Nos étoiles contraires

Présentation de l’éditeur et informations

Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie.

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Auteur: John Green

Editeur: Nathan

Parution: 21 février 2012

 

CHRONIQUE – EVEY

 

Elu meilleur roman de l’année 2012 par le Time Magazine, ce roman ne pouvait que m’intriguer. Flop? Coup de Cœur? Roman génial? Bien mais pas top? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Tout commence par l’histoire d’Hazel, jeune cancéreuse, qui participe régulièrement à un groupe de soutien. Tout bascule, le jour où elle y rencontre Gus, un autre jeune cancéreux. Gus est un garçon qui semble bien dans sa peau et positif. Mais surtout il flirt avec Hazel! Mais voila cette dernière ne souhaite pas s’engager puisqu’elle se sait perdue… Gus réussira t-il à la faire changer d’avis… Peut-être…

Hazel est obsédée par le roman « Une impériale affliction ». Elle aimerait plus que tout que son auteur lui raconte ce qu’il ne met pas au clair à la fin de son livre; qui se termine de façon abrupte. Gus en preux chevalier va réussir, malgré beaucoup de coup du sort, a emmené Hazel en Hollande pour rencontrer l’auteur. Malheureusement ce dernier est loin d’être un homme recommandable… Je ne vous en dis pas plus, l’histoire de « Nos étoiles contraires » est pleine de rebondissements et je n’ai pas envie de vous spoiler. Les retournements de situation sont juste parfaits et donnent au roman une belle dynamique. On le dévore!

 

« Nos étoiles contraires », c’est l’histoire malheureusement banale de jeunes gens atteints du cancer qui vont devoir affronter ensemble la vie mais aussi la mort. La mort personnage omniprésent dans le roman, laisse un goût amer dans la bouche du lecteur. Mais sert aussi d’ode à la vie.

 

Hazel est une jeune fille mature. La vie l’a confronté dès son plus jeune âge à la mort, sa propre mort. C’est avec philosophie qu’elle aborde le sujet. Mais voila, les choses ne sont pas aussi simples… Quand on est une ado, même mature, il arrive que l’on ait des coups de gueule, des envies insensées, … Étonnamment,  je ne me suis pas tout de suite attaché à Hazel. Il a fallu un bon tiers pour que je tombe sous son charme. Une fois que cela est fait! Attention on devient littéralement accro au roman.

Gus est un garçon vraiment étonnant. On s’attache très rapidement à lui. Joyeux et inventif, Gus est le petit ami idéal. Il positive la vie même si cette dernière au final ne l’a pas gâté. Gus est tout aussi mature qu’Hazel, mais d’une manière différente.

C’est le contraste entre eux qui rend aussi intense leurs relations. C’est avec délice que l’on tourne les pages pour connaitre la suite de leurs histoires, leur histoire.

 

« Nos étoiles contraires » est jalonné de maximes fortes que l’on devrait tous garder en soi, dans un petit coin de notre tête. De même pour l’histoire forte et poignante de nos héros. C’est avec ce type de roman que l’on se remet en question, que relativise les petits accidents de la vie.

 

« Nos étoiles contraires » c’est le mélange subtil d’histoires intenses, d’Amour, de philosophie, de bonheur et de coups durs. Ce roman fait parti des livres qui vous prennent aux tripes. Âmes sensibles, ne pas s’abstenir!

 

3 Responses to “Nos étoiles contraires”

  • Beaucoup d’avis différents sur ce roman… Certains ont beaucoup aimé, d’autres sont resté indifférents face à cette histoire. Mais comme j’aime bien les romans qui suscite autant de réactions sur la blogosphère, je pense me lancer prochainement. En plus, la couverture me fait pensé à « Wonder » de R.J Palacio, le turquoise doit être à la mode !

  • Céline says:

    Je suis actuellement en train de le lire, pour l’instant j’aime bien. Je n’ai pas de coup de coeur pour le moment ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *