Les Belles de Dhonielle CLAYTON chez Collection R

27 février 2018

Présentation de l’éditeur

Ne souffrez plus pour être une Belle.

Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses soeurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent…

Auteur: Dhonielle CLAYTON

Editeur: Collection R

Parution: 22 février 2018

 

 

Comme de plus en plus souvent en ce moment, je choisis les romans que je vais lire à leur couverture. Non, non je n’ai pas honte. Celle des « Belles » est tout particulièrement réussie même si elle me fait un peu trop penser à celle de la saga « La sélection ». Toutefois, une fois le roman lu, cette couverture est totalement légitime, je dois l’avouer. Mais attention, nous ne sommes pas du tout dans le même registre que « La sélection », ne vous faites pas avoir.

Bref, quand la Collection R a présenté ce roman, je suis tombée amoureuse de la couverture. J’en ensuite lu le résumé (chose que je ne fais pas toujours vu le nombre de spoiler maintenant dans ces derniers) qui m’a tout de suite accrochée. Je me suis donc lancée dans l’aventure des Belles en espérant une bonne lecture, plaisante et pourquoi pas un peu plus.

 

Orléans est un monde où tout le monde est gris, terne et relativement « vilain » de naissance. C’est pourquoi, la déesse de la Beauté a envoyé sur Terre les Belles. Ces dernières sont des jeunes femmes entrainées depuis leur plus tendre enfance à manier les arcanes magiques pour rendre beau leurs contemporains. Lorsque qu’un cycle de Belles se terminent, de nouvelles viennent prendre la place des anciennes. Un carnaval haut en couleur permet aux demoiselles de montrer leurs capacités et d’ainsi prétendre à la place de favorite royale. (Ne vous inquiétez pas les autres Belles ont des postes de prestiges dans les diverses régions du monde). Camélia et ses sœurs sont la nouvelle génération de Belles. La jeune femme compte bien être la nouvelle favorite tout comme l’était sa mère.

Attention toutefois aux grandes ambitions… La vie à la cour et dans les salons des Belles n’est peut-être pas aussi idyllique que l’on pourrait le penser…

 

Il va être très difficile de parler de ce roman sans trop en dévoiler, car au final il regorge de nombreux thèmes et d’un enchevêtrement d’intrigues vraiment incroyables.

Le début peut sembler un peu long au lecteur, toutefois, il est pour moi essentiel pour que l’on comprenne bien les enjeux qui suivent, le rôle des Belles, le monde de l’auteur et les différents personnages. Dhonielle CLAYTON nous présente un univers de cour aux nombreuses ramifications qui sont un régal pour les amateurs du genre. Les intérêts personnels et les ambitions sont au cœur du l’histoire des Belles. J’ai pris énormément de plaisir à identifier toutes les couches plus ou moins reluisantes des différentes intrigues. « Les Belles » est l’alliage parfait entre la beauté spectaculaire et la noirceur humaine. C’est un délice et en même temps un coup au ventre. Ce roman est un miroir de notre société, un miroir dans lequel on n’aimerait pas regarder. Et pourtant il fait un bien fou. Une fois la dernière page tournée, on se dit qu’on ferait bien bouger quelques lignes…

 

L’auteur décrit les décors avec minutie, ce qui est un réel plaisir car on arrive vraiment à capter la beauté des lieux, on a le souffle coupé comme à chacune de nos visites à Disneyland (pour ceux qui adore le parc comme moi ^^). Dhonielle CLAYTON réussi à donner toutes les informations que nos yeux et notre cerveau veulent afin de maquettister dans notre tête Orléans. On est littéralement plongé dans ces décors. Et étonnement, les descriptions assez fréquentes ne m’ont pas perturbée (je suis pas une fan des descriptions récurrentes à la base). Autant les décors somptueux sont des moments d’émerveillement, autant ceux plus sombres et souvent plus psychologiques sont perturbants. On n’a aucun mal à sentir l’atmosphère vicié de tel ou tel passage.

 

Le rythme est dans un premier temps assez lent et posé. Il permet de vraiment s’infiltrer dans le monde de « Belles », puis les choses s’accélèrent petit à petit pour ne plus vous lâcher durant les 100 dernières pages (je vous conseille d’ailleurs de ne pas commencer à les lire si vous n’avez pas une plage horaire de lecture assez conséquente). On termine sa lecture sur les rotules et surtout avec un nombre inimaginable de questions. Et ça, c’est de la torture !!!!!! Tout au long du roman on entrevoit des choses, on touche du doigts certaines théories, on commence à être certains de plusieurs rouages de l’univers, et puis PAF ! le roman est fini ! FRUSTRATION !!!!

 

Les personnages sont très bien développés, ni trop, ni pas assez. Les personnages secondaires ont une importance cruciale comme j’en ai rarement dans des romans. Dhonielle CLAYTON les rend indispensables, tout en les approfondissant assez pour que des liens entre eux et nous se crée. L’auteur nous livre toute leur âme, sans filtre.

Camélia est une jeune femme ambitieuse et pleine de ressources. Une réelle alchimie s’est tout de suite faite entre nous. Elle est déterminée et a des valeurs qui me parlent. En fait, je me reconnais assez bien en elle. Même dans ses côtés obscurs. Car Dhonielle CLAYTON ne nous donne pas une héroïne lisse et adorable. Non elle doute, elle fait du mal, elle se questionne, elle faute, mais elle sait aussi faire les bons choix et apprendre de ses erreurs. Elle est vrai, elle est entière.

 

 

Ce n’est pas une lecture plaisante que j’ai faite mais une lecture qui vous retourne l’estomac et la tête ! Ce roman est juste génial ! Je l’ai adoré de la première à la dernière ligne. Et cette fin !!!!! Non mais non !!!!! 2019 !!! Vous voulez rire Collection R !

Si vous aimez les romans qui ont une certaine profondeur intellectuelle et une véritable intrigue de cour alors foncez !!!!!!!!! Ce roman est un incontournable de ce début d’année, un incontournable YA.

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.