Malenfer – tome 1 – La forêt des ténèbres

by on 26 octobre 2014

Présentation de l’éditeur:

Malenfer, la forêt maléfique, grandit et approche chaque jour davantage de la maison où vivent Gabriel et sa petite sœur Zoé. Seuls depuis le départ de leurs parents, partis chercher de l’aide en terre de Gazmoria, les enfants doivent faire face aux ténèbres qui recouvrent lentement Wallandar. Mais aussi à un tout nouveau danger : ni les visions de Zoé, ni ses pouvoirs magiques ne parviennent encore à l’identifier…

Auteur: Cassandra O’Donnell

Editeur: Flammarion

Parution: 15 octobre 2014

 

 

CHRONIQUE EVEY

Cela fait un petit bout de temps que je n’avais pas lu de roman qui se classe sans hésitation dans la catégorie « jeunesse ». J’ai donc profité de la sortie de « Malenfer » pour retomber un peu en enfance. J’avais une bonne excuse, c’était pour faire une chronique ;). Mon choix ne s’est toutefois pas fait au hasard. L’auteur de « Malenfer » n’est pas n’importe qui…Surtout à mes yeux, puisque je suis fan de la première heure de cette auteur. C’est donc dans un nouveau registre que je retrouve Cassandra O’Donnell. Après la Bit-Lit, puis la Romance, mon auteur francophone chouchou me surprend à nouveau avec un livre en Jeunesse. De plus, il faut noter que ce roman a été fait en collaboration avec des classes de primaire (j’aimerais trop que ma fille est un workshop avec un auteur), une expérience plutôt nouvelle qui j’espère sera reproduite par un grand nombre d’auteur, car il faut le dire, c’est une réussite!

 

« Malenfer » est le premier tome d’une saga fantastique. Les héros sont deux enfants, Zoé et Gabriel, qui vont devoir faire face à un certain nombre de problèmes. Le premier et pas des moindres, leurs parents sont partis chercher du secours car la forêt maléfique de Malenfer se rapproche dangereusement de leur maison. Les enfants sont donc seuls et doivent gérer leur quotidien. Le second est plus mystérieux et a déjà fait au moins un mort… mais que cache le lac proche de l’école? Petit à petit on découvre que Zoé a d’étranges visions et des pouvoirs magiques qu’elle ne soupçonnait pas. Puis le passé des enfants et de leur famille se dévoile lentement mais surement… Mais cela va t-il suffir à sortir nos deux héros de ces problèmes?

« Malenfer » est fait de chapitres assez cours permettant aux jeunes lecteurs de pouvoir faire facilement des pauses. Cette mise en place favorise aussi le rythme percutant et rapide du roman. Les événements s’enchaînent parfaitement, on a juste le temps de reprendre son souffle avant de replonger dans l’action.

Toutefois, l’auteur n’a pas fait l’erreur de privilégier l’action à l’approfondissement de l’univers et des personnages. Dans ce premier tome, on découvre un peu le monde de « Malenfer » (entre autre grâce à la carte au début du roman), son côté fantastique. Mais on apprend aussi à connaitre Zoé, Gabriel et leurs amis. J’ai beaucoup aimé l’univers un peu sombre et malveillant du livre. Certains passages sont oppressants et noirs, un petit régal.

Parlons un peu des personnages… c’est dans ce paragraphe que vous allez découvrir le seul point noir du roman à mes yeux.

Zoé est une petit fille intelligente, franche et courageuse. Intrépide et déterminée, elle n’a rien à envier aux enfants plus âgés qu’elle. J’ai adoré cette petite Mistinguette. Il est facile de s’identifier à elle et de se retrouver dans sa peau. Je pense que c’est avec l’autre jeune fille du groupe mes personnages préférés.

Gabriel est lui aussi très courageux et franc. Il ne se laisse pas faire et va au devant du danger si cela peut sauver ses compagnons. C’est un personnage très attachant qui permettra sans nul doute aux garçons de facilement s’identifier à lui.

Gabriel et Zoé sont accompagnés dans ce premier tome par 3 autres personnages. Ils sont secondaires, mais ce n’est pas pour autant que leur caractère n’a pas été développé. Et ça, ça fait plaisir. Les trois acolytes se nomment Morgane, Thomas et  Ezéchiel. Morgane est dans la classe de Gabriel et a un petit faible pour lui. Intelligente et courageuse, elle me fait un peu penser à Ginny (Harry Potter). J’adhère! Thomas est un froussard de première, qui en plus n’hésite pas à ouvrir la bouche quand il devrait la fermer… Personnage détestable, c’est un bonheur de le haïr. Et enfin Ezéchiel, le petit rond de la bande, qui malgré cela ne manque pas de courage et d’ingéniosité.

J’ai adoré découvrir ce groupe d’enfants et apprendre à le connaitre. Mais (voici le point noir), je trouve ce groupe un peu trop caricatural, trop attendu, trop « donjons et dragons ». J’aurais aimé retrouver un peu plus de la folie et de l’originalité dont Cassandra O’Donnell a sût faire preuve jusque ici dans ces romans.

On peut ajouter aux personnages secondaires les professeurs et autres intervenants de l’école, qui sont aussi délicieux à savourer qu’une gaufre au Nutella. D’ailleurs les illustrations (de Jérémie Fleury) en couverture et intérieur de couverture sont superbes et permettent bien au lecteur de se faire une idée sur les différentes bêtes qui peuplent le monde de « Malenfer ».

 

Bref vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre jeunesse! Il est frais et parfaitement adapté aux jeunes lecteurs de 8/13 ans. Si on me demande de la comparer à un roman pour adulte du genre, je dirais que « Malenfer » est « Le seigneur des anneaux » (les descriptions barbantes en moins) pour un public jeunesse. (Oui, je ne met pas « Le seigneur des anneaux » véritablement en littérature jeunesse car je trouve qu’il faut déjà un certain niveau de lecture pour le savourer pleinement). « Malenfer » c’est de l’action, du l’humour, des valeurs, des personnages attachants et vrais, un univers magique et sombre, on est loin du roman gnan-gnan jeunesse que l’on ne trouve que trop régulièrement sur les étagères des libraires. C’est le cadeau de Noël idéal si vous avez des enfants ou des petits cousins a gâter!

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *