Mes hauts, mes bas et mes coups de cœur en série de Becky Albertalli chez Hachette

by on 18 octobre 2017

Présentation de l’éditeur

J’ai une chose à vous avouer :
je suis une serial crusheuse.
Un vrai cœur d’artichaut.
Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur.
Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas.
En même temps, c’est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau!
Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint.
Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles.
D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait.
Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon.
Enfin, je crois ?

Auteur: Becky Albertalli

Editeur: Hachette

Parution: 06 septembre 2017

 

J’ai entendu énormément de bien de cet auteur. Son roman « Moi, Simon 16 ans, Homo Sapiens» a été encensé sur la toile. J’avais donc très envie de découvrir ce qui se cachait derrière un tel engouement. Dès que « Mes hauts et mes bas et mes coups de cœur en série » a été disponible sur NetGalley je me suis jetée dessus. Vite dans ma Kindle, vite commencé :p . Alors ????? Becky Albertalli est-elle devenue ma nouvelle déesse du YA ?

 

Molly tombe très facilement amoureuse, malheureusement elle n’ose jamais se déclarer… Résultat… Elle est toujours seule et n’a jamais embrassé un garçon. Sa sœur jumelle, Cassie, elle n’a aucun souci pour trouver chaussure à son pied. Elle enchaine les copines sans problème. Mais l’Amour n’a jamais été au rendez-vous. Quand Cassie rencontre THE Amour de sa vie, elle décide que le meilleur ami de cette dernière serait parfait pour Molly. Alors oui, Will est super canon et cool, mais Molly hésite… Elle n’a pas vraiment « l’étincelle ». Et puis il y a le fils de ses patrons… Il est différent… Mais tellement has been…

Nous suivons les tribulations de Molly et de son entourage au fil des pages. C’est sympathique mais sans plus… Le rythme est assez mou. Il y a de longs passages sans grand intérêt. On a l’impression d’être en permanence dans le superficiel. Il y a des sujets effleurés du doigt mais non approfondis, pourtant ils sont vraiment pertinent et reflètent notre époque. Je trouve vraiment ça dommage et je regrette sincèrement le manque de profondeur général du roman. De plus je le trouve assez « moralisateur ». La fin trop « voilà ce qui est bien. Regarder mieux et autrement ». On est sur du lieu commun mis en avant par des exemples simplets.

Molly est un personnage intéressant à la base car elle a des complexes et des questionnements que nous pouvons tous avoir. On peut facilement se retrouver en elle. Mais rapidement, on se dit « OMG mais elle est trop stupide ! ». Pourquoi lui faire dire ça, lui faire faire ça ? Pourquoi transformer une jeune fille en ado immature au QI de moineau ? Ah et on ajoute superficielle bien entendu. Je n’ai pas du tout accroché à ce personnage. Rapidement, on a juste envie de la baffer et l’éviter. Mais elle est là, encore et encore… En même temps c’est le personnage principal et narrateur. Inévitable la demoiselle.

Cassie… je n’ai pas non plus accroché à ce personnage… Elle est trop narcissique. Elle veut rendre sa sœur heureuse mais fait tout ce qu’il faut pour ne pas qu’elle le soit. Elle est lourde, manque de subtilité. Elle est fausse.

Les personnages secondaires sont tout aussi creux. Seules les mamans des filles ont trouvé grâce à mes yeux. Elles soulèvent des questionnements sur l’homosexualité et l’homoparentalité vraiment très intéressants. J’aurais aimé que cela soit mis plus en avant.

 

Bref, vous l’aurez compris, je suis totalement passée à côté de ce roman. Et je suis déçue car il y a des sujets soulevés qui méritent d’être mis intelligemment en avant. La plume de l’auteur n’est pas « accrocheuse » à mes yeux, les passages « mous » sont trop nombreux. Les personnages sont plus superficiels les uns que les autres. Vraiment peu de choses trouvent grâce à mes yeux dans ce livre… Un public plus jeune que le public initial du YA y trouvera peut-être son bonheur. Toutefois certaines scènes sont pour moi inadapté au public pré-ado. Ce roman me laisse perplexe…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *