L’Epreuve tome 3 – Le remède mortel

11 juillet 2014

Présentation de l’éditeur

Thomas sait qu’on ne peut pas faire confiance à Wicked. Pourtant, ils prétendent que le temps des mensonges est révolu. Il leur faut désormais s’appuyer sur les Blocards, de nouveau en possession de tous leurs souvenirs, pour achever leur mission : compléter le projet de Cure… Ce que Wicked ignore, c’est qu’il est arrivé quelque chose que ni Epreuve ni Variable ne pourrait avoir prévu: Thomas a conservé bien plus de souvenirs qu’il ne l’aurait fallu, et il sait désormais qu’il ne peut pas faire confiance à leur propagande… Les mensonges sont finis, mais la vérité pourrait bien être fatale à ceux qui s’en approchent de trop près. Y aura-t-il des survivants à la Cure Mortelle?

Auteur: James Dashner

Editeur: Pocket Jeunesse

Parution:   7 juin 2014

 

 

CHRONIQUE EVEY

Je suis une grande fan de cette saga. Dès le premier tome la magie a opérée et je suis tombée sous le charme des mots de Monsieur Dashner. C’est donc tout naturellement que je me suis jetée sur le troisième et dernier tome de la saga (si on ne compte pas le préquel, qui en même temps se passe avant le premier tome). Le niveau étant haut, j’en attend beaucoup. James Dashner a t-il su me convaincre que « The Maze Runner » est LA saga de l’année…  Vous le saurez dans quelques lignes.

 

Dès les premiers chapitres, nous retrouvons le monde de l’épreuve. Noir et effrayant, glauque et gore. On a froid dans le dos, on étouffe parfois, les sensations dû à l’univers sont bien présentes. C’est un véritable régal. Toutefois, l’auteur en fait un peu trop dans ce dernier tome. J’ai trouvé qu’il se répète et va dans la surenchère. Oui, les fondus sont fous, moches à faire peur, … Mais il n’était pas utile à mes yeux de le répéter cinquante fois. Certaines scènes semblent être là juste pour faire du gore gratuitement. Et ça; ça me gêne.

On sent aussi que ce tome est le dernier, et que l’auteur ne veut pas quitter ses personnages. Certaines scènes sont longues, voir inutiles. Là encore d’ailleurs on est souvent dans une surenchère du gore. James Dashner essai de dramatiser la situation mais il n’y en a pas besoin. Tout ce déballage est inutile. Il casse même la tristesse que peuvent nous provoquer certaines scènes.

Les amoureux de l’action vont être comblés! Les actions s’enchaînent a un rythme dingue. Et j’ai aimé ça. Malheureusement, il manque à mes yeux quelques scènes pour reprendre son souffle. Alors parfois on est englouti sous l’action, ce qui est aussi bien que mal.

Malgré ces défauts de construction c’est un réel plaisir de retrouver Thomas, Brenda ou Minho. Nos jeunes héros se donnent corps et âmes pour survivre. Thomas qui dans un premier temps m’a agacé réussi à bien se remettre en selle et termine le roman avec les honneurs. Minho est égal à lui même et ça j’ai vraiment adoré. Qu’importe le danger, Minho a un code d’honneur et s’y tient. Alors oui, parfois c’est complètement ridicule mais dans le monde de « L’Epreuve » c’est une sacré marque de courage.

Cette fin m’a tout de même fait verser ma petite larme. Car James Dashner a su nous faire aimer ses personnages et la mort d’un protagoniste est toujours difficile à vivre…

Bon, vous l’aurez compris, c’est une fin en demie teinte pour moi. Il y a du bon et du moins bon. Et cela me désole encore plus car c’est une série qui me tient tout particulièrement à cœur. Bref « Le remède mortel » est une fin sympathique qui ne restera pas dans les annales…

Please follow and like us:

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.