L’élue – La sélection tome 3

14 mai 2014

 

Présentation de l’éditeur

L’ultime volet très attendu de la trilogie de Kiera Cass, best-seller en France et à l’étranger !

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu’elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu’elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l’heure est désormais venue de désigner l’heureuse élue…
America n’a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu’elle risque de perdre et de l’âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu’elle désire si ardemment.

Auteur: Kiera Cass

Editeur: Collection R

Parution: 15 mai 2014

 

CHRONIQUE EVEY

Fan de la saga depuis le premier tome, j’attendais avec hâte ce dernier opus. Je voulais savoir qui Maxon allait choisir mais aussi en apprendre un peu plus sur les Renégats. Ce dernier tome allait-il conclure la série en beauté? Allais je être déçue…? Toutes ces questions me trottaient dans la tête depuis un bon moment. C’est donc avec avidité que je me suis lancée dans « L’élue ». Bonne ou mauvaise fin? Vous le saurez dans quelques lignes.

Il ne reste plus que 4 jeunes filles dans la compétition: Elise, Céleste, Kriss et America. Maxon a des préférences mais son choix ne semble pas encore fait. Et il lui faudra un bout de temps, encore, pour dévoiler la gagnante de la Sélection. La première partie du roman m’a un peu déçue car on retrouve les mauvais tics du second tome. On se retrouve encore dans un « je t’aime moi non plus », « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis »… Bref on n’a qu’une envie… Baffer et Maxon! Et America! Surtout que Kriss ne donne pas sa part au chien et a su se rapprocher de Maxon.

En arrière plan, Kiera Cass intègre petit à petit les actions des Renégats. Ce n’est que dans la seconde partie du roman que l’intrigue tournant autour de ces derniers s’épanouie vraiment. Et même si en refermant le roman on n’a pas les réponses à toutes les questions que l’on peut se poser sur le Renégats du Nord et du Sud, on en sait assez pour comprendre le déroulement des événements. De toute façon je ne m’attendais pas à une conclusion plus politique que ça, Kiera Cass m’avait prévenu lorsque j’ai pu l’interviewer l’année dernière. Petite déception.

Si la première partie du roman est gentillette et très « boudoir », la second partie est à couper le souffle! On va de rebondissements en rebondissements et je peux vous dire que je ne m’attendais pas du tout à ce que les choses se passent ainsi. Les révélations vont bon train et c’est avec un certain bonheur que je les accueille (enfin pas toutes…). Le rythme s’intensifie au fil des pages, pour devenir un tourbillon entraînant dont on ne veut pas sortir. On tourne les pages avec envie et empressement, on veut savoir ce qui va se passer et comment Kiera Cass va conclure les diverses intrigues qu’elle a mis en branle.

C’est avec un réel plaisir que j’ai retrouvé America, même si dans un premier temps ses doutes et crises sont soûlantes. Rapidement la jeune femme se reprend en main et découvre qu’elle a un potentiel politique et intellectuel qu’elle n’imaginait pas. Cette « nouvelle » America commet encore des erreurs mais on lui pardonne plus facilement.

Maxon, tout comme pour America, est dans un premier temps exaspérant. Surtout qu’il joue avec nos nerfs! Puis il prend petit à petit son rôle de futur roi. Il prend confiance en lui. J’ai vraiment aimé voir ces deux là devenir des adultes.

Aspen est lui aussi toujours très présent. Et, même si on aime Maxon, par moment Aspen semble être le bon choix pour America. Aspen a lui aussi bien grandi, il prend son rôle de garde au sérieux et est devenu l’un des pilier du château.

 

Bref vous l’aurez compris, malgré quelques petits points noirs, ce dernier tome conclu parfaitement la saga. Je suis contente des choix fait par Kiera Cass, même si ce n’est pas toujours ce que j’avais rêvé. C’est avec quelques larmes que j’ai parcouru la seconde partie de « L’élue », larmes de joie et larmes de tristesse. Le rythme infernal de la fin renforce les sentiments que l’on peut éprouver et vous laissera sur les rotules. Merci à Kiera Cass pour cette superbe série et pour cette fin intense.

Please follow and like us:

3 commentaires

  • Elodie R 30 juin 2014 à11:56

    J’adore cette trilogie ! malgré que la dystopie passe après la romance, la lecture est addictive et …. comment résister à Maxon? 😉

  • yuya46 25 janvier 2015 à6:09

    J’ai apprécié la saga, elle m’a fait passer un super moment ^^ même si elle n’a pas été forcément un coup de coeur 🙂

    • Evey 26 janvier 2015 à6:33

      C’est une saga addictif et j’avoue que j’ai adoré les spin-off ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.