L’instant précis où les destins s’entremêlent

24 janvier 2014

 

Présentation de l’éditeur

Une tache rouge sombre sur l’oreiller, juste sous les cheveux de sa maman morte sous les coups de son mari, le père de Kyle : voilà ce que le petit garçon a vu, à cinq ans… Comment peut-on vivre après cela ? Kyle se lance à cœur perdu dans la musique, que sa mère aimait tant… Vingt ans après le crime, leader d’un groupe rock à la mode, il est célèbre dans le monde entier. Mais inapte au bonheur. Coryn, seule fille d’une fratrie de onze enfants, est tombée dans le piège ourdi par son père pour la sortir de la misère : épouser un homme riche, « fou amoureux » d’elle. Surtout fou. D’une jalousie maladive, d’une violence inouïe, il lui fait trois enfants et la coupe du reste du monde. Tous ses rêves se sont envolés. Comment cette star internationale et cette prisonnière pourraient-elles se rencontrer ? Un accident de voiture va pourtant les réunir un instant, celui où les destins s’entremêlent. C’est suffisant pour qu’ils se « reconnaissent » sans bien savoir pourquoi et se laissent attirer dans une toile amoureuse tissée au jour le jour, malgré l’éloignement, la peur pour elle et, pour lui, l’emprise d’un métier dévorant. Parviendront-ils à vivre ce que leurs sentiments leur inspirent ?
Editeur: Michel Lafon
Parution: 16 janvier 2014
CHRONIQUE EVEY

Il y a des histoires qui vous prennent au cœur, à la gorge, qui vous laissent lessivée une fois la dernière page tournée.  » L’instant précis où les destins s’entremêlent » fait parti de ces romans qui ne vous laissent pas indemnes.

 » L’instant précis où les destins s’entremêlent » c’est l’histoire de Coryn et de Kyle. Coryn est une jeune femme transparente qui se retrouve mariée à un homme violent. Kyle a vu sa mère mourir sous les coups de son père. Cela le marquera à jamais. C’est ces deux histoires, malheureusement trop banales, qui servent de toile de fond à l’amour.

Kyle vient d’enterrer son père, journée bouleversante… Coryn est sortie avec ses enfants. L’aîné se précipite sur la route à la poursuite de son ballon. Kyle le renverse… Les destins s’en mêlent. Une fois à l’hôpital,  on apprend tout de suite que Malcolm (fils de Coryn) n’a pas grand chose. On est rassuré et on peut se concentrer sur cette première rencontre déterminante et magique!

Coryn est une jeune femme effacée qui n’a jamais eu le droit de s’exprimer, voir même de penser. Si dans un premier temps, on se dit qu’elle est nunuche, qu’elle devrait se rebeller, on comprend vite que cela n’a pas été possible. Alors on a mal pour elle. Puis les coups arrivent… On ne rêve que d’une chose, qu’elle se libère de ce mari sans pitié. Mais les choses ne sont pas aussi simples… Vous pouvez vous dire que vous ne réagiriez pas ainsi. Que vous ne vous laisseriez pas faire. Ce ne sont que des mots.  » L’instant précis où les destins s’entremêlent » parle avec la justesse d’un témoignage de la vie d’une femme battue, de ce qu’elle ressent. Les moments où on se dit que c’est la dernière fois, les excuses bidons et les « je t’aime ». On pardonne car on pense que l’on ne saurait pas s’en sortir toute seule. L’autre nous rend faible… Même si vous étiez forte. C’est avec des petits sourires que l’on accueille les changement même minime de Coryn. Au fil des pages, elle découvre qui elle est vraiment. Et s’extirpe du carcan de son mari.

Kyle est un homme torturé. Son passé conditionne son présent. Kyle est un personnage à fleur de peau. C’est surement ce qui en fait un musicien extraordinaire. Vous ne pouvez que craquer pour Kyle, je vous le promet. Il a un faux air de prince charmant.

Tout est fait dans ce roman pour que le lecteur soit totalement emporté par l’histoire. Le rythme suit l’action. Angélique Barbérat sait parfaitement comment faire respirer son texte pour qu’il ait le plus d’impact possible. Les petites pauses sont les bienvenues dans un rythme qui emporte littéralement le lecteur au cœur du roman.  Certains passages sont posés et laisse le temps aux personnages de vivre… D’autres sont haletants et vous coupent le souffle. C’est le rythme de la vie…

Une fois la dernière page tournée, je me suis sentie vidée. J’avais une boule dans le ventre et envie de pleurer.  » L’instant précis où les destins s’entremêlent » est un rouleau compresseur émotionnel. J’en suis encore toute retournée. Angélique Barbérat a réveillé et  bouleversé  tellement de choses en moi que j’en ai encore la chair de poule en écrivant cette chronique.

Please follow and like us:

6 commentaires

  • Bea 25 janvier 2014 à10:21

    Rhooo pétard …ta chronique donne vraiment envie de lire ce roman….mais si je le lis je vais pleuré loool

  • Cajou 25 janvier 2014 à11:14

    Rhoooooo punaise, je veux tellement le lire maintenant ! Quel joli billet ! <3
    Cajou

  • Arwen95 27 janvier 2014 à11:00

    Je l’ai acheté ce week-end. Je fini d’abord le tome 3 de The Mortal Instruments et ensuite je m’y met hiihiii
    Trop pressée

  • angélique Barbérat 28 janvier 2014 à10:21

    Merci mille fois pour votre message qui me touche infiniment.

    • Evey 30 janvier 2014 à7:00

      Merci mille fois pour votre livre où je me suis tant retrouvée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.