ne l’est pas tant que ça. Et c’est je pense, les lecteurs jeunesse qui vont le plus savourer « Le sortilège perdu ». Ils se retrouveront plus facilement dans nos héros.

Alex et Conner sont des personnages vraiment très attachants. Et surtout des personnages « miroir ». Il est vraiment facile de s’identifier à eux. C’est avec plaisir que l’on suit leurs aventures et que l’on réagit aux événements.

Les personnages secondaires sont nombreux, toutefois aucun d’entre eux est inutile. D’ailleurs je pense que l’on aurait fait la tête si il avait manqué l’un de nos personnages de contes préféré. Ils font avancer l’histoire et participent grandement à l’originalité du texte.

 

Bref vous l’aurez compris ce roman est un véritable coup de cœur jeunesse (je le précise car il y a quelques défauts qui pourraient gêner un lecteur « adulte »). Si vous avez envie de vous immerger dans le monde fabuleux des contes de fées, n’hésitez pas une seconde et lancez vous dans l’aventure. Maintenant c’est à vous de plonger dans « Le pays des contes »!

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.