Ma petite romance du mois de juillet 2013

18 juillet 2013

 

4 ème de couverture et infos

Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant. Braden Carmichael fait voler en éclats son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise…

Auteur: Samantha Young

Editeur: J’ai Lu

Parution: 05 juillet 2013

 

CHRONIQUE – EVEY

Je suis assez réceptive aux avis de Francesca (http://oiseausecret.canalblog.com/)et Irwin (http://just-iwry.blogspot.fr/ ). Alors quand j’ai vu qu’elle faisait toutes les deux des éloges sur ce roman New Adult (nouvelle vague qui arrive seulement en France), il ne m’a pas fallu longtemps pour sauter dessus. Coup de cœur? Bon roman? Je me suis ennuyée? Vous le saurez dans quelques lignes.

 

« Dublin Street » c’est l’histoire de Joss. Joss est une jeune femme que la vie n’a pas épargnée puisque ses parents, sa sœur et sa meilleure amie sont morts quasiment la même année. Ces événements sont ,si je puis dire, sa part d’ombre. Alors qu’elle recherche un nouvel appartement en colocation, elle tombe sur la pétillante Ellie. Rapidement les deux jeunes femmes vont devenir colocataires et se lient d’amitié. C’est donc tout naturellement qu’Ellie va présenter à Joss ses amis et sa famille. Et la vie faisant bien les choses, notre héroïne ne se doutait pas qu’elle tomberait à nouveau sur le superbe homme qu’elle a rencontré quelques jours avant et que ce dernier ne  serait qu’autre que le frère d’Ellie, Braden. Rapidement un lien tout d’abord sexuel puis plus profond va rapprocher et parfois déchirer Joss et Braden.

Si dans un premier temps nos deux héros ne sont que (d’après eux) dans une relation de sex friends, rapidement la jalousie pointe le bout de son nez et complique la situation. Joss qui ne souhaite pas s’attacher à quelqu’un de peur de le perdre, essaie de ne pas avoir de sentiment autre que de l’amitié pour Braden, mais cela est tout particulièrement difficile surtout quand ce Monsieur décide de compliquer les choses.

L’histoire de Joss et Braden peut dans un premier temps sembler simple, mais si on s’attarde un peu plus sur les mots, on se rend compte que ce n’est qu’une apparence. Nos deux protagonistes luttent chacun de leur côté avec leurs démons. Et ce n’est pas toujours facile de les mettre de côté pour vivre tout simplement heureux.

La romance de « Dublin Street » est tout simplement enchanteresse. Elle emmène le lecteur dans les feux de la passion, du sexe et de l’amour. Car attention « Dublin Street » est un roman New Adult (ici le sexe est bien présent je peux vous le dire! Ça chauffe dans les petites culottes!). On tourne les pages sans s’en rendre compte et goulûment!

 

Joss est une jeune femme vraiment très attachante. Belle à sa manière, Joss est l’amie que l’on aimerait toutes avoir (vous me direz Ellie aussi). Derrière son sourire et son air pétillant, Joss cache des blessures qui ne sont pas refermées et qui l’empêche de vivre pleinement sa vie. C’est tout doucement que l’auteur nous révèle les accidents survenus dans la vie de la jeune femme. On a souvent ces révélations après un chapitre où on a hurlé sur Joss 🙂 car elle n’était pas honnête avec elle même ou Braden. Bref, la mayonnaise prend tout de suite entre le lecteur et Joss. Samantha Young réussi à travers le personnage de Joss à parler de sujets difficiles sans jamais tomber dans le larmoyant ou le pathético-moralisme.

Passons à Braden… Que dire sur le BEAU et CHARISMATIQUE Braden… Si dans un premier temps et même régulièrement dans le roman on se dit « mais c’est pas vrai! Quel con! » parce qu’il a soit été vulgaire, soit fait n’importe quoi, soit parce qu’il a été prétentieux, il n’en reste pas moins très attachant et visuellement très attractif.  On n’arrive jamais à en vouloir plus de 2 secondes à Braden. Braden c’est l’essence du mâle et du mal!

Les personnages secondaires sont tout aussi attachants que Joss et Braden. L’auteur les introduit assez pour que nous nous accrochions aussi à eux et que nous souhaitions lire leurs propres histoires.

 

Alors à ce moment de la chronique vous vous dites: « Pourtant sur GoodRead, Evey n’a pas mis 5 étoiles et parlé de coup de coeur… » L’explication est toute simple :); il existe pour moi un petit défaut à ce roman… l’abus de scènes de sexe. Certaines sont clairement inutiles et ne font en rien avancées l’histoire. Alors on peut les avoir mis juste pour le plaisir ;), mais je dois avouer que vers le milieu du roman quand les scènes de sexe s’enchaînent j’ai eu une petite overdose.

 

Bref vous l’aurez compris, j’ai été conquise par l’excellent « Dublin Street ». Ce roman se boit comme du petit lait et rend aussi addict que des bons chocolats! J’en redemande!

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.