Lune d’été

4 ème de couverture et infos

Dans les interminables plaines du Montana s’étend le Lykos Ranch. Alentour, les voisins sont loin de se douter que ses occupants sont les membres de l’un des clans de loups-garous les plus puissants d’Amérique du Nord. Parmi eux, un seul humain a sa place : Indiana Teller.

Alors qu’Indiana se remet à peine de l’enlèvement de sa mère, le père de sa petite amie Katerina est sauvagement agressé, laissé à moitié mort. Une seule certitude : cette attaque n’est pas d’origine humaine. Le jeune homme est prêt à tout pour découvrir l’auteur de cet ignoble crime. À moins qu’il ne s’agisse d’un complot visant à l’éloigner des siens… et à détruire ce qui l’unit à celle qu’il aime ?
Entre une nouvelle menace vampire et les haines qui déchirent les clans, Indiana a plus que jamais besoin de ses dons de rebrousse-temps pour élucider ces mystères. Saura-t-il maîtriser ce pouvoir capricieux? Et comment protéger Katerina de ces sombres machinations ? Car la nuit, tous les loups sont gris, et un traître pourrait bien se cacher parmi eux…

OSERIEZ-VOUS DÉFIER LES LOIS DU CLAN ?

 

Auteur:Sophie Audouin-Mamikonian

Editeur: Michel Lafon

Parution: 29 mars 2012

CHRONIQUE – EVEY

Quelle déception que ce second tome des aventures d’Indiana Teller. Alors que le premier tome prenait une tournure sombre et s’affirmait petit à petit comme un roman ado, voir Young adulte, ce second opus lui est résolument jeunesse. Attention, ce n’est pas une critique, j’aime beaucoup les romans jeunesses; mais ce n’est pas ce que j’attendais de cette saga.
On a l’impression que l’auteur ne se dégage pas du style des Tara Duncan, et pourtant Sophie A. M. à parfaitement montrer que ce n’était pas le cas avec son roman « La couleur de l’âme des anges ».
Bref, je ne comprend pas vraiment le partie prit par l’auteur dans cette saga. Jeunesse ou non? Le roman reste ambigu sur le sujet. L’intrigue plus ou moins fournie et complexe détonne totalement avec le style littéraire et le vocabulaire du roman.

Plusieurs intrigues les unes dans les autres, se touchent ou se frôlent, ce qui donne une belle cohérence au roman. L’action commence dès les premières pages, Sophie AM ne nous laisse pas une minute de répit. On se sent presque asphyxié. Quelques réels moments de calme auraient fait du bien a l’œuvre. Attention cela n’enlève en rien les qualités des intrigues.

Vous vous dites à ce stade de ma chronique que le pire est passe. Et bien, non…
Trois choses m’ont tout particulièrement déçu.

Indiana! Alors que dans le premier tome je m’étais attaché au jeune garçon, il m’a tout particulièrement agace dans ce second tome. Outre le fait qu’il résout tout avec une facilité déconcertante, le jeune homme est devenu à baffer. Il est trop lisse à mon goût. Comprend tout le monde et accepte,… Il devient Tara Duncan!

Pour ce qui est de Katherina, j’avoue que je ne sais pas trop quoi en penser. Ces changements d’avis et coup d’éclat semblent immature et bien loin de la jeune femme du premier tome.

Les répétitions et rappels sont trop nombreuses et ajoute des paragraphe inutiles à mon goût.

Sophie AM n’est pas Stephenie Meyer, ni J L Smith, nous l’avions compris des le premier tome. Sophie AM n’adhère pas à priori à leur vision des vampires et des loups et plus particulièrement dans leur adaptation sur grand ou petit écran. Alors que l’auteur fasse une ou deux blagues sur le sujet ne me dérange pas, loin de là. Par contre que cela revienne régulièrement, comme une ligne de défense disant « moi, je ne fais pas du vampire ou du garou au rabais », me dérange vraiment. On a presque l’impression que Sophie AM dénigre ces auteurs, se juge supérieur à elles. Et ça ça me dérange, pas que je sois une fan absolu de leur style ou vision de ces auteurs, mais qu’un auteur fasse aussi peu preuve de supériorité m’ennuie.
Et vous savez quoi, c’est vraiment dommage car si le ton avait été un peu différent, les références à ceux deux auteurs en particulier moins fréquentes, les petits clin d’oeil « pop » (culture actuelle) seraient un régal pour le lecteur.

Vous l’aurez sûrement compris, ce tome m’a tout particulièrement déçu. J’espère que le troisième remontera mon opinion sur la saga et me confortera dans l’idée que Sophie AM est une auteur qui déploie tout son génie dans les romans Young adult et non jeunesse et qu’Indiana Teller n’est pas un roman jeunesse ;).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.