Maya Fox – La prédestinée

22 juillet 2012

4 ème de couverture et infos

Maya s’est découvert un pouvoir inquiétant : celui de dialoguer avec les morts. Et son père décédé il y a peu lui a transmis un étrange message :  » La fin du monde est proche ! » Elle comprend alors que le sort de l’humanité est entre ses mains : elle seule a le pouvoir de déjouer une mystérieuse prophétie qui s’accomplira le 21 décembre 2012. Mais il ne lui reste que quelques jours pour le faire : un tueur fou fasciné par l’Apocalypse l’a désignée comme sa prochaine victime…Le compte à rebours a commencé !

Auteur: Silvia Brena et Iginio Straffi
Editeur: Pocket Jeunesse
Parution: 7 octobre 2010

CHRONIQUE – EVEY

Je ne suis pas très prophéties, prédictions, superstitions, cela ne me fait pas peur. Par contre je suis une grande fan des romans abordant la religion, les légendes et les croyances populaires. Le Da Vinci Code fait parti de mes livres références. Vous comprendrez donc que lorsque j’ai découvert le 4 ème de couverture de « Maya Fox », il m’a attiré et intrigué. Comment un roman « jeunesse » allait pouvoir utiliser les ressources culturelles aussi pointues que celle des Mayas? Comment les auteurs allaient pouvoir rendre accessible un univers déjà complexe en lui même?
« Maya Fox » c’est un univers contemporain bien campé dans le réel avec un soupçon de spiritisme. D’ailleurs, l’intégration du spiritisme est légère. Les auteurs remettent en question la présence des esprits et en même temps les utilisent avec parcimonie.
Les descriptions permettent au lecteur de vraiment visualiser les lieux, de rentrer dans le roman. Les personnages déambulent dans un Londres contemporain aussi bien coloré que lourd et sombre. L’atmosphère est poisseuse et tendue la plupart du temps. On a parfois l’impression de sentir un petit souffle dans notre cou. Ames sensibles, ne lisez pas ce roman la nuit.
Le narrateur ou le personnage principal change à chaque chapitre. Cela est particulièrement sympa puisque l’on peut suivre l’évolution de l’intrigue sous plusieurs angles. Cette omniscience est d’autant plus intéressante que les auteurs nous font rentrer dans la tête du méchant, chose assez rare pour le souligner. Amis psychopathes, ce roman est fait pour vous! C’est avec stupeur mais plaisir que l’on découvre la psychologie de Michael. On en viendrait presque à l’apprécier. Vous verrez, les personnages de « Maya Fox » sont bien plus ambigus et complexes que ce que l’on pourrait croire.
J’ai trouvé très intéressant les références religieuses et historiques. Fan de ce type de choses, je suis aux anges avec un roman comme  » Maya Fox ». Les auteurs mêlent diverses prophéties avec doigté. Un vrai bonheur pour l’esprit.
Le rythme est soutenu, les derniers chapitres palpitants, lorsque l’on rentre dans le monde de « Maya Fox », il est dur d’en sortir, on veut toujours en savoir plus. D’ailleurs rien n’est vraiment résolu à la fin de ce premier tome… Heureusement que le second est déjà sorti.
Maya est une jeune gothique (yes!). La vie n’a pas toujours été tendre avec elle ce qui explique peut-être (en partie) son caractère parfois agaçant. Maya se prend régulièrement pour une petite princesse et j’avoue que cela ne joue pas en sa faveur. J’ai aimé son côté déterminé et jeune fille blessée. Espérons qu’en murissant Maya ne devienne pas une peste égocentrique.
On ne sait que peu de choses sur Trent. C’est le jeune homme mystérieux du roman. On ne fait que toucher du bout du doigt qui il est. Trent est un gentil garçon sous ses airs de rebelle. Des choix difficiles vont se présenter à lui…Fera t-il le choix du cœur, de la raison ou de la logique…
« Maya Fox » est un roman ou l’action, le mystère et la romance se mêlent harmonieusement. Réussirez vous à percer les secrets de ce « Da Vinci Code » pour jeunes adultes?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.