Facebook Twitter Gplus YouTube E-mail
Home Actu Chronique Le roi du plaquage
formats

Le roi du plaquage

Description et infos

Cent dix kilos de muscles peuvent-ils résister à un mètre soixante de finesse ?

Romain Mevasta est un joueur de rugby comme on n’en fait plus. Et il le sait. C’est aussi un homme comme on n’en fait plus, mais il n’en a pas vraiment conscience. Il n’est pas de ces minets qui posent pour les calendriers. Il court les jupons c’est vrai, un peu, mais pas les soirées de presse. Très peu pour lui. À 35 ans il est en fin de carrière et se trouve à un tournant de sa vie. Il s’est taillé une réputation de cogneur dans sa folle jeunesse, mais en fait ses coéquipiers le surnomment le philosophe parce qu’il lit. C’est un bourru au cœur tendre finalement. Et sa rencontre avec Margot va le bouleverser. Margot est photographe, elle est là pour tirer le portrait des joueurs et faire la photo annuelle. Certains joueurs, dont l’ennemi juré de Romain, se montrent un peu agressifs avec elle et Romain fait alors un peu trop honneur à sa réputation. C’est le début des ennuis pour lui et d’une belle histoire entre lui et Margot à qui il devra prouver qu’il est capable de donner sa confiance.

Auteur : Marc Moritz

Editeur : Milady Romance

Parution : 27/01/2017

 

J’adore le rugby… Je viens d’une ville où ce sport est une religion (Toulon ^^) et je n’échappe pas à cette ferveur. Alors cela a été une évidence pour moi, quand j’ai vu ce roman dans la sélection de janvier, je devais le lire… Et avec l’ouverture du Tournois des VI Nations, c’était le moment rêvé pour le commencer… Merci aux éditions Milady de me l’avoir envoyé.

Romain est un joueur de rugby professionnel à la carrière bien remplie. Il occupe son poste au sein de son équipe depuis plusieurs années et a même eu l’opportunité de jouer avec l’Equipe de France. Il aime son club et son sport, mais à 35 ans, il arrive en fin de carrière et il doit penser à sa reconversion … Seulement Romain n’arrive pas vraiment à se projeter dans l’avenir. Le destin est parfois tordu, et c’est au moment où il s’y attend le moins qu’il va faire une rencontre qui risque de changer sa vie. Qui est cette jeune fille timide qui a retenu son attention ? Quand le hasard s’en mêle et remet la jeune fille, Margot une photographe discrète et passionnée par son métier,  sur son chemin, Romain sait qu’il n’aura pas une autre chance de se faire remarquer … Mais pour cela, il faudrait d’abord éviter de l’effrayer si il veut marquer un essai ^^

J’ai beaucoup aimé ce roman et ce, pour plusieurs raisons. J’ai apprécié l’univers crée par Marc Moritz, un joueur au sein de son club, avec les objectifs à atteindre, les tensions que cela engendre, les rivalités entre joueurs mais aussi intergénérationnelles. J’aime le rugby depuis des années, j’aime les valeurs qu’il véhicule et elles sont bien représentées ici. Romain les symbolise bien : la loyauté, l’intégrité, l’esprit d’équipe entre autre… L’auteur dresse un portrait sincère du monde du sport professionnel avec ses bons et ses mauvais côtés. J’ai aimé la plume de Marc Moritz, directe et franche, j’ai aimé qu’il nous fasse vivre un match, nous mettant dans l’ambiance en étant sur le terrain, mais sans pour autant abuser des termes techniques et autres règles qui pourraient rebuter le lecteur néophyte  (et certes le fait que Toulon gagne c’était la cerise sur le gâteau 😉 )  On sent bien que l’auteur maitrise son sujet et il arrive à nous retransmettre sa passion. Un homme qui nous donne le point de vue d’un homme, surtout pour une romance, pourrait rebuter et bien pas du tout, j’ai trouvé son point de vue très fin. J’ai aimé qu’il nous dévoile les deux côtés de Romain : le brut de décoffrage et le tendre. Marc Moritz casse les aprioris en montrant que oui les hommes peuvent être sentimentaux et, que les rugbymen ne sont pas que des brutes épaisses qui se tapent dessus sur un terrain… Un peu de douceur dans un monde de brutes 😉

Et surtout j’ai aimé les personnages ! Romain est presque un stéréotype. Grand gaillard, terreur des terrains (c’est lui le roi du plaquage ), qui a souvent eut des soucis à cause de son impulsivité, il se transforme en petit garçon timide et peu sur de soi devant le petit bout de femme qu’est Margot. Elle n’est pas une groupie des stades, c’est une jeune fille simple et discrète qui va s’épanouir au contact de son rugbyman… En fait, le Roi du plaquage c’est un peu la Belle et la Bête au pays de l’Ovalie.

J’ai vraiment passé un super moment de lecture. C’est une histoire plaisante à lire, vraie, saine, pleine de beaux sentiments et avec une pointe de suspense. C’est addictif ! Rentrez dans la mêlée , vous ne le regretterez pas 😉

***

 

Marc Moritz est un écrivain français du XXIe siècle, converti à la romance par Rick Castle, avec les encouragements de la muse idéale (en mieux). Sous un autre nom, il a été champion du monde de belote et a publié trois romans, il joue au rugby et lit dans son bain, il ment plutôt mal mais fait très bien la vaisselle.

 

 
 Share on Facebook Share on Twitter Share on Reddit Share on LinkedIn
No Comments  comments 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *