A l’état sauvage : Meurtres en Alaska tome 1

9 février 2015

1412-alaska1_3

4éme de couverture et infos 

Dans les légendes du pays dort un mystère…
Après la mort tragique de son fiancé, il y a trois ans, Lane Bishop pensait ne plus jamais tomber amoureuse. Pourtant, elle ne peut résister au regard sulfureux de Dylan Brodie, un homme aussi sauvage que son Alaska natal. Mais, quand Lane s’installe pour un week-end dans le chalet de Dylan, elle s’aperçoit que les traditions indiennes de la région gardent la mémoire d’un véritable crime…
Et qu’un terrible danger menace de s’abattre sur le couple. Dylan devra tout risquer pour découvrir l’incroyable vérité, et pour protéger la femme qui a ravi son coeur.
Auteur : Kat Martin
Editeur : Milady
Parution : 05/12/2014
Avis de Béa 
Cela faisait un petit moment que ce roman me faisait de l’oeil, la couverture … m’inspirait, tout comme le 4éme de couverture d’ailleurs . Je me suis donc lancée, et je remercie Aurélia et Milady de me l’avoir envoyé.
Lane Bishop est décoratrice d’intérieur. Elle rencontre Dylan Brodie grâce à des amis communs et c’est le coup de foudre immédiat. Lorsque Dylan propose à Lane de venir faire la décoration du chalet de pécheur qu’il vient d’acquérir en plein cœur de l’Alaska, elle est tiraillée entre son désir pour lui et le souvenir de son ancien fiancé, décédé quelques années auparavant. Lorsqu’elle cède et se rend en Alaska, Lane pense que sa seule difficulté sera de résister au regard ténébreux du beau Dylan, mais une fois sur place les légendes, entre autres, viendront perturber le calme qui plane sur le jeune couple et sur Eagle Bay …
A première vue, ce roman avait les bons ingrédients pour les recettes que j’aime : du suspense et de l’amour. Mais en fait il y a plus que ça, et c’est pour cela que je l’ai vraiment bien aimé. J’ai apprécié la manière d’écrire de l’auteur, elle a bien réussi à nous faire voyager lors de ses descriptions sans pour autant alourdir le texte. A certains moments on a vraiment l’impression d’être dans la forêt en Alaska, entre arbres et rivières, le dépaysement est total. Ensuite, Kat Martin ne se cantonne pas à une histoire d’amour, plus ou moins compliquée et une intrigue policière plus ou moins poussée. Il y a, certes, le couple Lane /Dylan mais tout leur entourage vit autour d’eux, comme par exemple Emilie, la fille de Dylan ou Caleb son meilleur ami, et tout le monde est bien décrit et  se retrouve mêlé aux diverses intrigues. Le climat « tendu » est gardé presque tout au long de notre lecture, l’auteur laisse planer un sentiment d’angoisse légère afin de garder notre attention captive et je dois reconnaître que le calme pesant autour du chalet d’Eagle Bay doit y être pour beaucoup. Les personnages sont quand même un peu clichés : Lane, la citadine qui pleure son amour perdu et qui a du mal à tourner la page, je lui aurait bien mis quelques coups de pied aux fesses au début du roman… mais ça s’arrange par la suite. Dylan lui est l’archétype de l’home viril qui vit au milieu des bois en harmonie avec la nature, il est gentil, fort, courageux… un vrai prince charmant quoi ! Et même si l’histoire d’amour est à l’origine de l’histoire, le couple ne prend pas toute la place et laisse la part belle aux intrigues annexes et ça, j’achète ^^ (désolée c’était facile)
Même si ce n’est pas un super coup de cœur, j’ai passé un très bon moment de lecture. J’ai vraiment accroché au style de l’auteur et je lirai les tomes suivants avec plaisir ^^
Si vous aimez les grands espaces, les jolis sentiments  et les frissons, foncez,  vous ne serez pas déçu 😉
Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.