Mutine tome 1

by on 14 février 2018

Description et infos 

Se reconstruire grâce à l’amour

Dissimulée derrière son masque de soie, la mystérieuse Mutine, propriétaire avec son mari du club « The Silence », permet aux clients de l’Alcôve de réaliser leurs fantasmes les plus secrets et les plus inavouables.

Passée maître dans l’art de la double vie, Mutine jongle parfaitement entre son rôle de mère, son poste à responsabilité le jour et ce rôle d’hôtesse des plaisirs la nuit.

Mais à la mort de l’homme de sa vie, cet équilibre parfait vole en éclats. Mutine va devoir apprendre à surmonter son deuil et à se reconstruire malgré le manque de l’être aimé. Pour cela, elle pourra compter sur son meilleur ami bisexuel : Manu. Grâce à son humour, son affection et une bonne dose d’audace, il va permettre à son amie d’ouvrir les yeux sur celle qu’elle est réellement.

Auteur : Alexia Deafly

Editeur : Fyctia / Collection Blanche

Parution : 08/02/2018

Lorsque j’ai reçu le mail de présentation de Mutine, j’ai été intriguée. La couverture est magnifique, le titre sensuel et la quatrième de couverture a titillé ma curiosité… Alors j’ai décidé de me lancer. Un grand merci à Olivia et à Fyctia pour l’envoi de ce roman.

Mutine est une femme anéantie. Avant elle avait tout : un mari, son âme sœur, aimant, des enfants magnifiques, un métier qu’elle aime et le rôle d’hôtesse mystérieuse dans le club, The Silence, qu’elle a ouvert avec Paul, son mari, où l’Alcôve permet à tout le monde de réaliser leurs fantasmes les plus fous. Mais depuis le décès de Paul, Mutine est en mode automatique. Elle survit grâce et pour ses enfants, ainsi que pour le club, qu’elle gère avec son meilleur ami Manu.  Cela fait deux ans qu’elle est dans cette phase, comme anesthésiée, qu’elle peine à reprendre le dessus. Entourée par l’amour et l’attention de ses proches, ainsi que par l’ambiance si particulière du Silence, Mutine arrivera t elle à reprendre gout à la vie ?

Cela fait plusieurs heures que j’ai terminé ma lecture et je n’arrive pas à me faire une idée précise sur Mutine. Je sais que j’ai apprécié ce roman mais je ne sais pas comment l’exprimer… On va le faire par étape. J’ai été séduite par le titre, qui est très sensuel, ainsi que par la très belle couverture mais je dois reconnaître que la quatrième de couverture me laissait mitigée : j’étais intriguée, je voulais savoir comment Mutine allait faire pour remonter la pente mais je ne suis pas très à l’aise avec le thème de la mort et du deuil (comment beaucoup j’imagine) Je sentais du potentiel, donc j’ai décidé de sortir de ma zone de confort et me lançais dans ma lecture. Très rapidement nous sommes plongés dans l’histoire et nous comprenons l’état d’esprit de Mutine, ce qu’elle avait et surtout ce qu’elle a perdu. Nous allons la suivre dans sa vie quotidienne et sur le rude chemin de sa reconstruction. Les mots d’Alexia Deafly s’infiltrent à l’intérieur de nous et nous imprègne. Nous ressentons la mélancolie et le mal être de Mutine et cela résonne dans notre âme. Nous ne pouvons qu’imaginer ce qu’elle ressent et c’est déjà énorme. Après le décès de Paul, Mutine n’est plus que l’ombre d’elle même, elle a perdu son grand amour, une partie d’elle même, elle ne trouve du réconfort qu’auprès de ses enfants, et dans la gestion du club qu’ils ont construit ensembles, elle tente de garder le cap pour préserver l’héritage qu’il lui a laissé. Pour cela, elle est entourée par des gans de confiance, comme Manu son meilleur ami. Il l’épaule aussi bien dans sa vie professionnelle que dans sa vie personnelle. Au club, Mutine garde le masque, au propre comme au figuré, elle cache sa véritable identité mais surtout sa douleur. Au Silence, elle règne sur son royaume d’une main de fer dans un gant de velours, avec Manu toujours à ses côtés. Nous sommes portés par l’ambiance mystérieuse et chargée de sensations qui imprègne les murs du club ainsi que par la plume d’Alexia Deafly, qui nous fait tourner les pages sans nous en apercevoir. Le sexe est présent tout au long du roman (nous sommes dans une romance érotique ^^) mais les scènes sont parfaitement dosées, explicites mais subtiles, et surtout terriblement sensuelles. J’ai aimé la manière dont l’auteur aborde l’acte sexuel, elle le sublime et nous montre qu’il y a plusieurs façon d’aimer, de le montrer et de le vivre. L’amour, comme il est présenté ici est beau et indestructible, c’est celui avec un grand A ! J’ai aimé la construction du récit, nous dévoilant les pensées intimes de Mutine, en contraste avec ses actes, mais aussi le fait qu’Alexia Deafly nous donne certaines informations importantes, au compte goutte, pour conserver une sorte de flou qui auréole la vie de Mutine… Alors oui, il y a des choses que je n’ai pas bien saisi, même si ce sont des choses importantes (surtout par rapport à Paul, et l’implication de Philippe et Nathalie dans la reconstruction de Mutine), cela n’a pas trop gêné ma lecture.

Mutine est une femme forte. La perte de son grand amour l’a plongée au fond du gouffre et elle a puisé la force de s’en sortir dans l’amour pour ses enfants. J’ai aimé la mère qu’elle est, même si elle a failli tout lâcher. C’est une femme hyper active, qui ne s’arrête jamais, certainement par peur de ne pas repartir. J’ai aimé sa double vie, qu’elle cloisonne du mieux qu’elle peut. Ce qui m’a déstabilisée avec Mutine, c’est qu’elle peut être très généreuse, avec ses clients par exemple, tout en étant égoïste. Alors oui, on ne peut pas savoir comment nous allons réagir face à une telle épreuve mais j’ai trouvé qu’elle était très centrée sur elle même à certains moments, cela lui met des œillères et elle rate des choses mais c’est peut être parce qu’elle n’était pas prête… Mutine m’a, malgré tout, beaucoup touchée.

Manu est un personnage complexe, mais c’est un vrai bout en train ! Il aime la vie et il tente d’en profiter un maximum. Il est un vrai pilier dans la vie de Mutine depuis la mort de Paul, il ferait tout pour elle.  Manu est très attachant, c’est un homme loyal. L’amour qu’il porte à Mutine est beau et désintéressé…

Les personnages secondaires sont importants également. Que se soit les proches de Mutine ( sa fille Celia est adorable), ses employés ou ses clients, ils apportent tous une pierre à l’édifice…

L’univers de Mutine est complexe, émouvant et enivrant qui ne peut pas nous laisser indifférent. C’est une ode à l’Amour. Alexia Deafly joue avec nos sentiments avec brio et nous donne envie d’en savoir plus, d’en vouloir plus, mais tout en douceur… Et cela marche, j’ai hâte d’avoir la suite entre les mains ^^

 

***

Alexia Deafly a 35 ans, elle est belge et travaille dans le domaine de la petite enfance depuis plus de quinze ans. Passionnée de lecture (romans historiques, thrillers, romances…), Alexia a gagné le concours d’écriture Nuit Blanche organisé par Fyctia et les éditions Blanche. L’auteure est toujours active aujourd’hui sur la plateforme Fyctia.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *