Les Fuyants

7 décembre 2013

4ème de couverture et informations

Après avoir fui la Maxfield Academy avec Becky, Benson Fisher parvient au village qu’ils avaient aperçu depuis le lycée. Mais peuvent-ils faire confiance à ses habitants ou sont-ils eux aussi à la solde des dirigeants de l’école ? La plupart d’entre eux sont d’anciens élèves de Maxfield que l’on croyait morts ou disparus. Comment sont-ils arrivés ici ? Qui les y retient ?
Véritable maître du suspense, Robison Wells livre une conclusion éblouissante à l’un des thrillers les plus originaux de ces dernières années.

Auteur: Robinson Wells

Editeur: Le MSK

Parution: 23 octobre 2013

 

CHRONIQUE EVEY

 

Le premier tome de la saga « Les Variants » m’avait vraiment plu. Un univers singulier, des personnages forts, une aventure mystérieuse et une fin qui vous laisse avec une rage folle contre l’auteur. Bref un roman au top. C’est donc avec une certaine impatience que je me suis jetée sur le second et dernier tome de la saga « Les Fuyants ».

 

Dès les premières pages l’auteur nous replonge dans l’univers de « Maxfield Academy ». Aucun rappel, aucunes infos sur le premier tome. On est jeté comme ça dans le second tome. L’action part de suite. Je ne vous raconte pas… Moi qui avait lu le premier tome il y a un an, il m’a fallu plus de la moitié du tome pour me remettre vraiment dans le bain et situer tous les personnages. Cela m’a énormément déstabilisé.

L’ intrigue secondaire est bien menée, le rythme est entraînant, il y a de l’action à toutes les lignes. Il en est même parfois difficile d’en décrocher. Toutefois, ce surplus d’action gêne à mes yeux l’intrigue secondaire. Cette dernière bien que toute simple (Benson veut se sauver et sauver tout le monde) n’arrivent pas à s’imposer face à l’action. On est dans un espèce de flou artistique.

Quant à l’intrigue principale je ne vous en parle même pas… Lorsque l’on referme le livre, on se rend compte immédiatement que Robinson Wells ne répond à quasiment aucune question que l’on a pu se poser sur la Maxfield Academy. C’est frustrant. Et quand on se rend compte qu’il n’y aura pas d’autre tome, cela devient rageant. On a l’impression que l’auteur se moque des lecteurs. Je ne comprend vraiment pas la démarche de Robinson Wells. On dirait presque qu’il n’a pas pensé la totalité de son univers… Le pourquoi du comment…

Benson est toujours aussi agaçant, mais ses actions partent de bonnes attentions. Benson souhaite sauver tout le monde et pour se faire il doit parfois faire des choix difficiles. J’ai aimé son attachement à Becky, ainsi que sa détermination.

J’ai aussi vraiment apprécié le décor de cet opus, le ranch et son organisation. Comment l’homme au final s’organise toujours. Comment la peur peut guider les gens. Car au final, si il y a bien une chose dans ce tome qui est fait c’est une analyse poussée et pertinente de l’être humain.

 

Vous l’aurez compris ce roman m’a très fortement déçue. Je m’attendais à plus de révélations. J’aurais aussi aimé avoir un petit retour en arrière pour pouvoir me remettre en selle. L’action bien que prenante devient parfois encombrante. J’en attendais plus de l’auteur des « Variants ».

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.