Night School tome 3 – Rupture

 

Présentation de l’éditeur et informations

Inconsolable depuis la mort de son amie et sous la menace constante d’un espion qui rôde incognito à Cimmeria, Allie Sheridan accuse le coup. Et elle n’est pas la seule à perdre les pédales ; tout semble s’effondrer autour d’elle : amitiés, amours et certitudes. Alors, quand Nathaniel commence à abattre ses cartes maîtresses, Isabelle, la directrice elle-même, ne sait plus que faire. L’école sombre peu à peu dans les sables mouvants de la paranoïa et de la suspicion, tous les étudiants sont dorénavant considérés comme coupables jusqu’à preuve du contraire. Il n’y a plus de présomption d’innocence qui tienne et n’importe qui peut désormais être détenu sans procès. Plus personne ne peut se cacher. Cette fois-ci, Nathaniel n’a plus besoin de leur faire du mal ; les occupants de Cimmeria s’en chargent très bien tout seuls…

Auteur: CJ Daugherty

Editeur: Collection R

Parution: 10 octobre 2013

CHRONIQUE – EVEY

 

Night School est une série que j’apprécie vraiment. C’est donc toujours avec joie que je retrouve Allie et ses petits camarades dans le troisième tome de la saga : Rupture.

 

Nous revoilà donc à Cimmeria, l’ombre de Nathaniel plane toujours sur l’école et l’Organisation. C’est pourquoi certains élèves de l’école ont décidé de prendre les choses en main. Rapidement ils se mettent à la recherche du traître. Tout au long du tome j’avoue que je les ai soutenu :). J’avais envie qu’ils trouvent les solutions. Je suis redevenue une vrai gamine, les suivants avec enthousiasme. Mais voila, quand les adultes sont rentrés dans la partie… Je me suis faite crier autant qu’eux ^^. A ce moment là, j’ai remis mon costume d’adulte. Isabelle a raison… Mais cela ne m’a pas empêchée de retourner rapidement dans le camps des ados :p.

Ce tome est assez sombre, la mort des deux premiers tomes hantent l’école et l’esprit d’Allie. J’ai beaucoup aimé les passages lourds et pleins de tensions. C.J Daugherty réussi parfaitement son coup. Par moment on est mal à l’aise, on a envie de se retourner pour voir si personne ne nous suit. Le coté pesant enrichi magnifiquement bien les scènes d’action et de réflexion.

L’action est au rendez vous dans ce tome, surtout dans les derniers chapitres. L’écriture de C.J Daugherty est telle que l’on se retrouve pris dans l’action comme dans un film. Tout est très visuel. C’est un régal. Les scènes « calmes » ou de réflexion donne au texte un rythme souple et renforcent l’impact des autres scènes.

Ce que j’ai aimé chez C.J Daugherty c’est qu’elle tape sur son héroïne. Oui, oui, Allie fait n’importe quoi et les autres personnages n’hésitent pas à lui faire remarquer. Et j’adore! On n’a plus devant nous une star qui fait tout bien ou qui fait des fautes sans pour autant qu’il y ait vraiment de répercutions. Non, Allie fait des erreurs et elle les paye. Cela retire de la frustration au lecteur. Car pour une fois les « engueulades » que l’on fait au livre sont appliquées. On ne râle plus dans le vide.

Dans ce tome C.J Daugtherty met l’accent sur la vie sentimentale d’Allie sans pour autant tomber dans la facilité du triangle amoureux. Non, non je ne vous en dirais pas plus je vous laisse découvrir tout cela car c’est, je trouve, un des points vraiment très intéressant et bien tourné du livre.

Le seul bémol que j’ai pu entre apercevoir dans ce tome est la lenteur du début. Allie se pose beaucoup de questions, se lamente sur son sort, ne s’en sort pas de la mort de Jo, … Si certain trouveront ça inutile, personnellement j’ai vraiment apprécié que l’auteur prennent son temps et nous fasse vivre en « temps réel » les douleurs d’Allie.

De plus, beaucoup de pages sont consacrées à l’Organisation et au pouvoir. Ce sont des pages essentielles à ce stade de l’histoire. Alors lenteur, oui! Mais pas inutile!

 

Comme vous l’aurez compris, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce troisième tome. J’ai hâte de découvrir la suite, surtout avec cette fin!!!! C.J Daugherty nous livre un tome plus sombre où les protagonistes grandissent vraiment. Des explications tombent, on est complètement happé dans l’univers de « Night School ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.