Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Night School tome 5 – Fin de partie
formats

Night School tome 5 – Fin de partie

download (2)

 

Présentation de l’éditeur
Une saison pour aimer, une saison pour mourir… A Cimmeria, la paranoïa a enfin cessé: la taupe a été débusquée, mais à quel prix ! Les pertes sont lourdes et les Nocturnes, un genou à terre, sont obligés de battre en retraite pour panser leurs plaies. Nathaniel a remporté la bataille, pourtant sa victoire a un goût amer et il ne semble pas décidé à porter le coup final, malgré la monnaie d’échange qu’il possède et les enjeux colossaux de cette guerre farouche. C’est désormais à Allie de garder la tête froide dans cette fin de partie où, plus que jamais, amour et pouvoir avancent main dans la main. Cinquième et dernier livre de la série best-seller international.

Auteur: C.J Daugherty

Editeur: Collection R

Parution: 11 juin 2015

 

 

CHRONIQUE EVEY

Comme je vous l’ai dit dans ma chronique du tome 4, j’étais heureuse d’avoir sous la main le 5ème et ultime tome de la saga « Night School ». C’est donc avec empressement, que je me suis jetée sur le roman. Mais comme pour toute fin de saga, le stress est vite monté. Et si il n’était pas à la hauteur ? Et si j’étais déçue ? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Carter est prisonnier et l’équipe de la Night School a du mal à le localiser. Nathaniel a de plus en plus de soutien et de pouvoir, mais il lui manque toujours l’ultime pièce à sa collection, Cimmeria. Rapidement Nathaniel fait savoir que la promesse d’Allie est toujours d’actualité. Toutefois, les partisanes de la grand-mère de notre héroïne ne comptent pas le laisser « gagner ».

J’ai beaucoup aimé la traque et le stress que cette dernière engendre. C.J Daugherty nous ballade et nous donne des faux espoirs, mais on ne lui en veut pas car c’est tellement bon ! On se projette rapidement sur Allie ou l’un des principaux personnages  secondaires. L’action est parfois passive mais je peux vous dire que ce n’est pas pour autant que vous ne vibrez pas. Les moments forts en tension se bousculent, qu’ils soient psychologiques ou purement dans l’action.  Une fois les dernières pages tournées, on reprend son souffle et en même temps une certaine tristesse vient nous envahir. Voila… C’est fini.

Allie est un personnage qui m’a toujours agacée. Et ce dernier tome n’échappe pas à la règle, certains passages sont immatures (en même temps elle n’a que 17 ans et se retrouve dans une situation que bien des adultes ne sauraient pas gérer). Toutefois, dans ce dernier opus, elle a grandi, est plus réfléchie et déterminée. Les idées qu’elle développe dans la dernière partie du roman sont intelligentes et parfois étonnantes. J’ai vraiment aimé cette Allie depuis le premier tome, et j’avoue que je suis fière de ce qu’elle est devenue.

Carter est égal à lui-même. Lui aussi a pris en maturité et ouverture. On ne le voit pas beaucoup dans ce tome, mais sa présence est pourtant omniprésente.

Sylvain, m’a beaucoup étonné dans ce tome. Il est très mature et ses réactions sont toujours juste à 100%. Je l’adore dans la dernière partie du livre et même si je n’ai jamais été Team Sylvain, j’avoue que le jeune homme a su me séduire.

Dans ce tome, C.J Daugherty met un point final ou une semi conclusion pour toutes les histoires des personnages secondaires. J’ai beaucoup été touché par Rachelle, mais aussi l’informaticienne. En refermant le roman, même si on peut sans soucis attendre une suite ou un spin-off, on n’a plus toutes les questions que nous pouvions avoir dans la tête durant la saga. Et ça c’est appréciable, vive les fins non ouvertes à 100%.

La plume de C.J Daugherty est toujours aussi agréable, elle nous entraîne au cœur du roman. Elle use de différents rythmes pour toujours nous tenir en alerte. J’adore !

 

Bref, vous l’aurez compris, cette fin me convient. Et c’est avec une certaine tristesse que je quitte Cimmeria. L’univers et l’action de la saga m’ont vraiment plu. C.J Daugherty a su m’emmener dans 5 romans différents les uns des autres, réussissant à chaque fois à me donner envie d’en savoir plus. Mes derniers mots, MERCI C.J Daugherty.

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *