Les Délices d’Eve

by on 7 août 2017

Description et infos

Eve ne vit que pour une chose : sa passion pour la pâtisserie. Etudiante dans une prestigieuse école qui pourrait lui ouvrir les portes des établissements les plus renommés de Paris, elle se consacre entièrement à son objectif, épaulée par son frère qui partage le même rêve.
Mais dans cette voie toute tracée, Eve ne prévoyait pas vraiment l’irruption de Zacharie Beauregard. Sacré Meilleur Ouvrier de France, cette jeune étoile montante de la pâtisserie parisienne est pourtant connue autant pour ses talents que pour son charme. Lorsqu’Eve découvre que Zacharie se trouve être son nouveau professeur, la situation se complique encore…

Auteur : Emilie Collins

Editeur : Collection Emoi

Parution : 05/07/2017

 

 

J’avais expérimenté la prose d’Emilie Collins avec L’autre Chemin, et je l’avais beaucoup aimé. Rajoutez à cela une couverture magnifique et un titre énigmatique, j’étais séduite ! Un grand merci à la Collection Emoi et à Netgalley pour l’envoi de ce roman.

Eve a une passion dans la vie, la pâtisserie. C’est pour cela qu’elle est inscrite dans une prestigieuse école, afin d’apprendre son métier auprès de grands noms. Suite à un concours de circonstance, Eve va faire la connaissance de Zach, sexy, charmant et mystérieux, elle va être attirée par le jeune homme comme une abeille par du miel… Mais quelle n’est pas sa surprise, après avoir passée une nuit torride avec lui, d’apprendre qu’il n’est autre que Zacharie Beauregard, étoile montante de la pâtisserie française et accessoirement son nouveau professeur… Faire un choix entre sa vie sentimentale et sa vie professionnelle, Eve arrivera t elle à couper la part en deux ?

Du premier roman d’Emilie Collins, il me restait une sensation de douceur. Quand j’ai commencé ma lecture, je me suis qu’avec la pâtisserie, cela devait faire bon ménage. Et c’est là que l’auteur a commencé à me surprendre car Eve a un sacré caractère et dès les premières lignes j’ai aimé ce petit bout de femme ! Très rapidement, nous sommes introduit dans ce monde peu connu, mais passionnant, qu’est la pâtisserie de haut niveau et, moi qui ne suis pas très sucrée, j’ai aimé m’y fondre ^^. Emilie Collins nous dresse un portrait très juste de cette profession, fait ressortir le côté misogyne du métier (il y a peu de femmes pâtissières) ainsi que l’investissement personnel qu’il implique, surtout lorsque l’on vise l’excellence. Le thème de la relation élève / professeur n’a pas été souvent exploité même si on peut faire un parallèle avec celle employé / patron, car on y retrouve les mêmes contraires, l’obligation de rester discret par crainte des jalousie etc. L’auteur joue sur plusieurs tableaux en exploitant tous les inconvénients de ce genre de liaison interdite et cela rajoute de la saveur à la préparation. L’attraction entre Eve et Zach est magnétique. Dans les premiers temps purement physique, ils vont apprendre à s’accorder. Il n’y a pas vraiment de jeu de séduction entre eux, ils se plaisent et cèdent à leurs envies rapidement, cela colle avec leur mode de vie. L’urgence de leur désir, la passion qui pimente leur intimité, la fièvre qui les anime entre les draps se retranscrivent dans leur labo de pâtisserie.  Malheureusement, ce piment gâte un peu le gout de leur romance, car comme tout va vite entre eux, nous n’avons pas vraiment le temps de les découvrir en profondeur.

J’ai aimé Eve ! C’est une femme de caractère, qui sait ce qui veut dans la vie, tout comme ce qu’elle ne veut pas… et qui n’a pas sa langue dans sa poche ! Elle se consacre corps et âme à sa passion. Je me suis un peu retrouvée en elle car comme Eve quand j’aime quelque chose, je me donne à fond et surtout je donne souvent des surnoms aux personnes que je n’aime pas trop et ceux qu’elle trouve sont excellents… Son caractère entier, sa force et son indépendance font d’elle une héroïne comme je les aime 😀

J’ai trouvé que le personnage de Zach n’était pas assez exploité. Oui nous savons qu’il est Meilleur Ouvrier de France, ce qui implique que c’est un homme obstiné et passionné mais à part son ambition professionnelle on ne sait rien de lui. Mais j’ai apprécié l’image qu’Eve nous en donne, le charisme qui se dégage de lui.

Il y a peu de personnages secondaires, mais ils sont scindés en deux catégories : ceux qu’on apprécie et ceux qu’on déteste… Avec une mention spéciale pour le frère d’Eve, Sébastien ^^

Ce roman est un peu comme une tarte au citron meringuée : croquante et sucrée sur le dessus, acidulée et tendre en dessous… Un moment gourmand à déguster sans modération 😉

 

 

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.